Parole

Impacts et répercussions de la fissure dans la vie de l’enfant et de sa famille


Les impacts
Sur la fissure...

Dès la naissance, le bébé produits des cris, des pleurs et des vocalisations qui résonnerons à travers sa gorge, sa bouche et son nez.

Très tôt, il apprendra à faire des bruits variés et grâce à la fermeture de son palais, il développera ce qu’on appelle : la trajectoire d’air orale. Ce passage d’air dans la bouche de l’enfant est possible grâce à la fermeture du palais mou contre le fond de la gorge, aussi appelé fermeture du mécanisme vélopharyngé.

L’enfant pourra ainsi commencer à babiller. Petit à petit, il développera des sons de plus en plus précis (consonnes et voyelles) et pourra faire des sons avec sa bouche et avec son nez pour ensuite produire des mots et des phrases

Palais FERMÉ

Palais fermé

Sons produits dans la bouche
Voyelles orales :
« A, I, O, U, OU, É, È, EU »
Consonnes orales :
« p, b, t, d, k, g, f, v, s, z, ch, j, w, y, l »

Palais OUVERT, au repos

Palais ouvert

Sons produits dans le nez
Voyelles nasales :
« IN, ON, UN, EN »
Consonnes nasales :
« m, n, gn »


Impact de la fissure palatine, labio-palatine ou sous-muqueuse

Lorsque le bébé présente une fissure palatine non-opérée, produire des voyelles et des consonnes orales est très difficile. Il peut cependant faire une variété de sons qui résonneront dans son nez (ex. : m, n, an, on) ou qui auront une faible pression (ex. :  ya, wa). Après sa chirurgie, l’enfant devrait graduellement apprendre à développer des sons oraux.

Toutefois, il est possible que la fermeture vélopharyngée (fermeture du palais mou contre le fond de la gorde) demeure difficile et que le développement des sons de la parole tarde à venir. Dans de tels cas, les orthophonistes vous aideront à stimuler votre enfant et à identifier quelle est la nature de la dysfonction vélopharyngée (DVP).

Pour les parents, le plus important est de reconnaître les signes et les symptômes d’une DVP afin de consulter les professionnels de la clinique le plus rapidement possible. Les voici :

  • Incapacité à souffler avec la bouche
  • Reflux oro-nasal lors de l’alimentation malgré la chirurgie du palais
  • Hypernasalité (résonance « nasillarde » de la parole)
  • Émissions nasales (perception d’air qui sort par le nez lorsque l’enfant parle)
  • Nasalisation (consonne transformée en /m, n, gn/ ex. : bébé → « mémé »)
  • Mécanismes d’articulation compensatoires (sons atypiques produits avec le nez ou la gorge)
  • Grimaces nasales

* La présence de TOUS ces signes n’est pas obligatoire pour confirmer la présence d’une DVP. Dès que vous notez la présence de l’un ou l’autre de ces signes, consultez votre orthophoniste.


Impact de la fissure labiale

Comme la lèvre est opérée à l’âge de 3 mois, les enfants ne présentent généralement aucun trouble de la parole.

Toutefois, n’hésitez pas à communiquez avec nous si vous avez des inquiétudes.

À propos de cette page
Mise à jour le 22 mai 2020
Créée le 22 mai 2020
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine