• English

CHU Sainte-Justine
jeudi 6 octobre 2022

La plus vaste étude mesurant l'étendue de la COVID-19 chez les enfants et les adolescents canadiens en cours

MONTRÉAL, 6 octobre 2022 – Au Canada, la grande majorité des cas de COVID-19 dans le groupe d'âge de 0 à 18 ans ont été bénins ou asymptomatiques. Ce fait, combiné à la réduction des tests de laboratoire de routine pour le dépistage de la COVID-19 dans la majeure partie du pays, signifie que les taux d'infection chez les enfants et les adolescents sont largement inconnus. De plus, étant donné que les niveaux de transmission, de vaccination et d'immunité évoluent continuellement, une surveillance est nécessaire pour éclairer la politique de santé publique.

Pour combler ce manque de connaissances, le gouvernement du Canada et les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), par l'entremise du Groupe de travail sur l'immunité face à la COVID-19 (GTIC), fournissent 2,6 millions de dollars pour mener la plus grande enquête sérologique sur le SRAS-CoV-2 chez les enfants et les jeunes à ce jour au Canada. L'étude, qui bénéficie du réseau établi pour une étude existante financée par les IRSC appelée Plateforme d’amélioration des résultats pédiatriques par la coordination des réseaux de recherche (POPCORN), porte le nom COVID-19 seroepidemiology among children Using Retrieved POPCORN Site Leftover blood Samples (CURNLS) (Séroépidémiologie de la COVID-19 chez les enfants à l'aide d'échantillons sanguins récupérés sur les sites POPCORN). Elle est dirigée par les Drs Soren Gantt et Caroline Quach-Thanh, chercheurs au Centre de recherche du CHU Sainte-Justine et professeurs à l'Université de Montréal. L’étude POPCORN est également dirigée par la Dre Quach-Thanh et réunit des chercheurs en santé pédiatrique de 16 sites de recherche hospitaliers aux quatre coins du pays pour surveiller les infections, la vaccination et les impacts sociaux liés à la COVID-19 chez les enfants et les jeunes.

« L'étude CURNLS porte sur l’analyse d’échantillons sanguins existants de patients âgés de 0 à 18 ans qui se rendent à des services d'urgence d’hôpitaux partout au Canada afin de déterminer s'ils ont contracté la COVID-19 et s'ils sont immunisés par l'infection ou la vaccination », explique le Dr Gantt. « Nous combinerons ces renseignements avec les taux contemporains de transmission, d'hospitalisation, de vaccination et d'utilisation des mesures de santé publique afin d'éclairer la politique de santé publique. »

« En incluant un grand nombre d'enfants des sites du réseau POPCORN, qui s'étendent sur huit provinces, l'étude CURNLS fournira des données de séroprévalence relativement larges et représentatives parmi les enfants et les jeunes à l’échelle du pays », déclare la Dre Quach-Thanh. En recherchant des anticorps dirigés contre le SRAS-CoV-2, notamment des antigènes de la nucléocapside (N), du spicule (S) et du domaine de liaison au récepteur (RBD), les chercheurs de l'étude CURNLS poursuivent plusieurs objectifs. « Nous voulons déterminer les taux de séropositivité dus à l'infection et à la vaccination, les différences de séroprévalence entre les enfants de différents âges et de différentes régions du Canada, ainsi que les associations entre les mesures sérologiques et les tendances liées à la transmission virale et aux taux de vaccination », explique la Dre Quach-Thanh.

Cinq fois au cours de l'année prochaine, environ 7 200 échantillons seront obtenus et testés dans le cadre de la nouvelle étude. Les analyses seront effectuées en fonction de trois groupes d'âge distincts dans la fourchette de 0 à 18 ans.

« Le GTIC finance plusieurs études, notamment parmi des donneurs de sang par l'intermédiaire de la Société canadienne du sang et d'Héma-Québec, qui fournissent en permanence des données de séroprévalence chez les adultes, mais jusqu'à présent, aucune population pédiatrique représentative à l'échelle nationale n'a été incluse », a déclaré le Dr Tim Evans, directeur administratif du GTIC. « L'étude CURNLS est la première enquête sérologique nationale axée sur les enfants et les adolescents, et les données qu'elle génère sur l'infection et l'immunité au SRAS-CoV-2 aideront à prévoir les futures tendances pandémiques, à comprendre le spectre de la maladie découlant de l'infection dans ce groupe d'âge, le rôle des enfants dans la transmission communautaire et la nécessité d'une vaccination supplémentaire ou de mesures de santé publique. »

Au sujet du Groupe de travail sur l’immunité face à la COVID-19

Le gouvernement du Canada a créé le Groupe de travail sur l'immunité face à la COVID-19 (GTIC) à la fin d'avril 2020 pour catalyser, soutenir, financer et harmoniser la recherche sur l'immunité contre le SRASCoV-2 pour les décideurs fédéraux, provinciaux et territoriaux dans leurs efforts pour protéger les Canadiens et minimiser l'impact de la COVID-19. Le groupe de travail et son secrétariat travaillent en étroite collaboration avec toute une série de partenaires, notamment les gouvernements, les organismes de santé publique, les institutions, les organisations sanitaires, les équipes de recherche, les autres groupes de travail, et mobilise les collectivités et les parties prenantes. À ce jour, le GTIC a financé plus de 110 études dans l'ensemble du pays qui génèrent des connaissances essentielles sur les niveaux, les tendances, la nature et la durée de l'immunité découlant de l'infection par le SRAS-CoV-2 et de la vaccination contre la COVID-19. Le GTIC est supervisé par un comité exécutif composé de bénévoles, dont des scientifiques et des décideurs de premier plan à l'échelle nationale.

Au sujet du Groupe de travail sur l’immunité face à la COVID-19

Le gouvernement du Canada a créé le Groupe de travail sur l'immunité face à la COVID-19 (GTIC) à la fin d'avril 2020 pour catalyser, soutenir, financer et harmoniser la recherche sur l'immunité contre le SRASCoV-2 pour les décideurs fédéraux, provinciaux et territoriaux dans leurs efforts pour protéger les Canadiens et minimiser l'impact de la COVID-19. Le groupe de travail et son secrétariat travaillent en étroite collaboration avec toute une série de partenaires, notamment les gouvernements, les organismes de santé publique, les institutions, les organisations sanitaires, les équipes de recherche, les autres groupes de travail, et mobilise les collectivités et les parties prenantes. À ce jour, le GTIC a financé plus de 110 études dans l'ensemble du pays qui génèrent des connaissances essentielles sur les niveaux, les tendances, la nature et la durée de l'immunité découlant de l'infection par le SRAS-CoV-2 et de la vaccination contre la COVID-19. Le GTIC est supervisé par un comité exécutif composé de bénévoles, dont des scientifiques et des décideurs de premier plan à l'échelle nationale.

À propos des Instituts de recherche en santé du Canada

Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) savent que la recherche a le pouvoir de changer des vies.  En tant qu'organisme fédéral chargé d'investir dans la recherche en santé, ils collaborent avec des partenaires et des chercheurs pour appuyer les découvertes et les innovations qui améliorent notre santé et notre système de soins.

Nous joindre :

Groupe de travail sur l’immunité face à la COVID-19
Jean Philippe Rochette
media@covid19immunitytaskforce.ca
Cell. : +1.514.432.4939

CHU Sainte-Justine  
Justine Mondoux-Turcotte  
Conseillère — Relations médias et relations externes 
514 213-4488 
justine.mondoux.turcotte.hsj@ssss.gouv.qc.ca   

 

Personnes nommées dans le texte

Les opinions exprimées dans le présent document ne représentent pas nécessairement celles de l'Agence de la santé publique du Canada.

À propos de cette page
Mise à jour le 5 octobre 2022
Créée le 5 octobre 2022
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine