Milrinone

Primacor(md)

Médicaments commençant par :
  • FOPR
  • RU
  • HR

Présentation et conservation

  • Fioles injectables 1 mg/mL, 10 mL
  • HAUT RISQUE : Ce médicament à index thérapeutique étroit représente un haut risque d’erreur; toujours valider la dose à administrer par une double vérification indépendante
  • Conserver à température ambiante
  • Bibliothèque SIN : milrinone 50 mcg/mL, 100 mcg/mL et 200 mcg/mL


Indications

Agent inotrope

Traitement du choc cardiogénique normovolémique (insuffisance cardiaque décompensée)

Traitement de l’hypertension artérielle pulmonaire réfractaire ou accompagnée d’une défaillance cardiaque 


Mécanisme d'action

Inhibition de la phosphodiestérase III au niveau cardiaque et vasculaire; effets inotrope et lusitrope (relaxation cardiaque) positifs et réduction de la résistance vasculaire périphérique, de la tension artérielle systémique et pulmonaire, et de la postcharge


Doses

ATTENTION 
Les doses plus faibles doivent être privilégiées en cas de prématurité ou d’insuffisance rénale (élimination ralentie avec potentiel d’accumulation et de toxicité)

Perfusion IV continue

  • Posologie initiale habituelle : 0,2 à 0,5 mcg/kg/minute
  • Écart posologique habituel : 0,2 à 0,75 mcg/kg/minute

La milrinone fait partie de l’arsenal thérapeutique du choc par bas débit cardiaque; sa longue demi-vie d’élimination (3 à 10 heures en néonatologie) oblige un délai de 12 à 24 heures entre les ajustements de dose (temps requis pour atteindre l’état d’équilibre)

Dans certains cas, il est possible d’administrer une dose de charge en début de traitement pour atteindre des niveaux thérapeutiques plus rapidement, mais cette pratique peut s’accompagner d’hypotension


Préparation, administration et compatibilités

Perfusion IV continue

Voie centrale si possible; voie périphérique possible en attendant l’installation d’une voie centrale

 

Préparation selon FOPR

  • Concentration finale 50 mcg/mL
    • 2,5 mg = 2,5 mL de milrinone 1 mg/mL + 47,5 mL de soluté (50 mL vt)
  • Concentration finale 100 mcg/mL
    • 5 mg = 5 mL de milrinone 1 mg/mL + 45 mL de soluté (50 mL vt)
  • Concentration finale 200 mcg/mL
    • 10 mg = 10 mL de milrinone 1 mg/mL + 40 mL de soluté (50 mL vt)

 

Solutés compatibles
D5%, NaCl 0,45%, NaCl 0,9%

Compatibilités en dérivé (en Y)
Acyclovir, amiodarone, bicarbonate de sodium, calcium (gluconate), ciprofloxacine, clindamycine, dexmédétomidine, dobutamine, dopamine, épinéphrine, fentanyl, ganciclovir, héparine, insuline régulière, magnésium (sulfate), métronidazole, micafungine, midazolam, morphine, norépinéphrine, pipéracilline – tazobactam, potassium (chlorure), ranitidine (aux concentrations utilisées dans l’alimentation parentérale), rocuronium, soluté avec électrolytes, vancomycine

Incompatibilités en dérivé (en Y)
Furosémide, pantoprazole

Alimentation parentérale et lipides en dérivé (en Y) 
Compatible avec solution d’acides aminés; aucune donnée avec lipides, mais compatible avec un médicament dilué dans une émulsion lipidique; si possible, ne pas mettre en dérivé, mais acceptable si la situation clinique le requiert


Effets indésirables

Hypotension, tachycardie, arythmies, discordance entre les plages pulmonaires ventilées et perfusées (« mismatch »), thrombocytopénie


Suivi

Tension artérielle, rythme et fréquence cardiaques, saturation, pouls périphériques, temps de remplissage capillaire, coloration, acide lactique, diurèse, BUN/créatinine, ionogramme, FSC, site d’injection (si administration par voie périphérique)

Une échocardiographie peut orienter le choix et l’ajustement du traitement

Dans certains cas (p. ex. : insuffisance rénale), la mesure de la concentration plasmatique de la milrinone peut orienter l’ajustement du traitement : consulter un pharmacien


Contre-indications et précautions

Précautions

Déconseillé en cas de sténose valvulaire aortique ou pulmonaire grave

En cas d’hypotension en début de traitement : corriger l’hypovolémie s’il y a lieu, débuter la milrinone à faible dose, envisager de l’épinéphrine transitoirement

ATTENTION
Ajustements posologiques requis en cas d’insuffisance rénale

Pour en savoir plus

Abman SH, Hansmann G, Archer SL, et al. Pediatric Pulmonary Hypertension: Guidelines From the American Heart Association and American Thoracic Society. Circulation 2015;132(21):2037-99. Erratum in: Circulation 2016;133(4):e368.

McNamara PJ, Shivananda SP, Sahni M, et al. Pharmacology of milrinone in neonates with persistent pulmonary hypertension of the newborn and suboptimal response to inhaled nitric oxide. Pediatr Crit Care Med 2013;14(1):74-84.

Noori S, Seri I. Neonatal blood pressure support: the use of inotropes, lusitropes, and other vasopressor agents. Clin Perinatol 2012;39(1):221-38.

Paradisis M, Jiang X, McLachlan AJ, et al. Population pharmacokinetics and dosing regimen design of milrinone in preterm infants. Arch Dis Child Fetal Neonatal Ed 2007;92(3):F204-9.

À propos de cette page
Mise à jour le 26 mars 2017
Créée le 13 décembre 2016
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine