Naloxone

Narcan(md)

Médicaments commençant par :

Présentation et conservation

  • Ampoules injectables 0,4 mg/mL, 1 mL
  • Conserver à température ambiante


Indications

Antidote des opiacés

Renversement complet ou partiel de la dépression respiratoire et de la rigidité thoracique induites par les opiacés


Mécanisme d'action

Inhibition compétitive de la liaison des opiacés à leurs récepteurs au système nerveux central


Doses

IV

Renversement complet des effets des opiacés
En cas d’intoxication ou de surdosage

  • 0,1 mg/kg/dose pour 1 dose, à répéter q 2 à 3 min PRN
  • Peut être donné IM ou sous-cutané si pas de voie IV et si bonne perfusion périphérique, mais début d’action retardé
  • L’administration endotrachéale n’est pas recommandée en raison de l’absence de données sur son efficacité; dans le passé, une dose de 0,2 à 0,3 mg/kg endotrachéal a été recommandée

Renversement partiel des effets des opiacés
En cas de dépression respiratoire après une dose thérapeutique d’opiacé

  • 0,01 mg/kg/dose pour 1 dose, à répéter q 2 à 3 min PRN

 

ATTENTION
Il peut être nécessaire de répéter les doses q 1 à 2 h, puisque la demi-vie d’élimination de la naloxone est souvent plus courte que celle des opiacés dont on veut renverser l’effet


Préparation, administration et compatibilités

IV

IV direct en 30 à 60 secondes, sans redilution

 

Solutés compatibles
D5%, NaCl 0,9%

Compatibilités en dérivé (en Y)
Non applicable

Incompatibilités en dérivé (en Y)
Non applicable

Alimentation parentérale et lipides en dérivé (en Y) 
Non applicable


Effets indésirables

Hypertension, tachycardie, arythmies, vomissements,trémulations, anxiété, agitation,douleur, diaphorèse,convulsions; ces effets semblent attribuables au renversement subit des effets analgésiques des opiacés, à la condition sous-jacente ou à l’induction d’une réaction de sevrage aiguë chez les patients dépendants des opiacés


Suivi

Fréquence et efforts respiratoires, saturation, état neurologique (agitation, douleur), tension artérielle, rythme et fréquence cardiaques

Après administration par voie IV, le délai d’action est d’environ 1 à 2 minutes, et la durée d’action est de 1 à 4 heures (plus court chez les enfants plus vieux)


Contre-indications et précautions

Contre-indications

ATTENTION
La naloxone peut précipiter une réaction de sevrage aiguë en cas d’exposition régulière et prolongée à la morphine, au fentanyl ou à d’autres opiacés; la naloxone est contre-indiquée en cas d’histoire de dépendance aux opiacés chez la mère (risque de convulsions à l’administration chez le nouveau-né); la naloxone n’est plus recommandée en réanimation à la salle des naissances

Précautions

Titrer la dose avec prudence chez les patients ayant des stimuli douloureux importants, comme ceux en période postopératoire (risque de douleur) et assurer une analgésie avec des agents non opiacés (p. ex. : acétaminophène)

Pour en savoir plus

Moe-Byrne T, Brown JVE, McGuire W. Naloxone for opiate-exposed newborn infants. Cochrane Database of Systematic Reviews 2013, Issue 2. Art. No.: CD003483.

Niesters M, Overdyk F, Smith T, et al. Opioid-induced respiratory depression in paediatrics: a review of case reports. Br J Anaesth 2013;110(2):175-82.

À propos de cette page
Mise à jour le 26 mars 2017
Créée le 13 décembre 2016
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine