ValGANciclovir

Valcyte(md)

Médicaments commençant par :

Présentation et conservation

  • Seringues orales préparées par la pharmacie 50 mg/mL
  • RÉFRIGÉRER
  • ATTENTION : ne pas confondre le valGANciclovir avec le valACYclovir, un antiviral différent qui n’est pas utilisé en période néonatale


Indications

Antiviral

Traitement d’infections congénitales symptomatiques causées par le cytomégalovirus (CMV); diminution des risques d’atteinte auditive et de retard de développement associés

Traitement des infections postnatales symptomatiques à CMV


Mécanisme d'action

Biotransformation rapide en ganciclovir qui empêche la réplication du virus par inhibition de la synthèse d’ADN

La prescription de ce médicament à un nouveau-né et le suivi doivent être effectués par un médecin du service des maladies infectieuses


Doses

PO

  • 16 mg/kg/dose q 12 h durant 6 mois

Peu de recul clinique sur l’utilisation du valganciclovir chez les nouveau-nés prématurés (notamment moins de 32 semaines de gestation); les doses doivent être individualisées en tenant compte du contexte clinique et en suivant étroitement la tolérance au traitement : consulter un pharmacien


Préparation, administration et compatibilités

PO

Donner avec un boire ou un gavage pour favoriser l’absorption

Si l’enfant n’est pas pleinement alimenté, diluer chaque mL avec 5 mL d’eau (vt) et donner avec un boire ou un gavage pour minimiser l’irritation digestive

Précautions pour la préparation et l’administration du médicament : en raison de ses effets tératogènes et mutagènes chez l’animal, le valganciclovir est ciblé comme un médicament dangereux à manipuler avec précautions : le port de gants (normaux – blancs) est requis lors de sa manipulation et son administration. Un lavage des mains à l’eau et au savon est nécessaire après toute manipulation puisque les produits à base d’alcool ne permettent pas d’éliminer la contamination chimique. La note Médicaments dangereux – équipement de protection personnelle pour manipulations et administration sur les unités de soins peut être consultée sur l’Intranet de la pharmacie.

Le valganciclovir est éliminé par voie rénale et se retrouve dans l’urine. Il n’existe pas de recommandation formelle pour la manipulation des couches et de la literie, mais les précautions suivantes peuvent être appliquées : porter des gants (normaux – blancs), déposer la literie dans les sacs habituels, jeter les couches souillées dans les poubelles jaunes (pour déchets biomédicaux).


Effets indésirables

Diarrhée, vomissements, neutropénie, thrombocytopénie, anémie (les anomalies hématologiques peuvent justifier une diminution de dose, une interruption ou un arrêt de traitement), néphropathie (avec élévation du BUN et de la créatinine sérique), enzymite hépatique (généralement légère, transitoire et asymptomatique)


Suivi

Tolérance digestive, FSC (avec différentielle), bilan de toxicité hépatique (ALT, GGT, bilirubine directe et totale, phosphatase alcaline), diurèse, BUN/créatinine; charge virale CMV (selon le consultant du service des maladies infectieuses)

Dans certains cas, la mesure de la concentration plasmatique du ganciclovir (métabolite actif) peut orienter l’ajustement du traitement : consulter un pharmacien


Contre-indications et précautions

Contre-indications

Les cytopénies suivantes peuvent être liées à l’infection au CMV mais peuvent également être secondaires au valganciclovir (voir section Effets indésirables); corriger les cytopénies sévères avant d’entreprendre ou de poursuivre le traitement

  • Neutropénie (neutrophiles < 0,5 x 109/L)
  • Thrombocytopénie (plaquettes < 25 x 109/L)
  • Anémie (hémoglobine < 80 g/L)

 

Précautions

Ajustement posologique requis en cas d’insuffisance rénale : consulter un pharmacien

S’assurer d’une hydratation adéquate durant le traitement

Utiliser avec prudence en cas de cytopénie préexistante ou d'administration concomitante d'autres agents myélosuppressifs (p. ex. : linézolide, triméthoprime – sulfaméthoxazole, zidovudine)

Pour en savoir plus
À propos de cette page
Mise à jour le 3 décembre 2019
Créée le 22 décembre 2016
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine