Le toucher

Gestion de la douleur pendant le travail et l’accouchement

×

Méthode de gestion de la douleur non-pharmacologique/alternavite

Cette méthode a fait l’objet de recherche et a contribué à diminuer la sensation de la douleur et celles qui permettent d’augmenter la capacité de gérer la douleur chez les patientes en travail.

Le massage

Le massage est une technique très appréciée par les accompagnants parce qu’il leur permet de se sentir utiles et plus actifs auprès de vous pendant le travail.

Le massage léger

  • Le massage léger réfère à des manœuvres douces qui sont moins irritantes et moins inconfortables pour la peau. Il s’agit de mouvements d’effleurement, de glissement doux sur la peau.
  • Vous ressentirez davantage les effets de détente du massage léger pendant la phase de latence et au début de la phase active du travail.
Photo 1
Photo 1
Photo 2
Photo 2
Photo 3
Photo 3
Photo 4
Photo 4
Photo 5
Photo 5

Le massage profond

  • Le massage profond est un massage plus énergique, dans les muscles plus volumineux et qui peut se faire par un mouvement de drainage ou de pression. Il peut être douloureux.
  • Le massage profond est très apprécié pendant la phase active du travail.
Photo 1
Photo 1
Photo 2
Photo 2
Photo 3
Photo 3

Questions-réponses


Que procure le massage quand on le reçoit?

  • Le toucher augmente le sentiment de sécurité et permet de réaliser que ceux qui nous accompagnent sont concernés par notre douleur et qu’ils prennent soin de nous.
  • Par son effet de relaxation, le toucher diminue l’anxiété et la sensation de douleur.
  • Le massage a aussi des avantages pour le couple, car il permet au partenaire de participer activement à la gestion de votre douleur. Cela procure généralement un sentiment de fierté et de satisfaction dans le couple par rapport au vécu de l’accouchement.

Comment se préparer à offrir un massage agréable?

  • Faire de son mieux et écouter les besoins de celle qui reçoit le massage.
  • Se pratiquer avant le jour de l’accouchement pour explorer les techniques et leurs effets.
  • Se réchauffer les mains avant de masser.
  • Utiliser les guides disponibles et l’expertise infirmière à l’unité des naissances.
  • Pour rendre le massage agréable et moins irritant sur la peau, demandez à la personne qui vous masse d’utiliser des huiles végétales comme l’huile d’amande douce ou de l’huile de coco. Idéalement, il faut tester le produit choisi à la maison avant le jour de l’accouchement pour être certaine que vous le tolérez bien. L’utilisation de crèmes est aussi possible.

Application de compresses chaudes ou froides


Comment l’application de chaleur peut aider dans le contexte du travail et de l’accouchement?

  • La chaleur augmente la circulation sanguine dans les muscles et la peau. Elle augmente donc le potentiel de contractions lorsqu’appliquée sur le ventre.
  • Pendant le travail, on peut diminuer les tensions musculaires ressenties dans les épaules ou le cou en y appliquant localement des compresses chaudes.
  • La chaleur peut également aider à diminuer les tremblements dus à l’effort ou au stress.  Une couverture chaude aide à la détente et au confort.
  • Pendant les poussées, la chaleur appliquée localement sur le périnée détend les muscles de cette région.

Comment dois-je appliquer les compresses chaudes de façon sécuritaire?

  • On doit utiliser du matériel conçu pour cette utilisation : bouillotte, sacs de billes de type « sac magique », serviette humide chaude dans un sac de plastique étanche, couverture électrique, couvertures chaudes, sachets chauffants de type « hot pad ».
  • Il faut vérifier la température de la compresse avant de l’appliquer. En travail, la tolérance au chaud et au froid est augmentée.
  • Il ne faut jamais appliquer des compresses chaudes directement sur la peau. On doit mettre une épaisseur de tissu entre la compresse chaude et la peau. Cela permet de ressentir graduellement l’intensité de la chaleur et d’éviter les risques de brûlures sur la peau.
  • On peut appliquer la chaleur par période de 15 à 20 minutes par heure au même endroit en surveillant la peau.

Est-ce que des compresses froides ou de glace ont le même effet?

  • Pas tout à fait, mais elles peuvent également être utilisées.
    On les utilise davantage :
    • Pour diminuer l’enflure (ex. : au périnée);
    • Pour soulager les sensations de chaleur (ex. : compresses au visage ou sur la poitrine);
    • Pour soulager des douleurs locales aiguës (ex. : hémorroïdes).
À propos de cette page
Mise à jour le 4 février 2022
Créée le 18 janvier 2022
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine