Micafungine

Mycamine(md)

Médicaments commençant par :
  • RU

Présentation et conservation

  • Seringues injectables préparées par la pharmacie 1 mg/mL (dans NaCl 0,9%)
  • Fioles injectables 100 mg disponibles dans le cabinet de l’urgence, pour utilisation en dehors des heures d’ouverture de la pharmacie
  • Conserver à température ambiante
  • Conserver à l’abri de la lumière
  • Bibliothèque SIN : en attendant la mise à jour de la bibliothèque des pompes et pousse-seringues, utiliser exceptionnellement le mode « hors bibliothèque » pour paramétrer l’administration de la micafungine. Consulter un super utilisateur.


Indications

Antifongique/Échinocandine

Traitement de deuxième ligne d’infections fongiques invasives

Les échinocandines présentent une bonne distribution dans les poumons, le foie et la rate, pénètrent plus difficilement les urines et pénètrent peu le liquide céphalorachidien et les yeux; les données disponibles indiquent une pénétration de la micafungine dans les tissus du système nerveux central aux doses plus élevées de l’intervalle posologique
 
Puisque l’amphotéricine B désoxycholate offre une bonne pénétration rénale et que les nouveau-nés atteints de candidose invasive sont à haut risque d’atteinte rénale, l’amphotéricine B désoxycholate reste le traitement de première intention des infections invasives à Candida chez le nouveau-né
 

Antifongique à usage restreint au CHU Sainte-Justine : la prescription de ce médicament requiert une consultation d’un médecin du service des maladies infectieuses


Mécanisme d'action

Fongicide contre Candida et fongistatique contre Aspergillus, par inhibition de la biosynthèse de β (1,3)-D-glucane, une composante essentielle de la paroi cellulaire fongique

La micafungine et la caspofongine présentent un spectre d'activité et un profil de tolérance similaires; la pharmacocinétique de la micafungine a toutefois été étudiée davantage en pédiatrie et en néonatologie, notamment chez les nouveau-nés prématurés


Doses

Certaines des posologies suivantes sont extrapolées de modèles pharmacocinétiques chez le nouveau-né prématuré et à terme ainsi que des concentrations visées chez l’adulte; elles sont sujettes à changement selon la publication de nouvelles données cliniques

IV

Dose et intervalle selon âge postmenstruel et postnatal

  • Âge postmenstruel ≤ 40 semaines
    • Tous : 10 mg/kg/dose q 24 h
  • Âge postmenstruel > 40 semaines
    • 0 à 28 jours : 10 mg/kg/dose q 24 h
    • Plus de 28 jours : 7 mg/kg/dose q 24 h

À titre indicatif, en dehors de la période néonatale et jusqu’à l’âge de 4 mois, les doses utilisées au CHU Sainte-Justine sont actuellement de 4 à 10 mg/kg/dose q 24 h

Des doses plus élevées pourraient être proposées en cas d’infection du système nerveux central : consulter un pharmacien


Préparation, administration et compatibilités

IV
Donner en 1 heure
Ne pas agiter la seringue
 

Si le traitement est débuté en dehors des heures d’ouverture de la pharmacie, utiliser les fioles injectables de 100 mg :

  • Dilution primaire : 100 mg/fiole + 5 mL de NaCl 0,9% = 20 mg/mL
  • Ne pas agiter, ne pas faire mousser
  • Redilution pour administration : diluer chaque mL dans 20 mL (vt) de NaCl 0,9% (pour une concentration finale de 1 mg/mL) et donner en 1 heure
  • Valider les étapes de préparation auprès du pharmacien de garde

 

Solutés compatibles
D5%, D10%, NaCl 0,9%

Compatibilités en dérivé (en Y)
Calcium (gluconate), dopamine, furosémide, héparine, magnésium (sulfate), milrinone, norépinéphrine, soluté avec électrolytes

Incompatibilités en dérivé (en Y)
Amiodarone, dobutamine, épinéphrine, insuline régulière, midazolam, morphine, octréotide, rocuronium

Alimentation parentérale et lipides en dérivé (en Y)
Inconnu


Effets indésirables

Généralement bien toléré; hypokaliémie, altération de la fonction hépatique, diarrhée, vomissements, anémie, thrombocytopénie, fièvre, phlébite au site d’injection; altération possible de la fonction rénale; hémolyse, anémie hémolytique et hémoglobinurie (rares)


Suivi

Ionogramme, bilan de toxicité hépatique (ALT, GGT, bilirubine totale et directe, phosphatase alcaline), tolérance digestive, FSC, diurèse, BUN/créatinine, site d’injection (si administration par voie périphérique)


Contre-indications et précautions

Précautions

Utiliser avec prudence en cas d’atteinte hépatique ou rénale préexistante : un suivi plus étroit est requis

Pour en savoir plus
À propos de cette page
Mise à jour le 10 avril 2019
Créée le 10 avril 2019
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine