Dyspraxie verbale : Problématiques

Que faire si...

  • Il a de la difficulté à se faire comprendre à cause des nombreuses transformations de sons.
  • Un même mot peut être dit de façons différentes (ex : camion→tamion, cayon, ayon, mamion).
  • Les erreurs augmentent quand le mot est plus long.
  • Il ne produit pas toutes les syllabes du mot (ex : mouton→ton, pyjama→ma).
  • Il parle souvent en mots isolés et a de la difficulté à faire des phrases.
  • Il est frustré parce qu’il ne se fait pas comprendre.
  • Ses difficultés se situent dans l’apprentissage des mouvements pour produire les sons de la parole. Il a besoin de pratique pour apprendre un mouvement, la répétition est nécessaire. Vos efforts à la maison et ceux fournis à l’école ou en service de garde sont donc indispensables et accélèrent beaucoup les progrès.
  • Il est très exigeant pour votre enfant de faire les exercices proposés. Choisissez de courtes périodes de travail dans la journée et laissez-lui aussi du temps pour se reposer.
  • Le plaisir est le premier principe à avoir en tête afin que l’enfant accepte plus facilement de travailler sur ses difficultés.
  • Pour l’aider à améliorer ses productions, vous pouvez :
    • Utiliser des gestes concrets qui mettent moins de pression sur la production verbale;
    • Faire des démonstrations devant le miroir;
    • Amplifier et exagérer certains mouvements (attention de ne pas changer la forme du mot);
  • Travaillez des mots utiles et significatifs pour l’enfant et non des sons seuls.
  • Quand votre enfant prononce le mot cible correctement, faites-le répéter les mots bien produits (pour qu’il automatise la production : plus souvent il produira correctement le mot, plus il intégrera et automatisera la prononciation correcte du mot). On peut faire répéter jusqu’à 5 fois.
  • Valorisez tous les efforts. Vos renforcements et encouragements sont importants !

Stratégies pour faciliter la communication de votre enfant

  • Rapprochez-vous de lui lorsqu’il vous parle;
  • Limitez les sources de bruits (ex. : télé, radio, ordinateur…);
  • Mettez-vous à sa hauteur et maintenez le contact visuel avec votre enfant;
  • Attirez son attention sur les mouvements de votre bouche;
  • Observez les indices non-verbaux qui indiquent que votre enfant veut vous dire quelque chose (gestes, pointer, vocalisations, expressions faciales, …);
  • Servez-vous du contexte pour essayer de comprendre ce que votre enfant veut vous dire. Donnez-lui des moyens pour l’aider à compenser : faites des gestes naturels, pointez les objets, soyez expressif;
  • Mettez des mots simples sur les intentions de votre enfant;
  • Demandez-lui de répéter lorsque vous ne comprenez pas son message;
  • Posez-lui des questions fermées (auxquelles il peut répondre par oui/non), offrez-lui un choix, tentez de reformuler son message, imitez ce qu’il dit.
Notes

Écrit par : les membres du comité d’enseignement du CHU Sainte-Justine, Catherine Carle, Nathalie Lamy, Vanessa Larocque, Sabah Meziane et Martine Paquin.
Révisé par : Annie-Joëlle Fortin, chef professionnel en orthophonie et en audiologie.

RÉFÉRENCES
  • Beauchemin, M., Martin, S. & Ménard, S. (2000). L’apprentissage des sons et des phrases : Un trésor à découvrir. Montréal, Éditions du CHU Sainte-Justine.
  • Cable, A. L. & Domsch, C. (2011). Systematic Review of the Literature on the Treatment of Children With Late Language Emergence, International Journal of Communication Disorders, 46 (2), 138-154.
  • Carter J., & Musher, K. (2012). Evaluation and treatment of speech and language disorders in children. In T.K. Duryea & M. Augustyn (Ed.), UpToDate. Available from http://www.uptodateonline.com.
  • Daviault, D. (2011). L'émergence et le développement du langage chez l'enfant. Montréal, Québec : Chenelière Éducation inc.
  • Desmarais, S. (2010). Guide du langage et de l’enfant de 0 à 6 ans. Les Éditions Québécor, 262 p.
  • Département d’orthophonie du CHU Sainte-Justine (2015). Développement des habiletés de la communication et du langage oral chez l’enfant âgé de 0 à 6 ans. CHU Sainte-Justine. Montréal. Québec;
  • Mineau, S. Duquette, A., Elkoubi, K., Jacques, C., Ménard, A., Nérette, P.-A., Pelletier, S. & Termidor, G. (2013). L’enfant autiste : Stratégies d’intervention psychoéducatives. Montréal, Éditions du CHU Sainte-Justine.
  • Murza, K. A., Schwartz, J. B., Hahs-Vaghns, D. L. & Nye, C. (2016). Joint Attention Intervention for Children With Autism Spectrum Disorder: A Systematic Review and Meta-Analysis, International Journal of Language and Communication Disorders, 0 (0), 1-16.
  • Pepper, J. & Weitzman, E. (2004). Parler, un jeu à deux. Toronto, The Hanen Program.
  • Roberts, M. Y. & Kaiser, A. P. (2015). Early Intervention for Toddlers With Language Delays: A Randomized Controlled Trial, Pediatrics 135 (4), 688-693.
  • Roberts, M.Y. & Kaiser, A. P. (2011). The Effectiveness of Parent-Implemented Language Interventions: A Meta-Analysis, American Journal of Speech-Language Pathology, 20, 180-199.
  • Sylvestre, A., & MacLeod, A. A. (2010). Aperçu de la chronologie du développement de la communication chez les enfants. Département de réadaptation – Programme d’orthophonie. Université de Laval. Québec, Québec.
  • Wankoff, L. S. (2011). Warning signs in the development of speech, language, and communication: when to refer to a speech-language pathologist. Journal of Child and Adolescent Psychiatric Nursing. 24(3), 175-184.
  • Présentation de Catherine Carle et de Nathalie Lamy (2015), orthophonistes au CHUSJ : Parle pas… parle peu… parle mal… quand en parler ?
  • Présentation d’Anne Corbeil (2011), orthophoniste au CHUSJ : Dès ma naissance, je communique…
  • Présentation de Kathy Malas, orthophoniste au CHUSJ : Retard et trouble de langage chez l’enfant de 0 à 5 ans.
  • Présentation de Martine Paquin (2014), orthophoniste au CHUSJ : Les troubles de la communication.
À propos de cette page
Mise à jour le 30 mai 2016
Créée le 16 mai 2016
Signaler ou faire une remarque

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine