Vancomycine

Vancocin(md)

Médicaments commençant par :
  • RU

Présentation et conservation

  • Seringues injectables préparées par la pharmacie 5 mg/mL (dans NaCl 0,9%)
  • Fioles injectables 500 mg disponibles dans les cabinets, pour utilisation en dehors des heures d’ouverture de la pharmacie
  • Conserver à température ambiante
  • Bibliothèque SIN : vancomycine


Indications

Antibiotique/Glycopeptide

Traitement des infections, y compris des méningites, causées par des bactéries Gram positif comme S. aureus résistant à la cloxacilline, staphylocoques à coagulase négative (p. ex. : Staphylococcus epidermidis), ou Enterococcus sp. sensibles; également utilisé pour le traitement des infections à Bacillus sp., en combinaison avec d’autres antibiotiques


Mécanisme d'action

Inhibition de la synthèse du peptidoglycane de la paroi cellulaire bactérienne; altération de la perméabilité de la paroi cellulaire bactérienne et inhibition de la synthèse de l’ARN bactérien; action bactéricide pour la plupart des microorganismes sensibles


Doses

IV

Dose de charge : 15 mg/kg/dose pour 1 dose

Dose de maintien : 10 mg/kg/dose

Intervalle selon âge postmenstruel et postnatal

  • < 30 semaines
    • 0 à 14 jours : q 12 h
    • > 14 jours : q 8 h
  • 30 à 36 semaines
    • 0 à 14 jours : q 8 h
    • > 14 jours : q 6 h
  • ≥ 37 semaines
    • 0 à 7 jours : q 8 h
    • > 7 jours : q 6 h

Dosages sanguins :

  • Si traitement anticipé > 48 heures (p. ex. infection confirmée) : faire un dosage prédose sur la 4e dose
  • Si traitement empirique et durée indéterminée : prévoir un dosage prédose après 48 h de traitement, sur la première dose du matin, si traitement poursuivi
  • Si fonction rénale incertaine : envisager un dosage précoce prédose sur la 2e ou 3e dose et consulter un pharmacien pour interprétation

Pour le traitement d’une méningite, endocardite, pneumonie ou ostéomyélite, des dosages prédose et postdose (1 heure après la fin de la perfusion) pourraient être demandés pour connaître la cinétique précise du médicament et ajuster la posologie

ATTENTION
En cas d’insuffisance rénale surajoutée : espacer d’un intervalle et faire un dosage prédose sur la 2e ou 3e dose (p. ex. : si q 12 h, changer pour q 18 h) 


Préparation, administration et compatibilités

IV

Donner en 60 minutes

 

Si le traitement est débuté en dehors des heures d’ouverture de la pharmacie, utiliser les fioles injectables 500 mg :

  • Dilution primaire : 500 mg/fiole + 10 mL eau stérile = 50 mg/mL
  • Redilution pour administration : diluer chaque mL dans 10 mL de soluté (vt) (concentration finale 5 mg/mL)
  • Donner en 60 minutes

Administrer par voie centrale si une telle voie est en place, de façon à obtenir une concentration élevée de vancomycine dans le cathéter central et ainsi traiter une possible contamination du matériel; peut être perfusé par voie périphérique en l’absence de voie centrale

 

Solutés compatibles
D5%, D10%, NaCl 0,9%

Compatibilités en dérivé (en Y) 
Acyclovir, alprostadil, amiodarone, azithromycine, bicarbonate de sodium, calcium (gluconate), clindamycine, dexmédétomidine, dobutamine, dopamine, épinéphrine, fentanyl, fluconazole, héparine (≤ 1 unité/mL), insuline régulière, linézolide, magnésium (sulfate), métronidazole, midazolam, milrinone, morphine, norépinéphrine, potassium (chlorure), ranitidine (aux concentrations utilisées dans l’alimentation parentérale), soluté avec électrolytes, vitamine K1, zidovudine

Incompatibilités en dérivé (en Y)
Ceftriaxone, furosémide, ganciclovir, héparine (> 1 unité/mL), pantoprazole, pipéracilline – tazobactam, rocuronium

Alimentation parentérale et lipides en dérivé (en Y) 
Compatible si la concentration d’héparine dans la solution d’alimentation parentérale est ≤ 1 unité/mL; incompatible si l’alimentation parentérale contient > 1 unité/mL d’héparine ou contient de l’albumine


Effets indésirables

Hypotension (associée à administration trop rapide), « red man syndrome » (réaction ressemblant à un érythème multiforme avec prurit, hypotension, tachycardie et éruption cutanée au niveau du cou, du tronc ou du dos; lié à une administration trop rapide); neutropénie reversible (avec utilisation prolongée), thrombocytopénie (rare); nécrose tissulaire si extravasation (utiliser l’hyaluronidase en cas d’extravasation; voir protocole en annexe); ototoxicité (controversée; possiblement liée à l’administration de doses élevées pendant des périodes prolongées), néphrotoxicité (controversée; possiblement potentialisée par l’usage concomitant d’autres médicaments néphrotoxiques)


Suivi

Site d’injection (si administration par voie périphérique), tension artérielle, BUN/créatinine, diurèse, FSC, concentrations sériques (prédose)

Suite aux dosages sériques, les ajustements posologiques sont faits par les pharmaciens après estimation des paramètres pharmacocinétiques et évaluation de l’état clinique du patient; la concentration minimale (prédose ou Cmin) visée est précisée ici à titre indicatif seulement, car elle varie aussi en fonction de la concentration minimale inhibitrice (CMI) de la bactérie :

  • Sepsis : 10 à 15 mg/L
  • Méningite, endocardite, pneumonie, ostéomyélite : 15 mg/L, et jusqu’à 20 mg/L dans certains cas; pour ces infections, des dosages pré et postdose (1 h après la fin de la perfusion) pourraient être demandés pour connaître la cinétique précise du médicament et ajuster la posologie

Lorsque la dose est stable et que le traitement est prolongé, effectuer un dosage une fois par semaine


Contre-indications et précautions

Précautions

Suivi plus étroit des concentrations sériques et de la fonction rénale en cas d’insuffisance rénale ou d’administration avec d’autres médicaments néphrotoxiques (p. ex. : amphotéricine B, gentamicine, indométhacine) 

Pour en savoir plus
À propos de cette page
Mise à jour le 3 décembre 2019
Créée le 4 janvier 2017
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine