Fluconazole

Diflucan(md)

Médicaments commençant par :
  • RU

Présentation et conservation

  • Seringues orales préparées par la pharmacie 10 mg/mL
  • Seringues injectables préparées par la pharmacie 2 mg/mL (dans NaCl 0,9%)
  • Fioles injectables 2 mg/mL, 100 mL disponibles dans les cabinets, pour utilisation en dehors des heures d’ouverture de la pharmacie
  • Conserver à température ambiante
  • Bibliothèque SIN : fluconazole 2 mg/mL


Indications

Antifongique/Imidazole de 2e génération

Traitement et prophylaxie d’infections fongiques invasives

Traitement d’infections fongiques superficielles sévères


Mécanisme d'action

Fongistatique par inhibition de la biosynthèse de l’ergostérol dans la membrane cellulaire fongique


Doses

Traitement des infections fongiques

Ces posologies sont extrapolées de modèles pharmacocinétiques chez le nouveau-né prématuré et à terme ainsi que des concentrations visées chez l’adulte; elles sont sujettes à changement selon la publication de données cliniques

 

IV

Posologie selon âge gestationnel et postnatal

  • Âge gestationnel < 30 semaines
    • 0 à 14 jours
      • Dose de charge : 25 mg/kg/dose x 1
      • Dose de maintien : 6 mg/kg/dose q 24 h, à débuter 24 h après la dose de charge
    • > 14 jours
      • Dose de charge : 25 mg/kg/dose x 1
      • Dose de maintien : 12 mg/kg/dose q 24 h, à débuter 24 h après la dose de charge*
  • Âge gestationnel ≥ 30 semaines
    • Tous
      • Dose de charge : 25 mg/kg/dose x 1
      • Dose de maintien : 12 mg/kg/dose q 24 h, à débuter 24 h après la dose de charge*

* Si insuffisance rénale, oligurie ou créatinine sérique > 100 mcmol/L, diminuer la dose de maintien à 6 mg/kg/dose

À titre indicatif, en dehors de la période néonatale, les doses utilisées au CHU Sainte-Justine actuellement sont les suivantes : 6 à 12 mg/kg/dose q 24 h, sans dose de charge

 

Prophylaxie des infections fongiques

Ces posologies ont été évaluées chez des bébés de moins de 1000 à 1500 g à la naissance et de moins de 6 semaines de vie (pas de donnée pour les enfants de poids de naissance supérieur ou plus âgés)

IV, PO (privilégier l’administration IV lorsqu’une voie veineuse est en place)

  • 3 mg/kg/dose

Intervalle selon âge gestationnel et postnatal

  • Âge gestationnel < 30 semaines
    • 0 à 28 jours : q 72 h
    • > 28 jours : q 24 h
  • Âge gestationnel ≥ 30 semaines
    • Tous : q 24 h


Préparation, administration et compatibilités

IV

Dose de traitement de charge : donner en 2 heures

Dose de traitement de maintien : donner en 1 heure

Dose de prophylaxie : donner en 30 minutes

 

PO

Donner avec un boire ou un gavage

 

Solutés compatibles
D5%, D10%, NaCl 0,9%

Compatibilités en dérivé (en Y)
Acyclovir, amiodarone, azithromycine, bicarbonate de sodium, calcium gluconate (aux concentrations utilisées dans l’alimentation parentérale et les solutés avec électrolytes), dexmédétomidine, dobutamine, dopamine, épinéphrine, fentanyl, ganciclovir, héparine, insuline régulière, linézolide, magnésium (sulfate), métronidazole, midazolam, morphine, norépinéphrine, pipéracilline – tazobactam, potassium (chlorure), ranitidine (aux concentrations utilisées dans l’alimentation parentérale), soluté avec électrolytes, vancomycine, vitamine K1, zidovudine

Incompatibilités en dérivé (en Y)
Calcium gluconate (aux concentrations élevées, p. ex. : 50 mg/mL, utilisées pour l’administration intermittente), ceftriaxone, furosémide, pantoprazole

Alimentation parentérale et lipides en dérivé (en Y) 
Compatible avec solution d’acides aminés; compatible avec Intralipidmd; compatible avec Omegavenmd (selon l’expérience locale au CHU Sainte-Justine); incompatible avec SMOF lipidmd (selon les données du fabricant)


Effets indésirables

Généralement bien toléré; altération possible de la fonction hépatique; allongement de l’intervalle cardiaque QT (rare, associé à doses élevées ou autres facteurs de risque, voir Contre-indications et précautions)


Suivi

Bilan de toxicité hépatique, BUN/créatinine (une fois par semaine tant que sous traitement)

Pas de suivi particulier requis en cas de prophylaxie


Contre-indications et précautions

Contre-indications

Prise concomitante d’un médicament reconnu pour allonger l’intervalle QT et métabolisé par le CYP P450 3A4 (p. ex. : antiarythmiques, cisapride)

 

Précautions

ATTENTION
L’allongement de l’intervalle cardiaque QT et la survenue d’arythmies ont été rapportés chez des patients gravement malades présentant des facteurs de risque additionnels tels que cardiopathie structurale, anomalies électrolytiques et prise concomitante de médicaments, lesquels auraient pu contribuer à la survenue de ce phénomène.
Envisager avec prudence en cas de prédisposition aux troubles du rythme cardiaque. Consulter un pharmacien pour connaître les médicaments reconnus pour allonger l’intervalle QT ou métabolisés par le cytochrome P450 3A4.

Ajustements posologiques requis en cas d’insuffisance rénale

Multiples interactions médicamenteuses : consulter un pharmacien

Pour en savoir plus

Austin N, McGuire W. Prophylactic systemic antifungal agents to prevent mortality and morbidity in very low birth weight infants. Cochrane Database of Systematic Reviews 2015, Issue 4. Art. No.: CD003850.

Pappas PG, Kauffman CA, Andes D, et al. Clinical practice guidelines for the management of candidiasis: 2009 update by the Infectious Diseases Society of America. Clin Infect Dis 2009;48(5):503-35.

À propos de cette page
Mise à jour le 23 mars 2017
Créée le 3 janvier 2017
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine