Ranitidine

Zantac(md)

Médicaments commençant par :
  • RU

Présentation et conservation

  • Seringues orales préparées par la pharmacie 15 mg/mL
  • Fioles injectables 25 mg/mL, 2 mL
  • Conserver à température ambiante


Indications

Antagoniste des récepteurs H2 de l’histamine

Reflux gastro-œsophagien (RGO)

Traitement ou prévention des saignements gastriques

ATTENTION
La ranitidine est utilisée depuis plusieurs années en néonatologie, mais aucune étude ne permet d’évaluer son efficacité dans le traitement du RGO. Même si la ranitidine réduit l’acidité gastrique, cela n’entraîne pas nécessairement une amélioration des symptômes de RGO. Fixer une durée d’essai et réévaluer régulièrement la pertinence du traitement. Ceci est d’autant plus pertinent que le RGO est un problème qui s’améliore généralement avec le temps.


Mécanisme d'action

Inhibition compétitive des récepteurs H2 de l’histamine sur les cellules pariétales gastriques, ce qui diminue la sécrétion d’acide gastrique


Doses

RGO

PO

  • 2 mg/kg/dose BID; augmenter à TID en cas de réponse incomplète

 

Traitement ou prévention des saignements gastriques

IV intermittent

Posologie selon âge postmenstruel

  • Âge postmenstruel < 37 semaines : 1,5 mg/kg/dose q 12 h
  • Âge postmenstruel ≥ 37 semaines : 1,5 mg/kg/dose q 8 h

Perfusion IV continue (dans l’alimentation parentérale)

  • Âge postmenstruel < 37 semaines : 0,1 à 0,15 mg/kg/heure (2,4 à 3,6 mg/kg/jour)
  • Âge postmenstruel ≥ 37 semaines : 0,15 à 0,2 mg/kg/heure (3,6 à 4,8 mg/kg/jour


Préparation, administration et compatibilités

PO

Donner avec un boire ou un gavage

 

IV

IV direct lent, en 3 à 5 minutes, sans redilution

 

Solutés compatibles
D5%, D10%, NaCl 0,9%

ATTENTION
Il n’existe pas de données de compatibilité en dérivé (en Y) pour la ranitidine injectable pure à 25 mg/mL; les compatibilités suivantes peuvent être utilisées dans les cas où la ranitidine est ajoutée à la solution d’alimentation parentérale (concentrations plus faibles) :

Compatibilités en dérivé (en Y)
Acétate de sodium, alprostadil, clindamycine, dexmédétomidine, dobutamine, dopamine, épinéphrine, fentanyl, fluconazole, héparine, insuline régulière, métronidazole, milrinone, morphine, norépinéphrine, pipéracilline – tazobactam, potassium (chlorure), vancomycine, zidovudine

Incompatibilités en dérivé (en Y)
Amiodarone, pantoprazole


Effets indésirables

Généralement bien toléré; diarrhée, constipation

L’acidité gastrique joue un rôle important sur le système immunitaire ainsi que sur la colonisation intestinale sélective; quelques études suggèrent que la réduction de l’acidité gastrique est un facteur de risque possible pour l’entérocolite nécrosante et les infections tardives (p.ex. : sepsis, pneumonie). L’acidité gastrique participe également à l’absorption de nutriments comme le calcium et la vitamine B12, et supprimer chroniquement la sécrétion d’acide gastrique chez les nourrissons est un facteur de risque possible de l’ostéopénie.


Suivi

Réponse au traitement

Tachyphylaxie possible après quelques semaines de traitement


Contre-indications et précautions

Précautions

Ajustement posologique requis en cas d’insuffisance rénale

À propos de cette page
Mise à jour le 15 avril 2017
Créée le 20 décembre 2016
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine