CloNIDine

Catapres(md)

Médicaments commençant par :

Présentation et conservation

ATTENTION
La concentration de la suspension orale de clonidine utilisée au CHUSJ est maintenant de 20 mcg/mL (20 microgrammes/mL). Porter une attention particulière aux unités et à la concentration lors de la préparation

  • Seringues orales préparées par la pharmacie 20 mcg/mL
  • RÉFRIGÉRER


Indications

Agoniste alpha-adrénergique/Antihypertenseur et sédatif

  • Traitement du syndrome de sevrage néonatal aux opiacés
  • Sédation et coanalgésie
  • Rare en période néonatale : traitement de l’hypertension artérielle


Mécanisme d'action

Stimulation des récepteurs alpha-adrénergiques entraînant une réduction du tonus sympathique et causant la diminution des résistances vasculaires périphériques et de la fréquence cardiaque (action hypotensive); action sédative centrale et propriétés analgésiques par diminution de l’influx nocicepteur à la corne dorsale de la moelle épinière

Inhibition de la libération de norépinéphrine dans le locus cœruleus, réduisant l’activité noradrénergique et les symptômes associés au syndrome de sevrage néonatal aux opiacés

La clonidine a une spécificité moindre pour les récepteurs alpha-2 que la dexmédétomidine, un autre agoniste alpha-adrénergique formulé pour la voie IV : effets hémodynamiques potentiellement plus marqués avec la clonidine


Doses

ATTENTION
Les doses de clonidine doivent être prescrites en mcg (microgrammes) : porter une attention particulière aux unités lors de la prescription et de la préparation 

 

Traitement du syndrome de sevrage néonatal aux opiacés

La clonidine a surtout été étudiée en traitement adjuvant de la morphine pour le syndrome de sevrage aux opiacés; les enfants nés à moins de 35 semaines de gestation étaient généralement exclus des études

PO

  • < 35 semaines ou vulnérabilité anticipée aux effets hypotenseurs et bradycardisants de la clonidine
    • Dose initiale : 2 mcg/kg/jour divisé en 3 ou 4 doses par jour
  • ≥ 35 semaines et stables hémodynamiquement
    • Dose initiale : 5 mcg/kg/jour divisé en 4 doses par jour
      (écart de doses initiales étudiées : 2 à 6 mcg/kg/jour)

Les doses peuvent être augmentées progressivement par paliers de 1 mcg/kg/jour selon la réponse et la tolérance; dose maximale : 12 mcg/kg/jour

Une fois les signes de sevrage maîtrisés, un sevrage progressif de la clonidine sur 7 à 14 jours est nécessaire pour éviter un rebond noradrénergique (p. ex. : diminution de la dose de 25% à toutes les 72 heures, et réajustement au besoin)

En cas de traitement concomitant avec la morphine, sevrer la morphine avant la clonidine

Sédation et coanalgésie

Doses efficaces non connues en néonatologie; envisager l’utilisation des doses étudiées pour le sevrage néonatal aux opiacés, en préconisant les doses plus faibles pour un enfant prématuré ou potentiellement sensible aux effets hypotenseurs et bradycardisants de la clonidine


Préparation, administration et compatibilités

PO

Donner sans égard aux boires


Effets indésirables

Hypotension, bradycardie, dépression du système nerveux central, sédation, xérostomie

Signes de sevrage (tachycardie, hypertension, agitation, trémulations, diaphorèse) lors de la diminution de dose trop rapide suite à une utilisation prolongée (quelques jours), par rebond noradrénergique


Suivi

État d’éveil, confort, tension artérielle, fréquence cardiaque, scores de Finnegan (si utilisé pour le syndrome de sevrage néonatal aux opiacés)

Après administration par voie orale, les effets hypotenseurs de la clonidine apparaissent après 30 à 60 minutes et sont maximaux 2 à 4 heures après la dose : prendre la tension artérielle avant et 2 heures après chaque dose pendant les 24 premières heures de traitement, puis pendant 24 heures après chaque augmentation de dose

Le traitement pharmacologique du syndrome de sevrage aux opiacés doit être accompagné de mesures non pharmacologiques : réduction des stimuli visuels et sonores, petits boires hypercaloriques, emmaillotement, kangourou, méthodes de retour au calme, etc.


Contre-indications et précautions

Contre-indications

Bloc atrioventriculaire, bradycardie, dysfonction ventriculaire, hypotension, insuffisance coronarienne sévère

 

Précautions

Envisager avec prudence en cas d’incertitude sur la tolérance digestive

À moins d’un effet indésirable, le médicament doit être sevré progressivement pour éviter un rebond noradrénergique

Des ajustements posologiques peuvent être requis en cas d’insuffisance hépatique ou rénale : consulter un pharmacien

Pour en savoir plus

Agthe AG, Kim GR, Mathias KB, et al. Clonidine as an Adjunct Therapy to Opioids for Neonatal Abstinence Syndrome: A Randomized, Controlled Trial. Pediatrics 2009;123(5):e849-e856.

Bada HS, Sithisarn T, Gibson J, et al. Morphine versus clonidine for neonatal abstinence syndrome. Pediatrics 2015;135(2):e383-91.

À propos de cette page
Mise à jour le 25 mars 2018
Créée le 23 novembre 2016
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine