Topiramate

Topamax(md)

Médicaments commençant par :

Présentation et conservation

  • Seringues orales préparées par la pharmacie 6 mg/mL
  • Conserver à température ambiante

ATTENTION
Il existe d’autres concentrations au CHU Sainte-Justine, mais elles ne sont pas utilisées en néonatologie


Indications

Anticonvulsivant


Mécanisme d'action

Diminution de l’excitabilité neuronale par inhibition des récepteurs AMPA du glutamate, blocage des canaux sodiques sensibles au voltage et augmentation de l’activité de l’acide gamma-aminobutyrique (GABA) sur certains types de récepteurs; le topiramate inhibe également l’enzyme anhydrase carbonique, de façon néanmoins plus faible que l’acétazolamide


Doses

PO

Traitement des convulsions réfractaires

Il existe très peu de données pour guider le choix de la posologie optimale; exposition augmentée en cas d’hypothermie, et possiblement en cas d’insuffisance rénale et de prématurité; diminution de l’exposition décrite lors d’un traitement concomitant avec le phénobarbital : adapter la dose en tenant compte du contexte clinique et en suivant étroitement la réponse et la tolérance au traitement

ATTENTION
Étant donné le temps de demi-vie prolongé en période néonatale, l’état d’équilibre peut prendre jusqu’à une semaine avant d’être atteint : le topiramate n’est pas considéré comme un traitement aigu des convulsions

PO

  • ≥ 37 semaines d’âge postmenstruel
    • Dose de charge : 10 mg/kg/dose pour 1 dose
    • Dose de maintien initiale : 3 mg/kg/jour en 1 ou 2 doses par jour
    • Écart posologique possible : 3 à 5 mg/kg/jour en 1 ou 2 doses par jour; des doses plus élevées (jusqu’à 10 mg/kg/jour) sont utilisées en dehors de la période néonatale

Au moment de rédiger ce guide, il n’existe aucune donnée publiée ou expérience avec l’utilisation du topiramate chez des enfants prématurés

 

Prévention des convulsions associées à l’encéphalopathie hypoxique ischémique

PO

  • 3 à 5 mg/kg/dose DIE pour 3 jours


Préparation, administration et compatibilités

PO

Donner avec un boire ou un gavage 


Effets indésirables

Sédation, nausées et vomissements, perte de poids ou gain de poids difficile, acidose métabolique hyperchlorémique, néphrocalcinose et néphrolithiase (risques augmentés en cas d’acidose métabolique chronique non traitée); effets indésirables plus marqués avec des doses élevées, et possiblement lors d’un traitement prolongé

À long terme, avec des doses élevées : ostéopénie et ostéomalacie, restriction de croissance staturopondérale

En pédiatrie : diminution de la transpiration et hyperthermie, paresthésies, hyperammoniémie


Suivi

État d’éveil et signes de sédation, gain de poids, gaz sanguin (1 ou 2 fois par semaine pendant le début du traitement)


Contre-indications et précautions

Précautions

Utiliser avec prudence en cas d’acidose préexistante

Ajustement posologique requis en cas d’insuffisance rénale

Multiples interactions médicamenteuses possibles : consulter un pharmacien

Pour en savoir plus
À propos de cette page
Mise à jour le 8 mars 2022
Créée le 21 décembre 2016
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine