• English

mercredi 9 novembre 2011

En savoir plus sur le syndrome du bébé secoué (SBS) et le projet de prévention

Saviez-vous que...

  • 90 % des victimes du TCCNA-SBS ont moins de 12 mois
  • La majorité présente des dommages au cerveau : hématomes sous duraux, œdème cérébral et dans 85 % des cas, des hémorragies rétiniennes
  • Avec ou sans fracture de côtes, fracture métaphysaire, fracture du crâne ou autres
  • Rarement des lésions externes
  • Plus haut taux de mortalité de TCC : 1 cas sur 5 décède
  • Plus haut taux de morbidité de TCC : 3/4 des cas ont des séquelles
  • 70 % des responsables du geste sont des hommes, 30 % des femmes
  • Pourquoi ? Le plus souvent pour faire taire le bébé qui pleure

Projet de prévention

En 2002, le CHUSJ a réaffirmé sa mission de prévention de la maltraitance infantile en déclarant officiellement la prévention du SBS comme l’une de ses priorités en promotion de la santé. Ce vaste projet de prévention a permis la réalisation de plusieurs activités clinique, d’enseignement, de recherche et de gestion.

En voici quelques-unes :

  • Développement, implantation, évaluation du programme périnatal de prévention du SBS destiné à tous les parents à la naissance de leur enfant.Le CHUSJ a été le premier centre hospitalier (CH) au Canada à implanter le PPPSBS dans ses unités de soins mère-enfant. Le CH Pierre-LeGardeur et le CH Ste Mary ont collaboré rapidement pour l’expérimentation et la recherche; ces centres utilisent le PPPSBS depuis 2005.
  • Développement et diffusion d’un cédérom de formation pour les professionnels.
  • Création d’un outil de prévention unique : le thermomètre de la colère© et autres matériels afférents.
  • De nombreuses formations auprès des professionnels de toutes disciplines.

Une vaste tournée au Québec pour implanter le PPPSBS

Le projet se subdivise maintenant en trois phases :

  • Phase 1 : Centres hospitaliers
    Généralisation du PPPSBS dans tous les centres hospitaliers du Québec
  • Phase 2 : CSSS–CLSC
    Continuité en externe avec le thermomètre de la colère
  • Phase 3 : Clientèles vulnérables, projets spéciaux à l’urgence, cliniques externes, DPJ, ...

Le MSSS a inscrit le PPPSBS (phase 1) dans le plan de mise en œuvre de la politique de périnatalité du Québec. Par conséquent, une tournée provinciale du CHUSJ est en cours (période 2011-2012) afin d’implanter le PPPSBS dans tous les centres hospitaliers et maisons de naissance du Québec.

Ce sont plus de 2 000 infirmières en périnatalité (CH) qui seront formées; elles ont un pouvoir de prévention auprès de 90 000 familles par année, soit le nombre de naissances annuelles au Québec.

Plusieurs régions ont déjà le programme : Saguenay, Québec, bientôt le CH HMR, les régions du Bas-Saint-Laurent, de l’Outaouais, etc.

Merci à chacun et chacune impliqués dans ce vaste projet qui vise ultimement à sauver des vies, car le TCCNA-SBS se prévient à 100 %.

À voir aussi

Clinique : Syndrome du bébé secoué (SBS)

ACRONYMES

PPPSBS: Programme périnatal de prévention du syndrome du bébé secoué
SBS: Syndrome du bébé secoué
TCC: Traumatisme crânio-cérébral
TCCNA-SBS: Traumatisme crânio-cérébral non-accidentel de type syndrome du bébé secoué

Saviez-vous que nous sommes...
Parmi les meilleurs hôpitaux spécialisés dans le monde selon le classement Newsweek.
Newsweek
1er établissement québécois de santé des meilleurs employeurs canadiens au palmarès Forbes.
Forbes
À propos de cette page
Mise à jour le 9 septembre 2014
Créée le 22 juillet 2014
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine