Calcium (GLUCONATE de)

C((12))H((22))CaO((14))

Médicaments commençant par :
  • FOPR
  • HR

Présentation et conservation

ATTENTION
Le nom du soluté préparé en lots par la pharmacie et contenant du gluconate de calcium est modifié pour s'harmoniser au reste de l'hôpital; ce changement est effectif depuis le 25 juillet 2018; consulter les documents regroupés dans l'annexe Solutés: prescription et préparation en néonatologie

  • Seringues orales préparées par la pharmacie 9,3 mg/mL de calcium élémentaire (solution injectable utilisée pour la voie orale)
  • Fioles injectables commerciales 10%, soit 100 mg de gluconate de calcium/mL (correspond à 9,3 mg de calcium élémentaire/mL), 10 mL disponibles dans les cabinets des soins intensifs néonatals en tout temps
  • Sacs injectables préparés en lots par la pharmacie D10% + NaCl 0,2% + KCl 20 mmol/L + calcium (gluconate) 10 mmol/L
    • Correspond au soluté anciennement nommé: D10% + NaCl 3 mmol/100 mL + KCl 2 mmol/100 mL + gluconate de calcium 10% 4 mL/100 mL de soluté
  • Si les solutés commerciaux ou préparés en lots par la pharmacie ne répondent pas aux besoins spécifiques d'un patient, il peut être nécessaire d'avoir recours à un soluté préparé par ajout de dextrose à un sac commercial OU à un soluté spécial préparé par la pharmacie; consulter les documents regroupés dans l'annexe Solutés: prescription et préparation en néonatologie, et les FOPRI - 1689 - Soluté spécial par voie centrale en néonatologie et FOPRI - 1690 -  Soluté spécial par voie périphérique en néonatologie
  • HAUT RISQUE: Ce médicament à index thérapeutique étroit représente un haut risque d’erreur; toujours valider la dose à administrer par une double vérification indépendante
  • RÉFRIGÉRER les sacs injectables préparés par la pharmacie; conserver les autres formats à température ambiante
  • Bibliothèque SIN : Ca gluconate 50 mg/mL < 50
  • Bibliothèque SOL


Indications

Électrolyte

Apports ioniques

Traitement de l’ostéopénie de la prématurité

Traitement de l’hypocalcémie

Prévention des arythmies en présence d’hyperkaliémie ou d’intoxication médicamenteuse

Réanimation cardiorespiratoire


Mécanisme d'action

Sel minéral retrouvé en grande partie dans les os et qui joue un rôle primordial dans le fonctionnement des cellules de l’organisme, dont les cellules musculaires et nerveuses; le calcium est essentiel à la coagulation sanguine et plusieurs processus enzymatiques


Doses

ATTENTION
1 mL de gluconate de calcium 10% contient 100 mg de gluconate de calcium, soit 9,3 mg = 0,23 mmol = 0,46 mEq de calcium élémentaire; pour limiter la confusion et les risques d’erreur, il faut porter une attention particulière aux unités employées lors de la prescription et de la préparation

Apports ioniques

Perfusion IV continue

  • Apports habituels : 1 mmol/kg/jour de calcium élémentaire, à débuter dès le premier jour d’alimentation parentérale
  • Écart possible : 1 à 1,5 mmol/kg/jour de calcium élémentaire (apports plus élevés généralement requis en cas de grande prématurité ou de RCIU)

Les apports calciques sont ajustés en fonction de plusieurs facteurs comme les âges gestationnel et postnatal, le poids, la calcémie et la phosphorémie. Les apports en calcium et en phosphore sont intimement liés puisque les deux ions sont requis pour l’incorporation dans la matrice osseuse, mais leurs apports intraveineux sont limités par leur insolubilité. Pour viser une rétention maximale, le ratio optimal théorique lors des phases de croissance est de 1,3 mmol/kg/jour de calcium élémentaire pour 30 mg/kg/jour de phosphore.

 

Traitement de l’ostéopénie de la prématurité; traitement de l’hypocalcémie chez un bébé alimenté

PO

  • Posologie habituelle : 30 mg/kg/jour de calcium élémentaire (sous forme gluconate) en 3 à 4 doses par jour
  • Écart posologique possible : 20 à 60 mg/kg/jour de calcium élémentaire (sous forme gluconate) en 3 à 4 doses par jour

Chez les enfants de plus de 2 mois et à faible risque d’entérocolite nécrosante, il est possible d’administrer le calcium élémentaire sous forme lactogluconate (solution orale à 20 mg/mL de calcium élémentaire)

Les suppléments oraux de calcium doivent s’accompagner d’apports suffisants en vitamine D

Pour connaître les indications de suivi phosphocalcique et l’algorithme de suivi en cours, se référer à la FOPRI – 155 – Initiation du suivi phosphocalcique en néonatologie

 

Traitement de l’hypocalcémie symptomatique; prévention des arythmies

IV intermittent

Traitement de l’hypocalcémie symptomatique et prévention des arythmies : utiliser la FOPRI – 765 – Gluconate de calcium (Ca2+) IV en néonatologie pour prescrire les doses intermittentes de gluconate de calcium IV

Sur cette FOPR, les doses sont exprimées en mg/kg/dose de gluconate de calcium

 

Réanimation cardiorespiratoire

IV intermittent

  • 60 mg/kg/dose, soit 0,6 mL/kg/dose de la solution pure (non diluée) de gluconate de calcium 10%, à administrer en 5 à 10 minutes


Préparation, administration et compatibilités

PO

Donner avec un boire ou un gavage pour minimiser l’irritation digestive

Si l’enfant reçoit également un supplément de phosphore, de magnésium, ou de bicarbonate de sodium, administrer le calcium à différents moments de la journée que les autres suppléments

 

Perfusion IV continue

Pour minimiser les manipulations et les risques, prioriser les produits commerciaux et ceux préparés en lots par la pharmacie: consulter les documents regroupés à l'annexe Solutés: prescription et préparation en néonatologie pour connaître la priorisation des solutés en fonction des risques

Durant les heures d’ouverture, la pharmacie prépare tous les solutés peu importe le nombre d’additifs et la présence ou non d’héparine; en dehors des heures d'ouverture, la pharmacie prépare tous les solutés spéciaux prescrits sur les FOPRI spécifiques; consulter le tableau des solutés disponibles en néonatologie ainsi que l'aide-mémoire sur la prescription et la préparation des solutés

 

IV intermittent

Le mode d’administration varie selon la situation clinique : se référer à la FOPRI – 765 – Gluconate de calcium (Ca2+) IV en néonatologie

Administrer idéalement par voie centrale; voie périphérique possible si voie centrale non disponible (voie sur la tête et les mains en dernier recours)
 

ATTENTION
Le gluconate de calcium est INCOMPATIBLE avec le bicarbonate de sodium, le phosphate de sodium, le phosphate de potassium et le sulfate de magnésium; toujours bien rincer avant et après l’administration d’une dose IV intermittente

Solutés compatibles
D5%, D10%, NaCl 0,9%

Compatibilités en dérivé (en Y)
Voir l’information spécifique à chaque médicament

Incompatibilités en dérivé (en Y)
Voir l’information spécifique à chaque médicament

Alimentation parentérale et lipides en dérivé (en Y)    
Incompatible (risque de précipitation phosphocalcique)


Effets indésirables

Hypercalcémie, hypomagnésémie; irritation digestive, constipation, entérocolite nécrosante (si administration orale); nécrose tissulaire si extravasation (utiliser l’hyaluronidase en cas d’extravasation; voir protocole en annexe)

ATTENTION 
Une administration IV intermittente trop rapide peut entraîner de l’hypotension, de la bradycardie, des arythmies et même un arrêt cardiaque


Suivi

Calcium ionisé mesuré, phosphorémie, magnésémie; tolérance digestive (si administration orale); phosphatase alcaline, phosphore et calcium urinaires, taux de réabsorption du phosphore (si traitement de l’ostéopénie de la prématurité); site d’injection (si administration par voie périphérique); monitoring cardiaque, ECG et saturométrie en continu (si administration IV intermittente)


Contre-indications et précautions

Contre-indications

ATTENTION
Le calcium IV (dans les solutés d’alimentation parentérale ou les solutés avec électrolytes couramment utilisés en néonatologie) est contre-indiqué chez les patients recevant de la ceftriaxone : risque de formation de cristaux si le calcium entre en contact avec la ceftriaxone, avec risque de déposition au niveau vasculaire (particulièrement rénal et pulmonaire), et de décès

Précautions

ATTENTION
Les électrolytes IV sont parmi les médicaments les plus dangereux; les conséquences d’erreurs impliquant des électrolytes peuvent être très graves, allant jusqu’au décès; les surdoses fatales sont dues le plus souvent à la manipulation de fioles concentrées menant à des doses trop élevées ou administrées trop rapidement

Utiliser les suppléments oraux avec prudence chez les nouveau-nés les plus immatures (risque d’entérocolite nécrosante)

Pour en savoir plus
À propos de cette page
Mise à jour le 21 février 2017
Créée le 16 novembre 2016
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine