Sotalol

Sotacor(md)

Médicaments commençant par :

Présentation et conservation

  • Seringues orales préparées par la pharmacie 5 mg/mL
  • Conserver à température ambiante


Indications

Bloquant bêta-adrénergique/Antiarythmique de classe II avec effets de classe III

Traitement de la tachycardie supraventriculaire et ventriculaire 


Mécanisme d'action

Blocage des récepteurs bêta-adrénergiques (effet antiarythmique de classe II) et des canaux potassiques (effet de classe III); effets chronotrope et dromotrope négatifs avec diminution de la fréquence cardiaque et de la tension artérielle

L’effet bêtabloquant survient à des doses plus faibles que l’effet antiarythmique de classe III


Doses

Le traitement doit être débuté et supervisé par un cardiologue

Plusieurs schémas posologiques sont possibles: certains proposent des doses en mg/kg/jour et d’autres en mg/m2/jour divisées en 2 ou 3 doses par jour; le recours à l’un ou l’autre de ces schémas varie selon la condition de l’enfant et les préférences du prescripteur; toujours valider la dose en cas de doute

ATTENTION
Ce médicament est éliminé par voie rénale; l’élimination est particulièrement ralentie chez les bébés prématurés et durant la première semaine de vie des bébés nés à terme

Indiquer sur l’ordonnance la valeur de tension artérielle moyenne et la fréquence cardiaque en-dessous desquelles la dose devrait être omise et l’équipe médicale avisée

 

Schéma en mg/kg

PO

Ces posologies sont les plus couramment citées dans la littérature médicale pour la période néonatale; elles sont privilégiées lorsque possible

  • Posologie initiale : 2 mg/kg/jour divisé en 2 ou 3 doses; augmenter par paliers de 1 à 2 mg/kg/jour q 2 à 3 jours selon la réponse et la tolérance
  • Écart posologique possible : 2 à 8 mg/kg/jour divisé en 2 ou 3 doses

 

Schéma en mg/m2 plus agressif

PO

Des équipes ont rapporté l’utilisation de doses initiales plus élevées, similaires aux doses initiales pédiatriques généralement recommandées, chez un nombre limité de nouveau-nés et de nourrissons ayant des conditions réfractaires aux autres antiarythmiques

  • Posologie initiale utilisée : 90 mg/m2/jour*divisé en 3 doses

*Surface corporelle (m2) = [0,05 x poids (kg)] + 0,05 

ATTENTION
Ces doses permettent un effet thérapeutique plus rapide mais sont associées à un risque d’accumulation et de toxicité lors de l’atteinte de l’état d’équilibre; un suivi rapproché est requis dans les 3 à 7 premiers jours de traitement


Préparation, administration et compatibilités

PO

Administrer sans égard aux boires


Effets indésirables

Bradycardie, hypotension, hypoglycémie et atténuation des signes d’hypoglycémie, hyperglycémie (rare), bloc atrioventriculaire, allongement de l’intervalle cardiaque QT, tachycardie ventriculaire polymorphique (torsades de pointes)

ANTIDOTE
En cas de torsades de pointes, administrer le sulfate de magnésium (doses de 25 à 50 mg/kg/dose; préparation et administration selon FOPRI – 932 – Sulfate de magnésium (MgSO4) IV en néonatologie); les traitements suivants peuvent être utiles en cas de surdose avec bradycardie et hypotension : glucagon, atropine, gluconate de calcium; l’efficacité des sympathomimétiques comme l’épinéphrine, la norépinéphrine et la dopamine peut être compromise par les effets bêtabloquants du sotalol et peut aussi mener à une stimulation α non opposée, avec hypertension artérielle, bradycardie réflexe et arrêt cardiaque


Suivi

ECG, rythme et fréquence cardiaques, tension artérielle, diurèse, BUN/créatinine, ionogramme (incluant le magnésium), glycémie

Le délai d’action est de 1 à 2 heures et l’effet maximal est observé après 2 à 3 heures : prendre la tension artérielle avant et 2 heures après chaque dose pendant les 48 premières heures de traitement, puis pendant 48 heures après chaque augmentation de dose


Contre-indications et précautions

Contre-indications

Intervalle cardiaque QT prolongé, bradycardie sinusale, bloc atrioventriculaire, hypokaliémie

 

Précautions

ATTENTION
Des allongements de l’intervalle cardiaque QT sont possibles avec le sotalol, ce qui justifie un ECG, un bilan électrolytique (comprenant le magnésium sérique) et une évaluation de la fonction rénale avant de débuter le traitement; consulter un pharmacien pour connaître les autres médicaments reconnus pour allonger l’intervalle QT

Facteurs de risque pour les torsades de pointes : doses élevées et concentrations sanguines élevées de sotalol, interactions médicamenteuses (p. ex. : effet additif sur l’intervalle cardiaque QT), prématurité ou insuffisance rénale (risque d’accumulation), hypokaliémie, hypomagnésémie, bradycardie sinusale

Éviter l’omission de doses ou l’arrêt brusque du médicament, à moins d’une indication clinique urgente (bradycardie ou hypotension sévère); la cessation brusque peut entraîner de la tachycardie et de l’hypertension rebonds; si le traitement doit être cessé, prévoir une diminution graduelle par paliers de 48 heures sur 1 à 2 semaines, à moins d’un effet indésirable

Ajustements posologiques requis en cas d’insuffisance rénale : utiliser les doses plus faibles et prévoir davantage de temps entre les augmentations de dose

À propos de cette page
Mise à jour le 15 avril 2017
Créée le 21 décembre 2016
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine