Poractant

Curosurf(md), surfactant pulmonaire

Médicaments commençant par :
  • FOPR
  • RU
  • FOPR

Présentation et conservation

  • Flacons pour administration endotrachéale 80 mg/mL, 1,5 mL et 3 mL
  • RÉFRIGÉRER
  • Conserver à l’abri de la lumière
  • Le flacon non ouvert peut être conservé au maximum 24 h à température ambiante et peut être réfrigéré de nouveau (une seule fois)


Indications

Surfactant pulmonaire naturel de source porcine

  • Traitement de rattrapage du syndrome de détresse respiratoire (SDR) idiopathique du nouveau-né prématuré
  • Traitement du SDR néonatal associé à l’aspiration méconiale
  • Traitement du SDR néonatal associé à l’hémorragie pulmonaire
  • Traitement du SDR néonatal associé à la pneumonie


Mécanisme d'action

Réduction de la tension de surface par formation d’un film à l’interface air-liquide des alvéoles; augmentation de la compliance pulmonaire et amélioration des échanges gazeux


Doses

Instillation endotrachéale

  • 1re dose : 2,5 mL/kg (200 mg/kg)
  • 2e dose et 3e dose : 1,25 mL/kg (100 mg/kg), administrées à un intervalle de 12 h, si nécessaire, en cas de persistance des besoins d’O2 élevés
  • Maximum 3 doses au total

L’utilisation d’une première dose de 1,25 mL/kg (100 mg/kg) peut être envisagée au cas par cas par le néonatologiste en fonction des conditions cliniques de l’enfant pour le traitement du SDR associé à l’aspiration méconiale, la pneumonie et l’hémorragie pulmonaire, conditions pour lesquelles les doses optimales n'ont pas été bien définies

Au CHUSJ, les doses et le nombre de flacons à utiliser sont déterminés en fonction du tableau suivant, repris dans les FOPRI – 1797 – Poractant par méthode LISA et FOPRI – 1802 – Poractant par administration endotrachéale classique; ce tableau est conçu de façon à tenir compte du mode d’administration avec le cathéter multi-accès (p. ex. Trach Care MAC®) et optimiser l’utilisation du produit et éviter le gaspillage


Préparation, administration et compatibilités

Instillation endotrachéale

L’administration doit se faire par un inhalothérapeute

 

Administration endotrachéale classique

Le mode d’administration complet du poractant alfa est détaillé dans le Manuel de techniques et procédures du service d’inhalothérapie et dans la technique de soins 5.3E Administration du surfactant exogène; en voici les étapes principales :

  • Inspecter le contenu du flacon : la couleur du produit peut varier du blanc au blanc crémeux. Vérifier la date de péremption.
  • Réchauffer le flacon à la température de la pièce (en le plaçant dans les mains pendant 8 à 10 minutes) et le tourner délicatement pour obtenir une suspension uniforme, SANS AGITER.
  • Prélever le volume à administrer au moyen d’une seringue et d’une aiguille stériles de gros calibre (20 G ou moins). Prélever un volume supplémentaire de 0,1 mL lorsque le volume résiduel du flacon le permet (permet de combler le volume perdu dans l’espace mort du cathéter endotrachéal multi-accès, p. ex. : Trach Care MACmd).
  • Placer le bébé dans une position neutre (tête et corps alignés sans inclinaison).
  • S’assurer de la bonne position du tube endotrachéal et procéder à une aspiration préalable, au besoin, en cas de doute sur la perméabilité du tube.
  • Le mode de ventilation volumétrique, ou ventilation à pression adaptative (VPA), doit être privilégié. Commencer généralement avec un volume de 5 mL/kg (étendue de 4 à 6 mL/kg).
  • Mettre un capteur de gaz transcutané de la pCO2 (TcpCO2).
  • Si la fuite est trop grande et que le mode barométrique est utilisé, il faut surveiller de près les volumes administrés, afin de dépister des épisodes potentiels d’obstruction des voies aériennes.
  • Administrer en instillation endotrachéobronchique en un seul aliquot, en quelques secondes, selon la tolérance du patient, à l’aide du cathéter endotrachéal multi-accès; administrer doucement 1 mL d’air dans la tubulure à la fin de l’administration de façon à faire le vide de la tubulure.
  • Éviter toute aspiration endotrachéale dans les deux heures qui suivent l’administration du surfactant, à moins de signes d’obstruction des voies respiratoires.

 

Administration par méthode LISA

Le mode d’administration complet du poractant est détaillé dans le Guide clinique Administration de surfactant exogène par méthode moins invasive (LISA) 


Effets indésirables

Bradycardie, désaturation et hypotension transitoires pendant l’administration du produit, reflux dans la sonde intratrachéale ou obstruction : ces événements peuvent nécessiter l’interruption temporaire de l’administration du médicament; la reprise du traitement peut se faire une fois le patient stabilisé

Peu fréquents : hémorragie pulmonaire, barotrauma, hémorragie intracrânienne, dépression transitoire de l’activité cérébroélectrique, hyperoxie, cyanose, apnée


Suivi

Pendant l’administration et jusqu’à 30 minutes après l’administration : FiO2, expansion thoracique, fréquence cardiaque, saturation en oxygène, gaz sanguin (si TpCO2 n’est pas en place)

Suivre le Guide clinique de pratique - Ventilation pour l’ajustement des paramètres ventilatoires pendant et après l’administration du surfactant par administration endotrachéale classique


Contre-indications et précautions

ATTENTION La compliance pulmonaire et l’oxygénation peuvent s’améliorer très rapidement après l’instillation du poractant (plus rapidement qu’avec le Survantamd) : il est essentiel d’ajuster rapidement les paramètres ventilatoires du respirateur pour éviter l’hyperoxie et la distension pulmonaire

Pour en savoir plus
À propos de cette page
Mise à jour le 3 décembre 2019
Créée le 21 juin 2017
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine