• English

mercredi 15 juin 2011

Les adolescents plus influencés par la sexualité de leurs parents que celle de leurs amis

Une récente étude sur la santé portant sur la sexualité des adolescents brise des stéréotypes

Montréal, le 15 juin 2011 - Les résultats d'une étude en ligne réalisée à l’échelle nationale révèlent que 45 % des adolescents considèrent leurs parents comme leur modèle de comportement sexuel. Brisant les stéréotypes ayant cours auprès des parents et de la société au sujet de la sexualité des adolescents, l’étude indique aussi que quelque 32 % des adolescents s’identifient à leurs amis et seuls 15 % s’inspirent de vedettes. Le Dr. Jean-Yves Frappier, chercheur membre de l’axe de recherche Avancement et devenir en santé du Centre de recherche du CHU Sainte-Justine affilié à l’Université de Montréal, présentera les résultats de ses recherches le 18 juin 2011 à l’occasion du 88e congrès annuel de la Société canadienne de pédiatrie.

L’étude a également révélé que seulement 32 % des adolescents qui s’inspirent de leurs parents vivent dans des familles où la sexualité est ouvertement discutée et que, de surcroît, ces adolescents sont davantage conscients que les autres des risques et des conséquences liées aux infections transmises sexuellement. « Une bonne communication au sein des familles, particulièrement autour des questions de santé sexuelle, est associée à des comportements plus responsables », a précisé le Dr. Frappier.

En revanche, 78 % des mères ayant participé à l’étude croient que leurs enfants calquent leur comportement sexuel sur celui de leurs amis, et qu'un manque de communication avec le père est particulièrement nuisible. « Les parents semblent sous-estimer leur rôle et leur influence, soulève le Dr. Frappier. Les professionnels de la santé et les médias ont un rôle important à jouer en leur faisant prendre conscience du pouvoir d’influence qu’ils détiennent et en leur permettant de communiquer davantage avec leurs enfants sur les questions de santé sexuelle. »

L'étude a été réalisée auprès de 1139 mères et de 1171 adolescents d’entre 14 et 17 ans. Le questionnaire portait sur des questions telles que les sources de renseignement sur les questions de santé sexuelle, la communication sur la santé sexuelle, le fonctionnement familial et les activités sexuelles. L’étude a été financée en partie par une subvention de Merck Frosst Co.

Autre source / renseignements

Pour obtenir de plus amples renseignements :
Marise Daigle
Conseillère en communications
Centre de recherche du CHU Sainte-Justine
(514) 345-4931, poste 3256

Relations médias :
Mélanie Dallaire
Conseillère senior, Relations médias
CHU Sainte-Justine
melanie.dallaire.hsj@ssss.gouv.qc.ca

Source :
William Raillant-Clark
Attaché de presse international
Université de Montréal
Tél. : 514-343-7593 - w.raillant-clark@umontreal.ca - @uMontreal_News

Notes

Liens :

À propos de cette page
Mise à jour le 9 septembre 2014
Créée le 25 août 2014
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine