Allaitement

Allaitement et habitudes de vie

L’alimentation, la pratique de l’activité physique et la consommation d’alcool et de drogue ont un lien direct avec notre état de santé et de bien-être.

Qu’en est-il des effets de l’alimentation, du tabagisme, de l’alcool et du cannabis sur l’allaitement maternel ?

Alimentation et allaitement

Boire beaucoup de liquide n’augmente pas la quantité de lait produit. En fait, aucun aliment augmente la production de lait. Par contre, l’allaitement peut augmenter la soif. Il faut donc boire de l’eau fréquemment durant la journée quand on allaite.

Certains aliments modifient le goût du lait. Des études suggèrent qu’une alimentation variée chez la mère pendant l’allaitement aide les bébés à développer leurs goûts alimentaires et à accepter plus facilement les nouveaux aliments. 

Actuellement, rien ne prouve que certains aliments causent des gaz, des coliques ou tout autre inconfort au bébé. Le lien entre l’alimentation de la mère et le risque que le bébé allaité développe des allergies alimentaires n’a pas été prouvé.

Les mamans qui allaitent n’ont donc pas à retirer des aliments allergènes de leur alimentation, et ce, même si un membre de leur famille a des allergies alimentaires.

×

Que l’on soit enceinte ou non, qu’on allaite ou non, c’est toujours important de bien manger !


Tabagisme et allaitement

Le lait maternel constitue le meilleur aliment durant les six premiers mois de vie d’un bébé. Même si la mère fume, il y a plus d’avantages à continuer d’allaiter le bébé. En effet, de nombreuses études démontrent que les bienfaits de l’allaitement sont supérieurs aux inconvénients liés à une maman qui fume.

Pour diminuer l’exposition du bébé aux effets du tabac, il est recommandé de poursuivre l’allaitement en observant les conseils suivants :

  • Éviter de fumer juste avant et pendant la tétée
  • Fumer après la tétée
  • Attendre 2 ou 3 heures entre la dernière cigarette et la prochaine tétée (sauf si le bébé montre des signes de faim avant)
×

L’allaitement offre plusieurs bienfaits, même si vous fumez !


Alcool et allaitement

Lorsqu’une mère boit de l’alcool, celui-ci est transféré dans le lait maternel et le niveau d’alcool présent est semblable à celui contenu dans le sang de la mère.

Pour les mamans qui souhaitent prendre un peu d’alcool même si elles allaitent, il est préférable d’éviter de consommer tout juste avant d’allaiter. Il est recommandé d’attendre un minimum de 2 à 3 heures par consommation avant d’allaiter.

Une mère qui allaite peut donc, à l’occasion, boire un verre d’alcool ou siroter un apéro de manière sécuritaire. C’est à planifier ! Voici des conseils utiles :

  • Allaiter son bébé avant de prendre un verre.
  • Après 1 verre d’alcool, boire 1 verre d’eau et attendre 2 à 3 heures avant d'allaiter à nouveau, pour s’assurer d’avoir éliminé l’alcool de son sang.

1 verre d’alcool =

  • 340 ml (12oz) de bière à 5% d’alcool
  • 140 ml (5 oz) de vin à 12% d’alcool OU
  • 45 ml (1,5 oz) de spiritueux à 40% d’alcool.

Si une mère souhaite prendre plus d’un verre lors d’une occasion spéciale, il est conseillé de ne pas dépasser 2 verres d’alcool. Il faut aussi penser à :

  • Préparer une réserve de lait exprimé d’avance (sans avoir consommé d’alcool) pour pouvoir donner en toute sécurité son lait à la demande du bébé
  • Planifier la prochaine séance d’allaitement : si on consomme 1 verre d’alcool en une heure, il est conseillé d’attendre environ 3 heures avant d’allaiter; si on en consomme 2, c’est le double, donc attendre environ 6 heures ; etc.
  • Tirer son lait aux 3 heures (sans le donner au bébé) et continuer à stimuler les seins pour maintenir une bonne production de lait. Si on boit plus d’un verre d’alcool, il est conseillé de jeter le lait exprimé.
×

Les avantages et les bienfaits de l’allaitement surpassent les risques associés à une consommation occasionnelle d’alcool !


Cannabis et allaitement

En passant dans le lait maternel, le cannabis expose le bébé à divers effets indésirables. Contrairement à la consommation d’alcool dont les effets dans l’organisme sont de plus courte durée, le cannabis est à éviter durant l’allaitement, en raison de ses effets et de sa présence prolongée dans l’organisme de la mère.

Exposé au cannabis ou à sa fumée secondaire, le bébé peut avoir tendance à être plus endormi et avoir une moins bonne succion, ce qui peut entraîner des difficultés à allaiter.

Consultez le dépliant

×

Allaiter est toujours le meilleur choix pour le bébé. Il est donc fortement recommandé aux futures mamans de cesser de consommer du cannabis durant allaitement.


Capsule vidéo

En savoir plus sur les habitudes de vie et l’allaitement.

À propos de cette page
Mise à jour le 1 octobre 2021
Créée le 30 septembre 2021
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine