Azithromycine

Zithromax(md)

Médicaments commençant par :
  • RU

Présentation et conservation

  • Seringues orales préparées par la pharmacie 40 mg/mL
  • Seringues injectables préparées par la pharmacie 1 mg/mL (dans D5%)
  • Fioles injectables 500 mg disponibles dans le cabinet de l’urgence, pour utilisation en dehors des heures d’ouverture de la pharmacie
  • Conserver les seringues orales à température ambiante
  • RÉFRIGÉRER les seringues injectables
  • Bibliothèque SIN : azithromycine


Indications

Antibiotique/Macrolide

  • Traitement et prophylaxie d’infections à B. pertussis (coqueluche)
  • Traitement d’infections pulmonaires causées par des bactéries atypiques comme Ureaplasma sp.
  • Prévention de la dysplasie bronchopulmonaire (DBP) chez des enfants prématurés : des études sont en cours pour évaluer l’efficacité de l’azithromycine dans cette indication (non approuvée actuellement au CHU Sainte-Justine)
  • Traitement d’infections néonatales à Chlamydia sp. : il existe peu d’information sur l’utilisation de l’azithromycine pour cette indication; pour le moment, les lignes directrices canadiennes et américaines préconisent le recours à l’érythromycine

Antibiotique à usage restreint au CHU Sainte-Justine : une autorisation verbale ou écrite du médecin du service des maladies infectieuses doit être obtenue dans les 24 heures suivant le début du traitement


Mécanisme d'action

Inhibition de la synthèse des protéines bactériennes après fixation à la sous-unité 50S des ribosomes des bactéries sensibles; bonne pénétration tissulaire comparativement aux autres macrolides, et concentrations intracellulaires élevées


Doses

Traitement ou prophylaxie d’infections à B. pertussis

PO

  • 10 mg/kg/jour PO DIE pendant 5 jours

 

Traitement d’infections pulmonaires à Ureaplasma sp. et prévention de la DBP

Les doses optimales en néonatologie, et notamment chez les enfants nés très prématurément, sont l’objet d’études à grande échelle au moment de la rédaction de ce guide; les schémas posologiques suivants ont été proposés (tous âges gestationnels et postnatals) :

PO, IV

  • 10 mg/kg/dose pour 1 dose, suivi de 5 mg/kg/jour DIE pendant 4 jours (schéma de traitement d’infection pulmonaire en pédiatrie), ou encore :
  • 10 mg/kg/jour DIE, durées de traitement variables (généralement entre 5 et 10 jours)

La voie IV est réservée au traitement d’infections graves lorsque la voie entérale n’est pas possible. Bien qu’il n’existe pas de données sur l’absorption gastro-intestinale de l’azithromycine pendant la période néonatale, la voie orale comporte moins de risques.


Préparation, administration et compatibilités

PO

Donner avec un boire ou un gavage

 

IV

  • Donner en 3 heures
  • Rincer au même débit après l’administration

Si le traitement est débuté en dehors des heures d’ouverture de la pharmacie, utiliser les fioles injectables de 500 mg :

  • Valider les étapes de préparation auprès du pharmacien de garde
  • Dilution primaire : 500 mg/fiole + 4,8 mL d'eau = 100 mg/mL
  • Redilution pour administration : diluer chaque mL dans 100 mL (vt) de soluté (pour une concentration finale de 1 mg/mL) et donner en 3 heures
  • Rincer au même débit après l’administration

 

Solutés compatibles 
D5%, NaCl 0,45%, NaCl 0,9%

Compatibilités en dérivé (en Y)
Acyclovir, bicarbonate de sodium, dexmédétomidine, dobutamine, dopamine, épinéphrine, fluconazole, ganciclovir, héparine, linézolide, magnésium (sulfate), métronidazole, soluté D10% SANS électrolytes, vancomycine, zidovudine

Incompatibilités en dérivé (en Y)
Amiodarone, ciprofloxacine, fentanyl, furosémide, midazolam, morphine, potassium (chlorure), soluté avec électrolytes

Alimentation parentérale et lipides en dérivé (en Y) 
Données insuffisantes avec la solution aminodextrosée et aucune donnée pour les lipides : éviter


Effets indésirables

Vomissement, diarrhée, douleur abdominale, irritabilité, douleur/phlébite au site d’administration IV

Plus rarement : éruption cutanée, allongement de l’intervalle cardiaque QT et arythmies (p. ex. : torsades de pointes), sténose du pylore (risque moindre qu’avec les autres macrolides), hépatotoxicité, cholestase


Suivi

Tolérance digestive, bilan de toxicité hépatique (en cas d’atteinte préexistante ou de facteurs de risque)

Un bilan électrolytique normal (comprenant le magnésium sérique) est requis avant de débuter le traitement; un ECG de contrôle avant et pendant le traitement pourrait être considéré chez les patients présentant des facteurs de risque pour l’allongement du QT


Contre-indications et précautions

Contre-indications

ATTENTION
L’allongement de l’intervalle cardiaque QT et la survenue d’arythmies ont été le plus souvent décrits chez des patients présentant des facteurs de risque additionnels : allongement congénital ou préexistant de l’intervalle QT, déséquilibres électrolytiques (notamment hypokaliémie ou hypomagnésémie), condition cardiaque sous-jacente (bradycardie, arythmie, insuffisance cardiaque), traitement concomitant avec d’autres médicaments reconnus pour allonger l’intervalle QT (p. ex. : sotalol et autres antiarythmiques, fluoroquinolones, méthadone, etc.). Consulter un pharmacien pour connaître les médicaments reconnus pour allonger l’intervalle QT. Un ECG préalable au traitement doit être considéré dans les cas où l’enfant présente des facteurs de risque additionnels d’arythmies. Un bilan électrolytique normal (comprenant le magnésium sérique) est requis avant de débuter le traitement.

Précautions

Utiliser avec prudence en cas de maladie hépatique préexistante (atteinte cholestatique ou hépatique)

Tenir compte de l’élimination prolongée dans l’évaluation des risques associés aux interactions médicamenteuses (demi-vie moyenne d’environ 80 heures en période néonatale)

Pour en savoir plus

Nair V, Loganathan P, Soraisham AS. Azithromycin and other macrolides for prevention of bronchopulmonary dysplasia: a systematic review and meta-analysis. Neonatology 2014;106:337-47.

Santé Canada. Zithromax/Zmax SR (azithromycine) - Risque de battements de cœur irréguliers pouvant entraîner la mort - Pour les professionnels de la santé (mai 2013). Accessible : http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2013/29199a-fra.php

TINN-2 Study. Evaluation of an anti-infective agent (Azithromycin) for the treatment of infections in preterm and term neonates. Accessible: http://tinn2-project.org/

À propos de cette page
Mise à jour le 15 février 2017
Créée le 14 novembre 2016
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine