Pyélectasie

Complications de grossesse chez le foetus


Vidéo
(en anglais seulement)

Types of Abdominal Wall Defects : Explaining Gastroschisis and Omphalocele

Voir »

Description sommaire

La pyélectasie ou dilatation pyélique est une dilatation du bassinet rénal due à :

  • Une accumulation de liquide dans le bassinet
  • Une augmentation de la pression dans le bassinet
  • Une obstruction au niveau d’un ou des deux reins du foetus

Elle touche entre 2 et 5 % de toutes les grossesses.

Lorsque l’accumulation de liquide ou l’augmentation de la pression est importante, elle peut également causer une dilatation des calices rénaux et parfois même des uretères. Ceci peut conduire, dans les cas extrêmes, à une diminution du volume de liquide amniotique.

La mesure normale des bassinets

  • Avant 20 semaines de grossesse : doit être de moins de 4 mm
  • Entre 20 et 32 semaines de grossesse : doit être de moins de 7 mm
  • À plus de 32 semaines de grossesse : doit être de moins de 10 mm

La pyélectasie bilatérale associée à d’autres malformations foetales peut être un marqueur de la trisomie 21. Un conseil génétique est nécessaire pour éliminer ce risque à l’aide de l’amniocentèse.


Causes

Une pyélectasie isolée peut être causée par une obstruction au niveau de l’uretère. Cette obstruction est souvent due à une sténose (un rétrécissement) ou un blocage partiel de l’uretère.

Un reflux vésico-urétéral, particulièrement chez les garçons, peut également en être la cause.


Tests et procédures

Une référence dans un centre hospitalier universitaire est recommandée dans le but d’établir un diagnostic.

Une consultation avec l’équipe de néphrologie pédiatrique peut également être nécessaire selon l’importance de la pyélectasie.


Traitements et suivis

Une évaluation du bébé à naître est faite par une équipe multidisciplinaire comprenant un obstétricien spécialisé en médecine foeto-maternelle, un généticien, un néphrologue et/ou urologue, un radiologiste et une infirmière clinicienne.

Dans la majorité des cas, l’accouchement peut se faire dans un autre centre que le CHU Sainte-Justine. Une prise en charge postnatale par notre équipe de néphrologues/urologues pourra être organisée après l’accouchement.


Ressources et liens utiles

Robert K. Creasy & Robert Resnik, Maternal-Fetal Medecine : Principle and Practice, 7th edition, Milton : Elsevier, 2014.

Fiche par

Dr Véronique Phan, Dr Lucie Morin, Chantal Larcher, inf. clinicienne

À propos de cette page
Mise à jour le 23 octobre 2018
Créée le 23 octobre 2018
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine