Conséquences cognitives

Parlons d'épilepsie

Différents problèmes cognitifs sont associés à l’épilepsie. Les conséquences cognitives sont des problèmes causés par l’épilepsie. C’est suite à un diagnostic de l’épilepsie que ces problèmes apparaissent.

La présence de ceux-ci aura un impact sur les enfants, particulièrement en période d’apprentissage. Toutefois, connaître ces problèmes permet plus facilement d’y remédier ou de trouver des solutions pour les prévenir.

Les troubles cognitifs les plus fréquents chez les enfants atteints d'épilepsie sont :

Les troubles de mémoire

Les troubles de mémoire représentent un problème cognitif important chez les enfants atteints d'épilepsie. Différents aspects de l’épilepsie favorisent l’apparition de ces problèmes de mémoire.  

  • les crises puisqu'elles causent des moments d’inattention et qu’il est impossible de retenir de l’information pendant celles-ci ;
  • les médicaments anticonvulsivants et leurs effets secondaires tels que l’inattention, l’hyperactivité, la somnolence. Toutefois, les antiépileptiques contribuent également à l’amélioration de la mémoire puisqu’ils diminuent le nombre de crises ;
  • la fatigue et les facteurs émotionnels comme le stress, l’anxiété et la dépression peuvent avoir un impact sur la mémoire. Ils provoquent tous de l’inattention et donc du même coup, les capacités de réflexion et la mémoire sont atteintes.

Les troubles de mémoire sont souvent très handicapants pour les enfants d’âge scolaire. Malheureusement, il n’existe pas de remède miracle pour éradiquer ce problème. Toutefois, certaines astuces peuvent nous permettre de leur rendre la vie plus facile.

Voici une liste de bonnes habitudes qui peuvent aider :

  • Repérer quel type de mémoire fonctionne le mieux (visuelle ou auditive) et apprendre à l’exploiter
  • Sachez que l’humeur et le stress contribuent aux problèmes de mémoire
  • Prendre des notes
  • Faire des associations
  • Développer son sens de l’organisation
  • Être attentif
  • Répéter

Les atteintes exécutives

Les fonctions exécutives sont celles qui nous permettent de suivre des étapes allant à un but précis. Chez les enfants vivant avec l'épilepsie, on observe une faiblesse au niveau de ces fonctions. Concrètement, les difficultés en lien avec les fonctions exécutives amènent des faiblesses ou des atteintes touchant :

  • l’organisation et la planification ;
  • la résolution logique de problème ;
  • la flexibilité cognitive (par opposition à une rigidité au niveau des idées et des comportements) ;
  • l’accès à la pensée abstraite ;
  • le jugement pratique et social ;
  • l’initiation des actions et des idées ;
  • le contrôle émotionnel et comportemental associé à une immaturité affective.

En conséquence, un manque d’autonomie est fréquemment observé chez les enfants porteurs de telles difficultés.

La déficience intellectuelle

L’épilepsie est souvent associée à une déficience intellectuelle en tant que comorbidité de celle-ci. Toutefois, dans certaines circonstances, un retard intellectuel  peut être considéré comme une conséquence de l’épilepsie. Dans ces cas, c’est l’épilepsie qui provoque la déficience.

La déficience intellectuelle est une condition caractérisée par :

  • Un quotient intellectuel inférieur à la moyenne (70 et moins)
  • Des limitations significatives du fonctionnement et de l’adaptation (retard de développement)
  • Les débuts surviennent avant 18 ans

Elle peut également être associée à des limitations des habiletés conceptuelles sociales et pratiques.

Lien entre épilepsie et déficience intellectuelle

L’épilepsie est le résultat d’une activité neuronale anormale. Celle-ci est parfois causée par des anomalies de la structure du cerveau qui sont elles-mêmes sous-jacente à la déficience intellectuelle

Certains facteurs peuvent augmenter les risques de chute du quotient intellectuel tels que :

  • La sévérité des crises ;
  • La fréquence des crises ;
  • L’apparition de l’épilepsie tôt durant l’enfance.  

À propos de cette page
Mise à jour le 22 décembre 2016
Créée le 14 décembre 2016
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine