Flécaïnide

Tambocor(md)

Médicaments commençant par :

Présentation et conservation

Seringues orales préparées par la pharmacie 20 mg/mL

ATTENTION Ce médicament à index thérapeutique étroit représente un haut risque d’erreur; toujours valider la dose à administrer par une double vérification indépendante

Conserver à température ambiante


Indications

Antiarythmique de classe IC

Traitement d’arythmies supraventriculaires (p. ex. : tachycardie supraventriculaire paroxystique) chez les nouveau-nés qui ne répondent pas aux agents de première ligne comme les bêtabloqueurs

En pédiatrie et dans la population adulte, aussi utilisé pour le traitement d’arythmies ventriculaires (p. ex. : tachycardie ventriculaire soutenue)


Mécanisme d'action

Blocage des canaux sodiques mais aussi des canaux potassiques IKR; ralentissement de la conduction électrique et allongement de la période réfractaire dans le système de conduction ventriculaire, le tissu auriculaire et le nœud auriculoventriculaire; allongement dose-dépendant des intervalles cardiaques PR, QRS et QT (ce dernier étant surtout attribuable à l’allongement de l’intervalle QRS); effet inotrope négatif modéré


Doses

Le traitement doit être débuté et supervisé par un cardiologue

Plusieurs schémas posologiques sont possibles: certains proposent des doses en mg/m2/jour et d’autres en mg/kg/jour, divisées en 3 doses par jour; le schéma en mg/m2/jour est le plus souvent utilisé par les cardiologues au CHU Sainte-Justine; toujours valider la dose en cas de doute

ATTENTION

  • Titrer la dose selon la réponse et la tolérance; de petites augmentations de doses peuvent mener à une élévation disproportionnée des concentrations sanguines : effectuer un suivi clinique et électrophysiologique étroit après toute augmentation de dose
  • Les ajustements doivent se faire à intervalles d’au moins 4 jours pour se rapprocher de l’état d’équilibre
  • Ces posologies ont été utilisées chez des enfants nés à terme ou près du terme : consulter un pharmacien pour évaluer si un ajustement posologique est requis en cas de prématurité

Schéma en mg/m2

PO

Posologie initiale : 50 à 70 mg/m2/jour* divisé en 3 doses par jour

Écart posologique possible : 50 à 150 mg/m2/jour* divisé en 3 doses par jour

Dose maximale (pédiatrie) : 200 mg/m2/jour*; des doses plus élevées sont associées à un risque accru d’effets proarythmiques

*Surface corporelle (m2) = [0,05 x poids (kg)] + 0,05

 

Schéma en mg/kg

PO

Posologie initiale : 2 mg/kg/jour divisé en 3 doses par jour

Écart posologique possible : 3 à 6 mg/kg/jour divisé en 3 doses par jour

Dose maximale : 8 mg/kg/jour; des doses plus élevées sont associées à un risque accru d’effets proarythmiques


Préparation, administration et compatibilités

PO

Donner à jeun, au moins 1 heure avant ou 2 heures après un boire ou un gavage

L’administration avec du lait ou des préparations commerciales pour nourrissons peut diminuer l’absorption et l’efficacité


Effets indésirables

Effets cardiaques : bloc auriculoventriculaire, bradycardie, arythmie ventriculaire (p. ex. : tachycardie ventriculaire, fibrillation ventriculaire, torsades de pointes); aggravation d’une dysfonction ventriculaire gauche ou d’une insuffisance cardiaque congestive; en général, l’incidence d’effets proarythmiques est inférieure à 10 % en pédiatrie, avec des effets graves rapportés chez moins de 1 % des patients; hypotension (rare)

Effets non cardiaques, surtout décrits en pédiatrie : nausées, étourdissements, maux de tête, problèmes ophtalmiques (vision brouillée, photopsie, xérophtalmie), fatigue, dyspnée, dyscrasies sanguines (très rares), toxicité hépatique (très rare)

ANTIDOTE

Il n’existe pas d’antidote spécifique à la flécaïnide; en cas d’arythmie associée à une surdose, administrer le bicarbonate de sodium pour renverser le blocage excessif des canaux sodiques et la prolongation du QRS; en cas de torsades de pointes, administrer le sulfate de magnésium.


Suivi

ECG (prétraitement et après 4 jours avec une dose stable; un suivi plus rapproché pourrait être requis), fréquence et rythme cardiaques, tension artérielle (de routine), ionogramme (incluant le magnésium et le calcium), diurèse, BUN/créatinine ; un bilan de la fonction hépatique est recommandé seulement en présence de signes cliniques évocateurs

Dans certains cas (p. ex. : arythmie difficile à contrôler, dose élevée requise, prématurité, fonction rénale incertaine ou fluctuante, interactions médicamenteuses, modification des apports de lait dans la diète, changement dans la formulation du médicament), la mesure de la concentration plasmatique (prédose) peut permettre de guider l’ajustement posologique et le suivi; consulter le pharmacien pour déterminer l’indication d’un dosage et permettre l’arrimage avec l’unité de pharmacologie clinique

  • L’écart des concentrations plasmatiques thérapeutiques se situe entre 200 et 800 ng/mL, et jusqu’à 1000 ng/mL dans des cas réfractaires
  • Les effets proarythmiques sont plus fréquents avec des concentrations plasmatiques > 700 ng/mL

ATTENTION

L’administration avec du lait ou des préparations commerciales pour nourrissons diminue l’absorption : surveiller étroitement la survenue de signes de toxicité cardiaque lors d’un changement important dans l’alimentation de l’enfant (p. ex. : bébé mis à jeun)


Contre-indications et précautions

Contre-indications

Bloc auriculoventriculaire de 2e ou 3e degré ou bloc de branche

Choc cardiogénique ou insuffisance cardiaque décompensée

Cardiopathie ischémique ou antécédent d’infarctus du myocarde

 

Précautions

ATTENTION

  • Corriger toute anomalie électrolytique (notamment une hypokaliémie, une hyperkaliémie, une hypomagnésémie ou une hypocalcémie) avant de débuter le traitement
  • Plusieurs interactions médicamenteuses (p. ex. : amiodarone, digoxine, propranolol) : consulter un pharmacien
  • Ajustement posologique requis en cas d’insuffisance rénale : consulter un pharmacien

Utiliser avec prudence en cas de dysfonction du nœud sinusal ou bradycardie

Utiliser avec prudence en cas d’insuffisance hépatique

Utiliser avec prudence en cas d’intervalle cardiaque QT prolongé ou d’utilisation avec un autre médicament reconnu pour allonger l’intervalle QT : consulter un pharmacien

Utiliser avec prudence en cas de cardiomyopathie

Une cardiopathie structurelle est parfois mentionnée comme une précaution à l’utilisation de flécaïnide, mais les études pédiatriques récentes n’ont pas identifié de risque accru d’arythmie ou de décès chez les enfants atteints et traités avec flécaïnide

Pour en savoir plus
À propos de cette page
Mise à jour le 1 octobre 2020
Créée le 1 octobre 2020
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine