Cytomégalovirus

Complications de grossesse chez la mère


Description sommaire

Le cytomégalovirus (CMV) est un virus qui appartient à la même famille que l’herpès.

L’infection à CMV entraîne en général peu ou pas de symptômes chez l’enfant et chez l’adulte, mais peut présenter un risque pour les femmes enceintes.

Environ un enfant sur 3 a déjà contracté le CMV avant l’âge de 5 ans, tout comme 50 à 80% des adultes de moins de 40 ans. Lorsqu’une personne, enfant ou adulte, subit une infection à CMV pour la première fois (infection primaire), elle développe des anticorps.

Cependant, puisque ce virus se décline selon plusieurs souches, ces anticorps ne la protégeront pas forcément contre une future infection. De plus, il arrive parfois que le virus se réactive. Ce phénomène, appelé infection non primaire, est en général asymptomatique.

Cytomégalovirus et grossesse

Une infection à CMV (primaire ou non primaire) chez la femme enceinte peut se transmettre au foetus et causer différents problèmes chez l’enfant à naître tels que :

  • Une surdité
  • Un retard intellectuel
  • Une cécité (perte complète ou partielle de la vue)
  • Divers troubles de développement

Le CMV est la cause la plus fréquente d’infection in utero (dans l’utérus). Celles-ci se produisent dans 0,2 à 2,2% de l’ensemble des naissances vivantes. Heureusement, 80% des enfants infectés sont asymptomatiques et ne développeront pas de problèmes de santé à long terme.


Causes

Le CMV se transmet lors du contact avec des fluides corporels, principalement l’urine et la salive.

Recommandations pour les femmes enceintes

  • Ne pas partager les ustensiles et les verres avec leurs enfants
  • Éviter d’embrasser son enfant sur la bouche (ou les joues )
  • Ne pas partager sa brosse à dents
  • Bien se laver les mains, de façon régulière, avec de l’eau et du savon, surtout après chacune des activités suivantes :
    • Moucher le nez d’un enfant
    • Changer une couche
    • Nourrir un enfant
    • Tenir des jouets d’enfant

Symptômes à surveiller

Il est très fréquent que l’infection à CMV passe inaperçue. Autrement, les symptômes s’apparentent à ceux d’une grippe prolongée :

  • Fièvre
  • Douleur à la gorge
  • Fatigue
  • Ganglions enflés

Tests et procédures

Le dépistage du CMV ne fait pas partie du suivi médical régulier lors d’une grossesse.

Si votre contexte de vie comporte des facteurs de risque, si vous avez été en contact avec un enfant malade ou si vous présentez des symptômes s’apparentant au CMV, il est possible que votre médecin demande des bilans sanguins afin de savoir si vous êtes immunisée ou non contre le virus. Le dosage des anticorps IgG et IgM permettra de détecter un risque possible pour la grossesse. Votre médecin pourra ainsi vous rassurer ou vous orienter vers un médecin spécialisé.

Si les bilans réalisés laissent croire une possible infection à CMV durant la grossesse, une échographie pourra être effectuée pour tenter de détecter des anomalies foetales reliées au CMV.

Le médecin pourrait aussi vous suggérer de faire une amniocentèse afin de confirmer le diagnostic.


Traitements et suivis

Il n’existe pas de traitement dont l’efficacité a été démontrée en grossesse. Des traitements expérimentaux (immunoglobulines, antiviraux, vaccins) sont cependant en cours d’évaluation.

Chez l’enfant, le diagnostic et le traitement précoce par valganciclovir permettent d’améliorer le pronostic.


Ressources et liens utiles

National Center for Immunization and Respiratory Diseases.
Identifying Congenital Cytomegalovirus (CMV) Early in Life: Information for Healthcare Providers
www.cdc.gov/cmv/downloads/identifying-cmv.pdf
www.cdc.gov/cmv/overview.html
www.cdc.gov/cmv/downloads/pregnant-patients-cmv.pdf

Fiche par

Dre Isabelle Boucoiran et Marie-Pierre Gagné, inf. clinicienne

Saviez-vous que nous sommes...
Parmi les meilleurs hôpitaux spécialisés dans le monde selon le classement Newsweek.
Newsweek
1er établissement québécois de santé des meilleurs employeurs canadiens au palmarès Forbes.
Forbes
À propos de cette page
Mise à jour le 23 octobre 2018
Créée le 23 octobre 2018
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine