Ciprofloxacine

Cipro(md)

Médicaments commençant par :

Présentation et conservation

  • Seringues injectables préparées par la pharmacie 2 mg/mL (dans D5%)
  • Sacs injectables 2 mg/mL, 200 mL (dans D5%), disponibles dans le cabinet de l’urgence pour utilisation en dehors des heures d’ouverture de la pharmacie
  • Conserver à température ambiante
  • Bibliothèque SIN : ciprofloxacine 2 mg/mL


Indications

Antibiotique/Fluoroquinolone

Traitement d’infections, y compris des méningites, causées par des bactéries Gram négatif multirésistantes, généralement en combinaison avec d’autres antibiotiques

Antibiotique à usage restreint au CHU Sainte-Justine : la prescription de ce médicament à un nouveau-né requiert une consultation d’un médecin du service des maladies infectieuses (réservé au traitement d’infections résistantes aux antibiotiques de première ligne en raison des effets musculosquelettiques et articulaires possibles)


Mécanisme d'action

Effet bactéricide dose-dépendant par inhibition des enzymes bactériennes topoisomérases de type II et IV nécessaires à la synthèse de l’ADN bactérien


Doses

Doses encore mal définies en néonatologie, déterminées au cas par cas par l’équipe traitante en fonction de la condition de l’enfant; l’écart de doses ci-dessous est mentionné à titre indicatif seulement car il provient de modélisations pharmacocinétiques et non d’études cliniques

IV

  • Âge postmenstruel < 34 semaines : 7,5 mg/kg/dose q 12 h
  • Âge postmenstruel ≥ 34 semaines : 12,5 mg/kg/dose q 12 h

Des doses plus élevées sont requises pour le traitement de certaines infections (notamment à Pseudomonas sp., ou impliquant des bactéries avec des concentrations minimales inhibitrices élevées pour la ciprofloxacine) : consulter le pharmacien


Préparation, administration et compatibilités

IV

Donner en 1 heure

 

Solutés compatibles  
D5%, D10%, NaCl 0,9%

Compatibilités en dérivé (en Y)  
Amiodarone, dexmédétomidine, dobutamine, dopamine, linézolide, métronidazole, midazolam, milrinone, norépinéphrine, potassium (chlorure)

Incompatibilités en dérivé (en Y)
Acétate de sodium, acyclovir, azithromycine, bicarbonate de sodium, furosémide, héparine, magnésium (sulfate), pantoprazole, pipéracilline – tazobactam

Alimentation parentérale et lipides en dérivé (en Y) 
Incompatible


Effets indésirables

Effets indésirables réversibles, incluant vomissement, diarrhée, éruption cutanée, photosensibilité; toxicité hépatique (hépatocellulaire ou cholestatique); anémie, thrombopénie, leucopénie (rares); allongement de l’intervalle cardiaque QT et arythmies, notamment torsades de pointes; hypoglycémie; coloration des dents; phlébite au site d’injection

Un traitement prolongé augmente le risque d’infection fongique

L’administration à des animaux immatures a été associée à des arthropathies, ce qui a limité son utilisation en néonatologie, en pédiatrie et en obstétrique; l’arthropathie n’a pas été rapportée à ce jour chez les nouveau-nés traités par la ciprofloxacine, mais le recul clinique demeure limité; des effets indésirables musculaires, nerveux périphériques (p. ex. : fourmillements) ou centraux (p. ex. : confusion) et des tendinopathies ont été rapportés dans la population pédiatrique et adulte


Suivi

Tolérance gastro-intestinale, glycémie, BUN/créatinine, diurèse, FSC, bilan de toxicité hépatique; un ECG de contrôle pendant le traitement pourrait être considéré chez les patients présentant des facteurs de risque pour l’allongement de l’intervalle cardiaque QT (voir section Contre-indications et précautions); un suivi à plus long terme de la toxicité articulaire et dentaire est recommandé

Site d’administration si administration par voie périphérique


Contre-indications et précautions

Contre-indications

Les antibiotiques de la classe des fluoroquinolones pourraient aggraver la faiblesse musculaire chez les patients souffrant de myasthénie grave

 

Précautions

Le maintien d’une bonne hydratation est nécessaire pour réduire les risques de cristallurie

Des ajustements posologiques sont requis en cas d’insuffisance rénale

Utiliser avec prudence en cas d’antécédents de convulsions

Multiples interactions médicamenteuses : consulter un pharmacien

ATTENTION
L’allongement de l’intervalle cardiaque QT et la survenue d’arythmies ont été le plus souvent décrits chez des patients présentant des facteurs de risque additionnels : allongement congénital ou préexistant de l’intervalle QT, déséquilibres électrolytiques (notamment hypokaliémie ou hypomagnésémie), condition cardiaque sous-jacente (bradycardie, arythmie, insuffisance cardiaque), traitement concomitant avec d’autres médicaments reconnus pour allonger l’intervalle QT (p. ex. : sotalol et autres antiarythmiques, macrolides, méthadone, etc.). Consulter un pharmacien pour connaître les médicaments reconnus pour allonger l’intervalle QT. Un ECG préalable au traitement doit être considéré dans les cas où l’enfant présente des facteurs de risque additionnels d’arythmies. Un bilan électrolytique normal (comprenant le magnésium sérique) est requis avant de débuter le traitement.

Pour en savoir plus

Kaguelidou F, Turner MA, Choonara I, et al. Ciprofloxacin use in neonates: a systematic review of the literature. Pediatr Infect Dis J 2011;30(2):e29-37.

Zhao W, Hill H, Le Guellec C, et al. Population pharmacokinetics of ciprofloxacin in neonates and young infants less than three months of age. Antimicrob Agents Chemother 2014;58(11):6572-80.

À propos de cette page
Mise à jour le 25 mars 2018
Créée le 17 novembre 2016
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine