Dans le cadre du 115e anniversaire du CHU Sainte-Justine, 115 personnes racontent leur histoire et comment l’établissement a marqué leur vie... Cet anniversaire souligne également les 85 ans d’existence du Centre de réadaptation Marie Enfant (CRME). Merci pour ces beaux témoignages, pour ces souvenirs de joie, de peine, de résilience et d’espoir. De nouvelles histoires à découvrir chaque mois!

Samira Harakat

Un lien triplement fort

Trois événements, à trois époques différentes, lieront Samira à Sainte-Justine. Un triplé plutôt inusité… 

Le lien de Samira avec le CHU Sainte-Justine s’est construit très tôt. Elle n’a que 4 ans lorsqu’elle y est hospitalisée pour une pneumonie. « Je me rappelle être fière de moi lorsque les infirmières m'applaudissent après avoir installé mon soluté. Je me rappelle aussi les trois autres enfants avec qui je partageais la chambre, et le petit lit de camp dans lequel mes parents dormaient », raconte-t-elle. 

Sans doute cette expérience a-t-elle quelque chose à voir avec le fait que, en 2006, Samira débute sa carrière d’infirmière à Sainte-Justine. Lors de l’entrevue d’embauche, les recruteurs lui ont demandé si elle attendait des réponses d’autres centres hospitaliers : « Non, moi c’est ici que je vais travailler! », a-t-elle répondu spontanément. Elle y est toujours aujourd’hui, 16 ans plus tard, et travaille à présent comme cadre-conseil à la direction des soins infirmiers. 


« Je me suis sentie pleinement en confiance,
malgré le niveau de stress
que cette nouvelle a pu occasionner. » 
 

Mais l’expérience de Samira avec le CHU Sainte-Justine ne s’arrête pas là. Un troisième événement liera les deux à tout jamais : en 2019, Samira tombe enceinte et est suivie à l’hôpital tout au long de sa grossesse, jusqu’à son accouchement. Pourquoi à Sainte-Justine? Parce que Samira attendait non pas un bébé… mais trois! « Grâce aux équipes de soins, je me suis sentie pleinement en confiance, malgré le niveau de stress que cette nouvelle a pu occasionner », assure-t-elle. 

Et même s’ils sont nés prématurément à 34 semaines, les triplés de Samira ont eu un développement très normal. « Cela dit, nous sommes tout de même passés par différents départements de l’hôpital tels que la néonatalogie, la pneumologie, la dermatologie, l’allergologie, l’urgence et l’unité de pédiatrie, explique-t-elle. Avec mon suivi en clinique de grossesse à risque élevé (GARE), ma césarienne à l’unité des naissances et mon hospitalisation à l'unité mère-enfant, je peux affirmer que je connais l’hôpital sous presque tous ses angles. »  

Être employée du CHU Sainte-Justine a toujours été une source de fierté pour Samira. Mais ce sentiment de fierté est encore plus grand depuis qu’elle a bénéficié de la grande expertise et de l’humanisme de toutes les équipes qui ont croisé sa route et celle de sa famille. « Merci du fond du cœur », termine-t-elle avec reconnaissance. 

Merci à toi Samira! 


© photo: courtoisie

À propos de cette page
Mise à jour le 8 juin 2022
Créée le 22 février 2022
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine