PolySTYRène sodique (sulfonate de)

Kayexalate(md)

Médicaments commençant par :

Présentation et conservation

  • Sachets préparés par la pharmacie 5 g, servis par la pharmacie pendant les heures d’ouverture et disponibles dans le cabinet de l’urgence en dehors des heures d’ouverture de la pharmacie
  • Conserver à température ambiante

ATTENTION
Disponible aussi sur les autres unités en suspension orale/rectale 250 mg/mL diluée commercialement dans du sorbitol (non recommandée en néonatologie)


Indications

Résine échangeuse de cations

Traitement de l’hyperkaliémie réfractaire, en combinaison avec des traitements permettant de corriger rapidement une hyperkaliémie grave

ATTENTION
En raison de son mode d’action entraînant une réduction lente du potassium sérique, ainsi que des effets indésirables graves décrits en période néonatale, le polystyrène sodique est une option de dernier recours très rarement utilisée; les médicaments agissant plus rapidement, plus efficaces et mieux tolérés doivent être privilégiés en néonatologie : gluconate de calcium 10% IV, bicarbonate de sodium IV, perfusions IV continues d’insuline régulière avec dextrose, salbutamol en nébulisation ou en inhalation, furosémide


Mécanisme d'action

Dans le colon, les ions sodium de la résine sont échangés pour les ions potassium; la capacité d’échange de la résine est d’environ 1 mmol de potassium par g de résine


Doses

Intrarectal

  • Nouveau-né à terme : 0,5 à 1 g/kg pour 1 dose, à répéter q 4 à 6 h PRN
  • Nouveau-né prématuré : contre-indiqué


Préparation, administration et compatibilités

Intrarectal

  • Porter un masque lors de la préparation du médicament pour éviter l’inhalation de la poudre
  • Dilution primaire : diluer le contenu d’un sachet (5 g) dans 20 mL (vt) d’eau stérile (concentration finale 0,25 g/mL)
  • Agiter doucement pour maintenir en suspension
  • Avec une seringue, mesurer le volume à donner à partir de la suspension à 0,25 g/mL
  • Administrer lentement en lavement rectal en utilisant un tube nasogastrique inséré à 1 ou 2 cm dans le rectum; le lavement devrait idéalement être retenu pendant 30 à 60 minutes
  • Irriguer avec de l’eau par la suite pour évacuer toute la résine
  • Jeter toute portion inutilisée


Effets indésirables

Déséquilibres électrolytiques (hypernatrémie parfois grave, hypocalcémie, hypomagnésémie), constipation, impaction fécale

ATTENTION
Des effets digestifs graves (obstruction digestive, hématochézie (présence de sang dans les selles), ischémie, nécrose et perforation intestinales) ont été décrits à une fréquence parfois élevée avec l’utilisation de lavements de polystyrène sodique, en particulier lorsque la formulation avec sorbitol est utilisée mais aussi avec la forme de poudre diluée dans l’eau. Parmi les facteurs de risque identifiés pour ces complications graves, notons la prématurité, un antécédent de maladie ou de chirurgie intestinale, l’hypovolémie et l’insuffisance rénale.


Suivi

Ionogramme, calcium ionisé mesuré et magnésium sériques, signes d’intolérance digestive et d’iléus, présence de sang dans les selles

La diminution du potassium sérique est lente et peut prendre plusieurs heures (2 à 24 heures)


Contre-indications et précautions

Contre-indications

ATTENTION
Contre-indiqué par voie orale chez tous les nouveau-nés en raison des risques d’obstruction gastro-intestinale, de formation de concrétions gastro-intestinales (bézoards), de nécrose de la paroi digestive et d’hémorragie digestive

ATTENTION
Contre-indiqué chez les nouveau-nés prématurés et les patients avec antécédent de chirurgie digestive, ou en présence d’iléus ou de facteurs de risque pour l’entérocolite nécrosante (p. ex. : RCIU, hypoperfusion mésentérique, utilisation concomitante d’opiacés)

Contre-indiqué lorsque la kaliémie est inférieure à 5 mmol/L

N’est pas indiqué pour le traitement de l’hyperkaliémie non oligurique du nouveau-né prématuré (risques supérieurs aux bienfaits)

 

Précautions

Contient du sodium (4,1 mmol de sodium par g de résine) : utiliser avec prudence chez les patients avec hypernatrémie préexistante ou ceux qui ne peuvent pas tolérer une augmentation de la charge sodique

Pour en savoir plus

Filippi L, Cecchi A, Dani C, et al. Hypernatraemia induced by sodium polystyrene sulphonate (Kayexalate) in two extremely low birth weight newborns. Paediatr Anaesth 2004;14(3):271-5.

Rugolotto S, Gruber M, Solano PD, et al. Necrotizing enterocolitis in a 850 gram infant receiving sorbitol-free sodium polystyrene sulfonate (Kayexalate): clinical and histopathologic findings. J Perinatol 2007;27(4):247-9.

Vemgal P, Ohlsson A. Interventions for non-oliguric hyperkalaemia in preterm neonates. Cochrane Database Syst Rev 2012:CD005257.

Yaseen H, Khalaf M, Dana A, et al. Salbutamol versus cation-exchange resin (kayexalate) for the treatment of nonoliguric hyperkalemia in preterm infants. Am J Perinatol 2008;25(3):193-7.

À propos de cette page
Mise à jour le 15 avril 2017
Créée le 20 décembre 2016
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine