Les lauréats du Gala reconnaissance 2017

Félicitations à tous les candidats et lauréats de la soirée !

Le Gala reconnaissance 2017 a suscité un intérêt inégalé parmi la communauté du CHU Sainte-Justine. Les membres du jury ont souligné l’audace, l’originalité et la pertinence des réalisations des candidats et la diversité des secteurs représentés.

Chacun et chacune auraient mérité de figurer parmi les gagnants. Nous tenons à remercier toutes les équipes, les personnes mises en candidature ainsi que les lauréats.
Votre contribution est remarquée et remarquable !

Les membres du jury sont fiers de vous présenter les lauréats :


Prix Excellence innovation

Carl-Éric Aubin, chercheur

Carl-Éric Aubin est un chercheur exceptionnel qui se démarque par ses réalisations scientifi ques innovantes.

Sa vision et son leadership structurant ont permis de concrétiser en 2016 des réalisations exceptionnelles aux retombées importantes à court et long terme pour les patients et la société.

La mise en oeuvre de la « salle d’opération du futur » dédiée à la recherche et l’innovation en imagerie et en chirurgie de la colonne vertébrale, ainsi que l’Institut TransMedTech en sont des exemples frappants.

Il est également un des instigateurs et actif promoteur du Technopole en réadaptation. Ce grand projet mobilisateur du CHU Sainte-Justine vise l’intégration de la recherche et de l’innovation dans les missions de soins et services d’aides techniques en réadaptation, et ce, dans un cadre favorisant les partenariats industriels novateurs..

Photo : Carl-Éric Aubin


Prix Excellence performance

Projet transports patients Équipe des préposés aux transports

Avec la prise de possession du BUS, les préposés aux transports devaient être en mesure de desservir plus de secteurs. Auparavant le service de transport était dédié à certaines unités de soins pendant que d’autres secteurs ne pouvaient en profiter.

Dans ce contexte, il était impossible de répondre aux variations des demandes de transport. Grâce à ce projet de changement réalisé dans un mode participatif et collaboratif avec les employés et le syndicat, un processus de travail très différent a pu être mis en place.

Le regroupement des ressources et l’utilisation d’un système de répartition ont permis de passer en moyenne de 80 à 129 transports par jour et d’hausser le nombre de transports patients de 28 à 64 par jour.

Leur travail quotidien soutient les processus de soins afi n que le personnel soignant puisse rester dans les unités auprès des patients.

Photo : 1re rangée : Marielle Cubeddu, Lucien Forcier, Hélène Marcel, Josée Boudreau, Paulo Francisco. 2e rangée : Erby Joseph, Claire Labadie, Isabelle Desjardins, Élodie Simard. 3e rangée : Christian Anglade Ogé.


Prix Excellence engagement

Programme de soins complexes (PISC)

Ce programme, parmi les premiers du genre en Amérique du Nord est à la fi ne pointe des avancées en médecine pédiatrique. Il vise à permettre la prise en charge intégrée d’enfants atteints de pathologies complexes et multisystémiques en leur fournissant une « maison médicale ».

Par le passé, ces enfants aux soins très lourds ne relevaient pas d’une clinique spécialisée unique. Ils étaient trop souvent ballotés de clinique en clinique et d’hospitalisation en hospitalisation, sans coordination de soins centralisée et sans prise en charge globale.

Maintenant, les familles sont très heureuses de pouvoir compter sur l’engagement des infi rmières pivots et de tous les membres de l’équipe dans la gestion du plan de soins de leur enfant.

Du côté médical, on note, depuis la création de ce programme, d’importantes améliorations dans la fluidité et dans la qualité de la prise en charge de ces patients gravement malades.

Photo : Marie-Chantale Gauthier, Caroline Chartrand, Marie-Dominique Cossette, Louise Mercier, Julie Dupont, Chantale Ladouceur, Nhu-Ha Tran, Vanessa Destrempes, Karine Couture, Marie-Joëlle Doré Bergeron, Valérie Bonneau, Déborah St-Victor


Prix Excellence expertise et compétence

Conseil multidisciplinaire

Physiothérapeutes utilisatrices du LOKOMAT

Acquis en 2014, le LOKOMAT a vraiment pris son envol en 2016. Bien que plusieurs patients aient profité de cette nouvelle modalité d’intervention avant 2016, il aura fallu plus d’un an à l’équipe de super utilisateurs pour bien s’approprier son utilisation.

Dès le début du projet, une collaboration entre cliniciens et chercheurs a été mise de l’avant. Toutes les deux semaines une rencontre d’une heure était à l’horaire afin de partager les connaissances, le savoir-faire et améliorer les pratiques.

Les utilisateurs échangeaient afin de comprendre l’impact des changements de paramètres du LOKOMAT sur les effets thérapeutiques et l’amélioration de la marche chez la clientèle.

Photo : 1re rangée Marie-Michèle Côté, Stéphanie Gagnon, Monique Émond, Yosra Cherni. 2e rangée Josiane Lemaire, Geneviève Girardin et Geneviève Héneault , physiothérapeutes.

Prix du Conseil des médecins, dentistes et pharmaciens

Dre Patricia Garel, psychiatre

La carrière de Dre Garel est imprégnée du désir de trouver des façons innovantes de soigner et d’aider les patients.

Son approche de la problématique sous l’angle de la famille permet de dénouer des noeuds où cela semblait impossible. Reconnue pour sa rigueur scientifi que, elle a su ajouter des composantes de recherche à tous ses projets et, plus particulièrement, au Projet Espace transition. Elle est dotée d’une grande capacité d’imaginer de nouvelles façons de faire et ensuite sait s’entourer des meilleurs collaborateurs.

Grâce à son ouverture aux autres, elle a réuni des gens d’horizons et de talents différents dans un projet qui les a tous amenés à se dépasser. Elle est un modèle non seulement pour les psychiatres du CHU Sainte-Justine, mais aussi pour tous les médecins.

Photo : Dre Patricia Garel, psychiatre

Conseil des infirmières et des infirmiers

Conseillères et cadres-conseils en soins infirmiers, Direction des soins infirmiers

En collaboration avec les chefs d’unités et l’équipe de la Transition, les cadres-conseils en sciences infirmières (CCSI) et les conseillères en soins infirmiers (CSI) de la DSI ont reçu le mandat de prendre en charge le lot des activités d’appropriation dans le cadre du grand projet de déménagement du BUS.

Cette équipe d’expertes dans le développement des compétences infirmières a accompagné les équipes de soins afin de créer des activités appropriées et personnalisées à l’ensemble des différents secteurs.

À chacune des phases de ce projet, tout était contextualisé et personnalisé à chacun des milieux de soins : de l’analyse des besoins à la création et à la mise en oeuvre des activités. Elles ont su faire preuve de créativité, de rigueur et surtout d’amélioration continue tout au long du processus.

Photo : 1re rangée : Audrey Larone Juneau, Valérie Lebel, Nadia Mathieu, Sylvie Charrette. 2e rangée : Isabelle Langevin, Stéphanie Hogue, Geneviève Harbec, Andréanne Vigneault. 3e rangée : Nathalie Audy, Hayli Martinez, Caroline Beaudry, Nathalie Fillion

Ressources humaines

Luis Barreiro, chercheur

Luis Barreiro est assistant professeur au département de pédiatrie de l’Université de Montréal et chercheur au Centre de recherche. Son programme de recherche inclut des outils de génomique et des concepts de biologie évolutive pour l’identification de marqueurs associés à diverses populations en lien avec la variation des réponses du système immunitaire envers diverses maladies infectieuses.

Ses travaux ont mené à plusieurs découvertes significatives en génétique et en génomique et ses résultats sont reconnus dans plusieurs médias internationaux (New York Times, The Economist, National Geographic). Il a reçu de nombreux prix des diverses communautés scientifiques auxquelles il appartient et a été reconnu par le Journal Cell comme l’un des 40 chercheurs les plus prometteurs en bas de 40 ans (le seul canadien sur cette liste).

Photo : Luis Barreiro, chercheur


Prix Excellence humanisation

Équipe partenariat famille de la néonatalogie

L’unité de néonatalogie travaille depuis plusieurs années à l’intégration de la famille dans les soins. La culture du patient placé au centre des priorités s’est donc transformée en des soins centrés sur la famille, ce qui a nécessité un changement dans l’approche de l’équipe soignante.

Ainsi, Martin Reichherzer et Dre Annie Janvier, de par leur vision, leur engagement et leur implication, ont su non seulement améliorer l’expérience des parents à l’unité, mais ils les ont intégrés dans les soins de leur propre enfant, et ce, en faisant en sorte que les équipes soignantes développent un partenariat avec la famille.

Photo : Dre Annie Janvier, pédiatre clinicienne-chercheur et Martin Reichherzer, chef d’unité en néonatalogie

Modernisation des activités d’alimentation

Ce projet majeur de modernisation des activités d’alimentation au sein du CHU Sainte-Justine a permis d’améliorer et d’humaniser substantiellement la qualité des services alimentaires offerts tant aux patients qu’à l’ensemble de la communauté du CHU.

L’équipe Délipapilles a travaillé avec rigueur, acharnement et surtout détermination pour pouvoir notamment offrir un service aux chambres à nos patients, qui peuvent désormais commander leur repas au moment choisi. Un service fort apprécié !

Pour y arriver, il aura fallu un réaménagement de la cuisine centrale, une réorganisation du travail de l’ensemble du service et la reprise de plusieurs activités.

Photo : (de gauche à droite – rangée 1) Amélie Boulet, Josée Lavoie, Jany Dumont (rangée 2) Janick Lapierre, Annie Dodier Desroches, Lucie Poulin et Isabelle Leblanc


Coup de coeur philanthropique

Le Prix coup de coeur philanthropique de la Fondation CHU Sainte-Justine a pour objectif d’honorer un donateur et/ou bénévole de la Fondation qui a su démontrer un niveau soutenu d’excellence dans le secteur de la philanthropie par son bénévolat, son leadership ou par sa contribution exemplaire.

Félicitations à madame Nathalie Gagnon !

Le jury décerne ce prix d’exception à madame Nathalie Gagnon. Fidèle et très généreuse donatrice à la Fondation CHU Sainte-Justine depuis près de 15 ans, elle se rend également depuis 25 ans tous les dimanches matins au CHU Sainte-Justine en tant que bénévole afin d’offrir réconfort aux enfants et à leur famille. Nathalie Gagnon donne, sans rien attendre en retour.

Par expérience et pour avoir constaté l’effet de levier incroyable qu’est la philanthropie à Sainte-Justine, elle a tenu à assurer la continuité de son engagement, grâce à un legs. Ainsi, les enfants pourront bénéficier des retombées de sa bonté et de sa générosité dans le futur.

Merci de poursuivre votre quête d’excellence !

Photo : Nathalie Gagnon

À propos de cette page
Mise à jour le 9 juin 2017
Créée le 7 juin 2017
Signaler ou faire une remarque

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine