Midazolam

Versed(md)

Médicaments commençant par :
  • FOPR
  • RU
  • HR

Présentation et conservation

  • Seringues orales préparées par la pharmacie 5 mg/mL (solution injectable utilisée pour la voie orale)
  • Fioles injectables 1 mg/mL, 2 mL et 10 mL
  • HAUT RISQUE: Il existe plusieurs présentations et concentrations de midazolam, et ce médicament à index thérapeutique étroit représente un haut risque d’erreur; toujours valider la dose et la concentration à administrer par une double vérification indépendante
  • Conserver à température ambiante
  • Bibliothèque SIN : midazolam 0,1 mg/mL status (<1kg), midazolam 0,1 mg/mL sédation (<1kg), midazolam 0,5 mg/mL status (≥1kg) et midazolam 0,5 mg/mL sédation (≥1kg)

ATTENTION
Les limites « hautes » et « infranchissables » programmées sur les pompes et pousse-seringues dépendent de l’entrée choisie dans la bibliothèque. Dans certains cas exceptionnels où une sédation à dose élevée doit être administrée, il pourrait être nécessaire de choisir l’entrée status pour permettre l’administration du médicament : consulter un pharmacien

ATTENTION
Il existe d’autres concentrations au CHU Sainte-Justine, mais elles ne sont pas utilisées en néonatologie


Indications

Benzodiazépine/Anticonvulsivant


Mécanisme d'action

Effets anticonvulsivant, hypnotique, sédatif, anxiolytique, myorelaxant et amnésiant par liaison aux récepteurs au GABA-A et potentialisation de l’action du neurotransmetteur inhibiteur GABA

ATTENTION
Aucune activité analgésique


Doses

ATTENTION
Les doses de midazolam en perfusion IV continue sont exprimées en mg/kg/heure au CHU Sainte-Justine, même si certaines références dans la littérature médicale expriment les doses en mcg/kg/minute

Traitement des convulsions réfractaires et du status épileptique

Perfusion IV continue

  • Posologie initiale habituelle : 0,06 mg/kg/h
    • Écart posologique possible : 0,06 à 0,4 mg/kg/h

La dose doit être individualisée et titrée selon la réponse; une augmentation rapide de la dose est suggérée au besoin, par paliers de 0,06 mg/kg/h q 15 min PRN

Note : une dose de charge de 0,15 mg/kg IV peut être administrée en 30 à 60 minutes (à partir de la perfusion) avant de débuter la perfusion si le patient n’a pas déjà reçu de benzodiazépines, en l’absence d’instabilité hémodynamique et en l’absence de traitement concomitant avec un opiacé

 

Traitement de l’agitation et de l’irritabilité sévère

ATTENTION
Utiliser les doses initiales les plus faibles chez les patients qui reçoivent des opiacés, ceux dont la condition respiratoire ou hémodynamique est précaire, et chez les nouveau-nés prématurés (vulnérabilité accrue aux effets hypotenseurs, y compris cérébraux, clairance diminuée et risque d’accumulation)

IV intermittent (voie préférée), IM

  • Dose initiale : 0,05 à 0,1 mg/kg/dose q 2 à 4 h PRN ou régulièrement
    • Écart posologique possible : 0,05 à 0,2 mg/kg/dose q 2 à 4 h PRN ou régulièrement

 

Perfusion IV continue

  • Posologie initiale habituelle : 0,01 à 0,03 mg/kg/h
    • Écart posologique habituel : 0,01 à 0,06 mg/kg/h

Note : si une sédation rapide est nécessaire en début de traitement et que le patient est stable sur le plan hémodynamique, une dose de charge (0,1 à 0,2 mg/kg) peut être administrée en 1 à 2 h (à partir de la perfusion): cette option n’est pas recommandée si l’enfant est prématuré ou s’il reçoit déjà un opiacé, étant donné le risque important d’hypotension

 

PO, intrarectal (doses utilisées en pédiatrie)

  • Dose initiale : 0,2 mg/kg/dose q 2 à 4 h PRN ou régulièrement
    • Écart posologique possible : 0,2 à 0,4 mg/kg/dose q 2 à 4 h PRN ou régulièrement

 

Transmuqueux buccal (TMB)

  • 0,1 à 0,2 mg/kg/dose q 2 à 4 h PRN ou régulièrement

 

Sédation préprocédurale ou préexamen

ATTENTION
Utiliser les doses initiales les plus faibles chez les patients qui reçoivent des opiacés, ceux dont la condition respiratoire ou hémodynamique est précaire, et chez les nouveau-nés prématurés (vulnérabilité accrue aux effets hypotenseurs, y compris cérébraux, clairance diminuée et risque d’accumulation)

PO

  • 0,2 mg/kg/dose pour 1 dose 15 à 30 minutes avant l’examen ou la procédure

 

IV, transmuqueux buccal (TMB)

  • 0,05 à 0,1 mg/kg/dose pour 1 dose 10 à 15 minutes avant l’examen ou la procédure; une dose supplémentaire de 0,05 mg/kg pourrait être administrée après 15 min PRN

Prévoir une analgésie adéquate pour une procédure douloureuse, étant donné que le midazolam n’a pas d’effet analgésique et que la sédation peut masquer les signes de douleur

 

Stratégies pour le sevrage des benzodiazépines

  • Exposition courte (< 5 jours)
    • Administrer une dose intermittente PRN si agitation, OU si dose faible, cesser le traitement sans diminution graduelle ni dose intermittente PRN, OU planifier un sevrage sur 2 jours en réduisant la dose de 25 à 50 % par jour (réduction fractionnée toutes les 8 à 12 heures) et cesser le traitement si toléré
  • Exposition régulière prolongée (≥ 5 jours)
    • Réduire la dose de 10 à 20 % toutes les 24 à 48 heures en surveillant l’apparition de symptômes de sevrage; la perfusion de midazolam peut être remplacée par des doses régulières intermittentes de lorazépam, dont le temps de demi-vie plus long facilite le sevrage (voir le pharmacien pour les conversions de doses)


Préparation, administration et compatibilités

PO

Administrer sans égard aux boires

 

Transmuqueux buccal (TMB)

  • Pendant les heures d’ouverture de la pharmacie : utiliser les seringues orales préparées par la pharmacie 5 mg/mL
  • En dehors des heures d’ouverture de la pharmacie : utiliser la formulation injectable 1 mg/mL

Administrer SANS aiguille dans la bouche au niveau du sillon gingivojugal (cul-de-sac entre la muqueuse de la joue et la gencive) en massant légèrement pour favoriser l’absorption; le volume minimal est de 0,01 mL et un maximum de 0,15 mL peut être déposé dans le sillon; les deux côtés de la bouche peuvent être utilisés; le patient n’a pas besoin d’avaler la solution, il ne faut donc pas la déposer trop loin vers l’arrière

 

Intrarectal

Utiliser la solution injectable

 

IM

Administrer sans rediluer

 

IV intermittent

  • IV direct lent, en au moins 5 minutes, sans redilution
  • Rincer lentement

 

Perfusion IV continue

Préparation selon FOPR

  • Concentration finale 0,1 mg/mL
    • 5 mg = 5 mL de midazolam 1 mg/mL + 45 mL de soluté (50 mL vt)
  • Concentration finale 0,5 mg/mL
    • 25 mg = 25 mL de midazolam 1 mg/mL + 25 mL de soluté (50 mL vt)

Consulter un pharmacien lorsque des doses importantes doivent être administrées : des concentrations plus élevées pourraient être envisagées pour la préparation de la perfusion afin de réduire l’exposition aux excipients potentiellement toxiques

 

Solutés compatibles
D5%, NaCl 0,45%, NaCl 0,9%

Compatibilités en dérivé (en Y)
Alprostadil, amiodarone, calcium (gluconate), ciprofloxacine, dexmédétomidine, dobutamine, dopamine, épinéphrine, fentanyl, fluconazole, héparine, linézolide, métronidazole, milrinone, morphine, norépinéphrine, potassium (chlorure), soluté avec électrolytes, vancomycine

Incompatibilités en dérivé (en Y)
Acétate de sodium, acyclovir, azithromycine, bicarbonate de sodium, furosémide, ganciclovir, micafungine, pantoprazole, pipéracilline – tazobactam

Alimentation parentérale et lipides en dérivé (en Y)
Incompatible; les études effectuées avec les solutions de midazolam et l’alimentation parentérale et lipides laissent présager une incompatibilité possible (formation de précipités ou altération de l’émulsion lipidique); dans la mesure du possible, ne pas perfuser ces deux solutions dans une même voie; s’il est impossible de faire autrement, mettre les deux solutions le plus près possible du patient pour minimiser le temps de contact entre les deux produits


Effets indésirables

ATTENTION
Hypotension (surtout si administration IV trop rapide, dose élevée, administration concomitante d’opiacés ou prématurité); les nouveau-nés prématurés sont particulièrement à risque de fluctuations de la tension artérielle systémique et cérébrale, dépression respiratoire et apnées, dépression du système nerveux central et sédation excessive (effets additifs avec d’autres sédatifs)

Myoclonies (environ 8% des enfants prématurés traités avec une perfusion IV continue; également associées avec une administration IV intermittente trop rapide), agitation paradoxale, convulsions paradoxales, tolérance et dépendance physiologique lors d’utilisation régulière prolongée (5 jours ou plus), douleur au site d’injection

ANTIDOTE
Les effets du midazolam peuvent être renversés par le flumazénil (disponible dans les cabinets de néonatologie); ATTENTION, le flumazénil peut précipiter une réaction de sevrage en cas d’exposition prolongée au midazolam ou d’autres benzodiazépines


Suivi

Tension artérielle, fréquence respiratoire, état neurologique et niveau de sédation, saturation, site d’injection, signes et symptômes de sevrage lors de la diminution des doses après une utilisation régulière prolongée (plus de 5 jours)

Le début d’action après administration IV est de 1 à 2 minutes, avec une durée d’action d’environ 2 à 6 heures; le début d’action après administration par voie transmuqueuse buccale est de 5 à 10 minutes avec un effet maximal en 30 minutes environ; le début d’action après administration par voie orale est de 10 à 20 minutes

Lorsque possible, les traitements pharmacologiques sédatifs doivent être précédés ou accompagnés de mesures non pharmacologiques :

  • Réduction du nombre de procédures stressantes, lesquelles devraient être effectuées l’une après l’autre
  • Stratégies comportementales (méthodes de retour au calme) : respect des signes de stress et de désorganisation, regroupement avec les mains, positionnement en flexion, emmaillotement, succion non nutritive, allaitement maternel, méthode kangourou
  • Stratégies environnementales : diminution du bruit, de la lumière et des activités


Contre-indications et précautions

Précautions

  • Des ajustements posologiques peuvent être requis en cas d’atteinte hépatique ou rénale sévère
  • Utiliser avec prudence chez patients recevant d’autres dépresseurs du système nerveux central (p. ex. : opiacés, phénobarbital) : effets additifs possibles; les nouveau-nés prématurés sont particulièrement à risque de fluctuations de la tension artérielle systémique et cérébrale
  • Utiliser avec prudence chez les patients non ventilés hypercapniques ou avec réserve respiratoire limitée (risque de dépression respiratoire)
  • La formulation injectable contient 1 % d’alcool benzylique, un excipient associé au gasping syndrome (acidose métabolique, détresse respiratoire, respirations saccadées, altérations de l’état neurologique, hypotension et collapsus cardiovasculaire) chez les nouveau-nés lors d’une utilisation à doses élevées: consulter un pharmacien en cas d’utilisation prolongée à doses élevées
  • Multiples interactions médicamenteuses : consulter un pharmacien

Pour en savoir plus

Anand KJ, Barton BA, McIntosh N, et al. Analgesia and sedation in preterm neonates who require ventilatory support: results from the NOPAIN trial. Neonatal Outcome and Prolonged Analgesia in Neonates. Arch Pediatr Adolesc Med 1999;153(4):331-8.

Ng E, Taddio A, Ohlsson A. Intravenous midazolam infusion for sedation of infants in the neonatal intensive care unit. Cochrane Database Syst Rev. 2012 Jun 13;6:CD002052.

Pacifici GM. Clinical pharmacology of midazolam in neonates and children: effect of disease-a review. Int J Pediatr 2014; doi: 10.1155/2014/309342.

À propos de cette page
Mise à jour le 26 mars 2017
Créée le 19 janvier 2017
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine