Rappels sur les formes pharmaceutiques

Outils pratiques

Formes pharmaceutiques réalisables sous forme de préparation magistrale non stérile de CATÉGORIES 0-1-2-3.


Capsule ou gélule

Il s’agit de l’emboîtement de deux enveloppes de gélatine dures contenant principalement des poudres.

Le remplissage des capsules une à une par tassage ou compression est évidemment possible, mais est à éviter pour plusieurs raisons, les principales étant le temps important nécessaire à cette technique de préparation et le risque d’hétérogénéité d’une capsule à l’autre.

L’emploi du gelulier est à privilégier.

  • Exemple : Bétaïne 500 mg par capsule

Crème

C’est une  préparation multiphasique possédant une phase aqueuse et une phase huileuse. C’est donc une émulsion eau dans l’huile (E/H, hydrophobe) ou huile dans l’eau (H/E, hydrophile).

Elle est miscible avec les sécrétions cutanées. De plus, elle n’a pas d’effet occlusif sur la peau.

C’est un véhicule qui permet la transpiration de la peau et possède un bon pouvoir de pénétration en plus d’être lavable à l’eau.

  • Exemple : Clotrimazole avec hydrocortisone

Gel

C’est une forme préparée à partir d’une solution de polymères qui devient semi-solide à partir d’une certaine concentration.

Il existe des gels hydrophobes (oléo gels) et des gels hydrophiles (hydrogels) et de plus en plus de gels hydro alcooliques.

  • Exemple : Acide tranexamique dans Intrasite

Onguent

Il est constitué d’un excipient hydrophobe peu lavable à l’eau et donne une préparation d’aspect homogène semi-solide formée d’une base servant à la dispersion d’ingrédients liquides ou solides, d’un ou plusieurs ingrédients hydrophobes ou hydrophiles.

Ces préparations sont immiscibles, miscibles ou émulsifiables avec les sécrétions cutanées.

Il est utilisé pour une application cutanée ou sur une muqueuse afin de procurer un effet émollient, protecteur, thérapeutique ou prophylactique lorsqu’un degré d’occlusion est désiré.

  • Exemple : Vaseline salicylée 40 %

Pâte

Les pâtes sont des préparations semi-solides contenant de fortes proportions de poudres finement dispersées variant de 20 à 50%. Ces poudres sont liées par un ou plusieurs excipients gras et favoriseront la protection de la peau par la présence de ces poudres insolubles dans le véhicule non-pénétrant.

Pour le reste, elles partagent les grandes lignes des crèmes et onguents.

  • Exemple : Pâte 1-2-3

Sachet

.

Les poudres, qui représentent l’une des plus anciennes formes pharmaceutiques, sont habituellement utilisées lorsqu’aucune autre option n’est possible, si aucune solution, suspension ou capsule n’est disponible.

Les poudres sont alors conditionnées dans des sachets de type ZiplocMD ou dans des sachets de papier faits par pliage (ci-contre).

C’est une solution pour de petites quantités ou en cas de dépannage où il faut peser, mélanger et diviser une poudre en sachets correspondant à la dose prescrite de médicament.

La quantité d’IPA peut être diluée avec du lactose ou un autre excipient compatible de façon à obtenir une valeur exacte pour qu’un sachet corresponde à une unité de dosage mesurable et manipulable.


Solution

Habituellement d’aspect clair et limpide, les solutions sont en général aqueuses ou hydro-alcooliques. Leur réalisation ne pose pas de problème particulier, mais il faut s'assurer de la solubilité et de la compatibilité des ingrédients.

Le principal véhicule est l’eau, de type eau stérile pour irrigation si possible, mais l’eau purifiée USP est naturellement acceptable.

  • Exemple : Dilution d’acide acétique pour usage topique

Suppositoire

Le suppositoire est une préparation pharmaceutique solide de forme oblongue destinée à être insérée dans une cavité corporelle, le plus souvent le rectum, mais aussi le vagin (cela s’appelle alors un ovule) ou l’urètre (une bougie).

  • Exemple : Hydrocortisone 50 mg/suppositoire

Suspension

Un solide finement divisé est dispersé dans une phase liquide dans laquelle il est insoluble. Il y a une tendance naturelle à la séparation de deux phases. Le sédiment obtenu est plus ou moins compact et plus ou moins facile à disperser.

Il faut donc brasser vigoureusement avant chaque prélèvement.

  • Exemple : Prednisone 5 mg/mL
Note
Ne jamais mélanger ensemble deux formes pharmaceutiques différentes tels crème et onguent sous peine d’en perdre les propriétés organoleptiques respectives.
À propos de cette page
Mise à jour le 6 mai 2021
Créée le 16 novembre 2020
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine