Glycopyrrolate

Robinul(md)

Médicaments commençant par :

Présentation et conservation

  • Seringues orales préparées par la pharmacie 500 mcg/mL (microgrammes/mL)
  • Fioles injectables 0,2 mg/mL, 1 mL (milligrammes/mL)
  • Conserver à température ambiante
  • Bibliothèque SIP : glycopyrrolate


Indications

Anticholinergique

Inhibition de la salivation et de la production de sécrétions respiratoires


Mécanisme d'action

Blocage de l’action de l’acétylcholine, ce qui diminue les effets du système parasympathique; augmentation de la fréquence cardiaque et diminution de la production de sécrétions 


Doses

ATTENTION
Les doses orales de glycopyrrolate sont exprimées en mcg, tandis que les doses IV et sous-cutanées sont exprimées en mg au CHU Sainte-Justine; veuillez porter une attention particulière aux unités lors de la prescription

ATTENTION
En raison d’un effet de premier passage important, les doses intraveineuses sont 10 fois plus faibles que les doses orales; une dose de 10 mcg PO correspond à 0,001 mg IV

 

PO

  • 20 à 100 mcg/kg/dose q 8 h (prescrire en microgrammes)

 

IV, sous-cutané

  • 0,002 à 0,01 mg/kg/dose q 4 à 8 h (prescrire en milligrammes)


Préparation, administration et compatibilités

PO

Administrer sans égard aux boires

 

IV

Donner en 15 à 20 minutes

Peut être donné sans redilution (pur) ou encore dilué dans du D5% ou NaCl 0,9% (volume à déterminer en fonction des besoins) pour faciliter la mesure du volume à perfuser et l’administration

 

Solutés compatibles
D5%, D10%, NaCl 0,9%

Compatibilités en dérivé (en Y)
Non applicable

Incompatibilités en dérivé (en Y)
Non applicable

Alimentation parentérale et lipides en dérivé (en Y) 
Non applicable


Effets indésirables

Tachycardie, palpitations, mydriase, constipation, rétention urinaire, sédation, anxiété, sécrétions salivaires et respiratoires épaisses


Suivi

Rythme et fréquence cardiaques, tolérance digestive, diurèse, fluidité et gestion des sécrétions


Contre-indications et précautions

Contre-indications

Obstruction digestive ou iléus

Uropathie obstructive ou rétention urinaire

Myasthénie grave

 

Précautions

ATTENTION
Chez les patients intubés très sécrétoires, l’administration d’un anticholinergique comme le glycopyrrolate peut entraîner l’épaississement des sécrétions, causer une obstruction des voies aériennes et nuire à la ventilation

Utiliser avec prudence en cas d’insuffisance rénale sévère ou de tachyarythmie

Pour en savoir plus

Parr JR, Buswell CA, Banerjee K, et al. Management of drooling in children: a survey of UK paediatricians' clinical practice. Child Care Health Dev 2012;38(2):287-91.

À propos de cette page
Mise à jour le 23 mars 2017
Créée le 3 janvier 2017
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine