Bicarbonate de sodium

NaHCO((3))

Médicaments commençant par :
  • FOPR
  • RU

Présentation et conservation

  • Seringues orales préparées par la pharmacie 1 mmol (mEq)/mL (solution injectable utilisée pour la voie orale)
  • Seringues injectables 0,5 mmol (mEq)/mL (4,2%), 10 mL
  • Fioles et seringues injectables 1 mmol (mEq)/mL (8,4%), 50 mL
  • HAUT RISQUE: Il existe plusieurs présentations et concentrations de bicarbonate de sodium, et ce médicament à index thérapeutique étroit représente un haut risque d’erreur; toujours valider la dose et la concentration à administrer par une double vérification indépendante
  • Conserver à température ambiante
  • Bibliothèque SIN : sodiumbic 0,25 mmol/mL INT, 0,5 mmol/mL INT, 0,25 mmol/mL et 0,5 mmol/mL


Indications

Électrolyte/Agent alcalinisant

Correction de l’acidose métabolique sévère et aiguë, correction de l’hyperkaliémie sévère (traitement adjuvant), traitement de la crise d’hypertension artérielle pulmonaire sévère et réfractaire, traitement de l’intoxication à certains médicaments cardiotoxiques

Correction de l’acidose métabolique chronique (remplacement de pertes rénales ou digestives)

ATTENTION
L’utilisation de bicarbonate de sodium n’est plus recommandée pour la réanimation néonatale étant donné l’absence de bénéfices démontrés et les risques connus et potentiels. L’utilisation pour le traitement d’une crise d’hypertension artérielle pulmonaire est controversée et devrait se limiter à des traitements brefs dans des situations critiques. La décision d’administrer du bicarbonate de sodium IV doit être discutée au cas par cas avec le néonatologiste.

 


Mécanisme d'action

Dissociation en Na+ et HCO3-, liaison du HCO3- aux ions H+, formation de H2O et de CO2, élimination du CO2 par la ventilation, alcalinisation du sang et de l’urine; acidose intracellulaire paradoxale (par diffusion du CO2); transfert intracellulaire de potassium et de calcium


Doses

Correction de l’acidose métabolique sévère et aiguë

IV intermittent OU perfusion IV continue

  • Dose calculée en fonction du déficit de base (plusieurs formules existent):
    • Dose de HCO3- (mmol) = 0,3 x poids (kg) x déficit en HCO3- (mmol/L)
    • Afin de réduire la charge sodée et liquidienne, il est suggéré de donner d’abord la moitié de la dose calculée, puis de réévaluer la nécessité de compléter la dose en fonction des résultats obtenus
  • Dose calculée en fonction du poids : 1 à 2 mmol/kg/dose

Préciser la durée d’administration sur l’ordonnance : la durée peut varier de 2 à 8 heures (vitesse maximale de 1 mmol/kg/h); en situation urgente, la dose peut être administrée en 2 à 30 minutes

 

Correction de l’hyperkaliémie sévère; traitement de la crise d’hypertension artérielle pulmonaire sévère et réfractaire

IV

  • 1 mmol/kg/dose, à répéter PRN

Préciser la durée d’administration sur l’ordonnance : administration en 2 à 5 minutes, jusqu’à 30 minutes en situation moins urgente

 

Correction de l’acidose métabolique chronique

PO

  • 3 à 10 mmol/kg/jour en 3 ou 4 doses
  • Débuter aux doses les plus faibles et ajuster selon la réponse

 

Note : 1 mmol bicarbonate de sodium correspond à 1 mmol (mEq) de bicarbonate et 1 mmol (mEq) de sodium


Préparation, administration et compatibilités

PO

  • Diluer chaque mL dans 4 mL d’eau (vt) et donner avec un boire ou un gavage pour minimiser l’irritation digestive
  • Si l’enfant reçoit également un supplément oral de calcium, administrer le calcium et le bicarbonate de sodium à différents moments de la journée

 

IV

ATTENTION
Le bicarbonate de sodium est TRÈS HYPEROSMOLAIRE (2000 mOsm/L pour 1 mmol/mL); TOUJOURS DILUER la solution 1 mmol/mL avant d’administrer

ATTENTION
Chez le nouveau-né, l’administration rapide de solutions hyperosmolaires de bicarbonate de sodium a été associée à un risque accru d’hémorragie intraventriculaire; lorsque possible, administrer en 2 à 8 heures (vitesse maximale de 1 mmol/kg/heure); en situation d’urgence, la dose peut être administrée en 2 minutes

IV intermittent

Voie périphérique ou centrale

Utiliser les seringues injectables 0,5 mmol/mL (4,2%)

  • Mesurer la dose à administrer dans une seringue et donner pur, sans redilution
  • Durée d’administration selon ordonnance
  • Note : l’administration de la solution 0,5 mmol/mL (1000 mOsm/L) par voie périphérique est acceptable dans un contexte critique

 

Perfusion IV continue ou prolongée

Voie périphérique

  • Utiliser les fioles injectables 1 mmol/mL (8,4%)
    • Concentration finale 0,25 mmol/mL
      • ​12,5 mmol = 12,5 mL de bicarbonate de sodium 1 mmol/mL+ 37,5 mL d’eau (50 mL vt)

Voie centrale

  • Utiliser les fioles injectables 1 mmol/mL (8,4%)​
    • Concentration finale 0,25 mmol/mL
      • 12,5 mmol = 12,5 mL de bicarbonate de sodium 1 mmol/mL + 37,5 mL d’eau (50 mL vt)
    • Concentration finale 0,5 mmol/mL
      • 25 mmol = 25 mL de bicarbonate de sodium 1 mmol/mL + 25 mL d’eau (50 mL vt)

ATTENTION
Le bicarbonate de sodium est INCOMPATIBLE avec le calcium et présente plusieurs autres incompatibilités en dérivé; administrer seul dans une voie si possible et toujours bien rincer avant et après l’administration d’une dose IV intermittente

Solutés compatibles

D5%, D10%, NaCl 0,45%, NaCl 0,9%

Compatibilités en dérivé (en Y)
Acyclovir, azithromycine, ceftriaxone, clindamycine, dexmédétomidine, fentanyl, fluconazole, furosémide, héparine, linézolide, métronidazole, milrinone, morphine, pipéracilline – tazobactam, potassium (chlorure), vancomycine, vitamine K1

Incompatibilités en dérivé (en Y)
Amiodarone, calcium (gluconate), ciprofloxacine, dobutamine, dopamine, épinéphrine, ganciclovir, insuline régulière, midazolam, norépinéphrine, pantoprazole, soluté avec électrolytes

Alimentation parentérale et lipides en dérivé (en Y)
Incompatible


Effets indésirables

Hypercapnie (lorsque la ventilation est inadéquate), acidose intracellulaire, hémorragie intraventriculaire, surcharge liquidienne, hypernatrémie, hypokaliémie, hypocalcémie, phlébite, nécrose tissulaire si extravasation (utiliser l’hyaluronidase en cas d’extravasation; voir protocole en annexe)

ATTENTION
L’administration rapide de solutions hyperosmolaires de bicarbonate de sodium a été associée à un risque accru d’hémorragie intraventriculaire


Suivi

Gaz sanguin, acide lactique, ionogramme, ventilation, site d’injection (si administration par voie périphérique), perméabilité de la voie veineuse (risque de précipitation)


Contre-indications et précautions

Contre-indications

Hypernatrémie, hypocalcémie

Précautions

Insuffisance cardiaque ou rénale 

Pour en savoir plus

Abman SH, Hansmann G, Archer SL, et al. Pediatric Pulmonary Hypertension: Guidelines From the American Heart Association and American Thoracic Society. Circulation 2015;132(21):2037-99. Erratum in: Circulation 2016;133(4):e368.

Aschner JL, Poland RL. Sodium bicarbonate: basically useless therapy. Pediatrics 2008;122(4):831-5.

Johnson PJ. Sodium bicarbonate use in the treatment of acute neonatal lactic acidosis: benefit or harm? Neonatal Netw 2011;30(3):199-205.

Vemgal P, Ohlsson A. Interventions for non-oliguric hyperkalaemia in preterm neonates. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 5. Art. No.: CD005257.

À propos de cette page
Mise à jour le 15 février 2017
Créée le 7 janvier 2017
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine