CHU Sainte-Justine
mercredi 16 décembre 2020
Communiqué de presse

Les nourrissons peu affectés par la COVID-19, montre une nouvelle étude du CHU Sainte-Justine

MONTRÉAL, le 16 décembre 2020 – La COVID-19 est une maladie très différente chez les nourrissons comparativement aux adultes. En effet, en général, les nourrissons atteints se portent étonnamment bien.

Cependant, peu de travaux avaient été réalisés jusqu’à maintenant pour documenter les caractéristiques cliniques et la gravité de la maladie chez les nourrissons.

Une étude rétrospective du CHU Sainte-Justine dirigée par Dre Fatima Kakkar, aussi professeure adjointe à l’Université de Montréal, sur des nourrissons ayant reçu un diagnostic d’une infection grave par le SRAS-CoV-2 pendant la première vague de la pandémie, à Montréal, (entre le 14 février et le 31 mai 2020), montre que la plupart des nourrissons infectés par le SRAS-CoV-2 qui ont été vus en consultation externe ou hospitalisés se sont rapidement rétablis et ont eu une maladie très bénigne.

Le résultat de cet important travail vient d’être publié dans JAMA Network Open.

L’étude

Montréal a été l’épicentre de la première vague de la pandémie au Canada, et le CHU Sainte-Justine le centre de référence en pédiatrie.

Tant au Québec qu’au Canada, les nourrissons ont eu un taux plus élevé d’hospitalisations liées à la COVID-19 par rapport aux autres groupes d’âge pédiatrique. Dans cette étude, parmi les 1 165 nourrissons qui ont été testés, 25 (2 %) étaient positifs, et parmi eux, 32 % ont dû être hospitalisés.

Cependant, ces hospitalisations étaient de courte durée (en moyenne 2 jours) et reflétaient plus souvent la pratique clinique courante consistant à admettre tous les nouveau-nés ayant de la fièvre en observation, à leur faire subir un bilan infectieux et à leur administrer des antibiotiques en attendant les résultats.

On a constaté que dans 19 % des cas, d’autres infections expliquaient la cause de la fièvre (comme les infections urinaires). Mais surtout, dans 89 % des cas, l’infection était bénigne et aucun des nourrissons n’avait besoin d’oxygène ou de ventilation artificielle.

Avoir un portrait complet

Pendant la première vague de la pandémie, on connaissait mal les effets d’une infection grave par le SRAS-CoV-2 chez les nourrissons et les nouveau-nés, ce qui était très préoccupant.

Les données se limitaient à quelques rapports de cas du premier foyer à Wuhan, en Chine, montrant des taux élevés d’hospitalisation et de gravité de la maladie.

Elles concordaient avec ce que nous savions des autres maladies infectieuses courantes, c’est-à-dire que les nouveau-nés et les nourrissons sont généralement beaucoup plus à risque de contracter une maladie grave (p. ex. la grippe, le virus respiratoire syncytial).

Nous nous attendions donc aux mêmes conséquences graves chez les nouveau-nés infectés par le SRAS-CoV-2.

Ces résultats devraient en effet rassurer les parents et les soignants sur les conséquences de l’infection à la COVID-19 chez les nourrissons. « Nous ignorons encore comment les nourrissons sont protégés contre les maladies graves », explique Dre Fatima Kakkar.

Le groupe de recherche mène actuellement d’autres études afin de comprendre les différences entre la réponse immunitaire au SRAS-CoV-2 chez les nourrissons et chez leurs parents.

– 30 –

À propos du Centre de recherche du CHU Sainte-Justine

Le Centre de recherche du CHU Sainte-Justine est un établissement phare en recherche mère-enfant affilié à l’Université de Montréal. Plus de 210 chercheurs, dont plus de 110 chercheurs cliniciens, ainsi que 450 étudiants de cycles supérieurs et postdoctorants, y font de la recherche pour trouver des moyens de prévention novateurs, des traitements plus rapides et moins invasifs, ainsi qu’en matière de personnalisation des approches en médecine. Le Centre fait partie du CHU Sainte-Justine, le plus grand centre mère-enfant au Canada. Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez le site research.chusj.org.

Source
CHU Sainte-Justine
Renseignements

Florence Meney
Conseillère-cadre, Relations avec les médias
CHU Sainte-Justine
Tél. : 514 415-2516
florence.meney.hsj@ssss.gouv.qc.ca 

Personnes nommées dans le texte
À propos de cette page
Mise à jour le 16 décembre 2020
Créée le 16 décembre 2020
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine