Anxiété

Comorbidités

L’anxiété représente une comorbidité importante touchant 15-20% des personnes atteintes d’épilepsie.

Elle est souvent reliée à l’anticipation d’un évènement et aux conséquences négatives futures qui pourraient en résulter. Une personne anxieuse anticipe une réaction négative face à un évènement qui n’est pas encore arrivé.

L’anxiété a fréquemment comme source une phobie particulière, la séparation des êtres chers ou les situations sociales.

Caractéristiques de l’anxiété

  • Sentiment de détresse extrême qui ne provient pas d’un danger réel ou imminent ;
  • Incapacité à être calmé par des gestes rassurants ou un appel à la raison ;
  • Tendance marquée à l’évitement des objets ou des situations anxiogènes ;
  • Hypervigilance face aux signes pouvant suggérer la présence de l’élément redouté

Symptômes physiologiques importants

  • agitation ou calme apparent
  • tensions musculaires
  • douleurs corporelles
  • transpiration excessive
  • sentiment d’oppression
  • rythme cardiaque
  • respiration accélérée

Chez les enfants épileptiques, cette comorbidité est présente principalement à cause de l’imprévisibilité des crises et de la réaction des autres face à ces dernières. L’anxiété provient de la peur de faire une crise devant les autres et de leur réaction vis-à-vis cette dernière. De plus, le manque de confiance des personnes affectées par l’épilepsie témoigne de ces comportements anxieux.

En ayant peu d’estime d’eux-mêmes ceux-ci sont plus enclins à imaginer le pire et à anticiper des conséquences négatives d’un évènement donné. L’entourage joue un grand rôle afin de calmer ou de provoquer ce comportement.

Quelques facteurs contribuant à développer de l’anxiété

  • Réaction et le support parental
    La réaction des parents et de l’entourage face aux crises et à l’épilepsie est un facteur influençant l’apparition de l’anxiété chez les enfants épileptiques. Si ceux-ci sont perçus négativement, les enfants sont plus à risque de développer des symptômes anxieux.
  • L’âge
    Plus susceptible à l’adolescence.
  • Type de crise
    Les absences seraient plus susceptibles de provoquer de l’anxiété
  • Fréquence des crises
    L’imprévisibilité des crises causent de l’anxiété et ce surtout si l’épilepsie n’est pas dévoilée. La peur de faire des crises devant les autres est un stress immense pour les enfants pouvant aller jusqu’à amener des troubles anxieux.
  • Les problèmes d’apprentissages
    On constate que les problèmes d’apprentissage chez les enfants épileptiques provoquent de l’anxiété. Celle-ci est principalement due aux stress que les enfants se donnent afin de réussir.
  • Polythérapie
  • Stigma et l’isolation sociale
À propos de cette page
Mise à jour le 4 janvier 2017
Créée le 13 décembre 2016
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine