• English

Syndrome du bébé secoué (SBS): quelques suggestions afin de prévenir

Voici quelques suggestions afin de prévenir un débordement

Planifier votre réseau de soutien social

  • Les familles ont elles-mêmes des familles qui se composent de parents, de grands-parents, de tantes, d'oncles et, maintenant, de petits-enfants ! Tous ont eu des contacts avec les services de santé.  Or, le réseau de soutien social comprend à la fois des ressources professionnelles et des ressources non professionnelles. On parle alors de réseau de soutien formel (professionnels) (CLSC, CH, médecin, infirmière...) ou de réseau de soutien informel (parents, amis).
  • L'importance du soutien informel (amis, membres de la famille...) est bien connue. En effet, le fait que vous ayez des amis que vous pouvez contacter n'importe quand et qui vous comprendront sans jugement est essentiel à l'équilibre familial. Le réseau de soutien informel peut être différent pour le père, la mère ou le ou la conjoint(e). L'important est d'avoir une liste de soutien 24 heures/24 !
  • Parfois, le réseau de soutien formel (professionnels) est très impliqué auprès de la famille. En effet, il est pertinent et utile de planifier le recours à des ressources professionnelles en qui vous avez confiance (ex. votre infirmière au CLSC, le médecin ou pédiatre...). Ces professionnels vous offriront du soutien sous différentes formes (par ex : visites à domicile, informations scientifiques, groupe d'entraide, ateliers de stimulation, séances d'information sur le développement, sur les vaccins, etc.).  De plus, les CLSC peuvent offrir plusieurs services aux familles vulnérables. Il ne faut pas hésiter à demander ces services. Souvenez-vous, le fait de demander de l'aide ne fait pas de vous un moins bon parent. Au contraire, vous augmenterez vos compétences parentales et, surtout, vous constaterez que vous n'êtes pas seul. Ces services permettent souvent de briser l'isolement de certaines familles nouvellement arrivées dans un quartier.

En résumé, à faire...

  • une liste d'amis ou de membres de la famille (soutien informel) qui peuvent vous aider 24 heures/24. N'oubliez pas d'aviser les personnes qui sont sur votre liste !
  • une liste de ressources professionnelles (soutien formel) telles que CLSC, ligne d'écoute (ex : la ligne Parents).

Augmenter vos connaissances

  • Informez-vous au sujet des pleurs du nourrisson, de la colère, du syndrome du bébé secoué, du développement normal de l'enfant. Il nous semble parfois que le petit a tout ce dont il a besoin et il pleure toujours. Peut-être cette étape fait-elle partie de son développement ? Vérifiez auprès d'un professionnel ou d'Info-Santé 811.
  • Depuis 2005 au CHU Sainte-Justine, les parents (père, mère, conjoint(e)) reçoivent un bref enseignement au sujet des pleurs du nourrisson, de la colère et du syndrome du bébé secoué (3 fiches d'information leur sont alors remises). Ce programme est en voie d'implantation dans tous les hôpitaux du Québec.

Apprenez à reconnaître vos émotions

  • Le quotidien avec un nourrisson, un enfant ou un adolescent est parfois parsemé de hauts et de bas. On oscille entre le bonheur, la joie, le calme, la sérénité, l'accomplissement, la tristesse, l'irritabilité, l'impatience, mais aussi la colère. Toutes ces émotions sont normales, mais comment savoir où vous en êtes dans les moments moins faciles ?
  • Êtes-vous irritable ? Impatient ? En colère ? La situation vous semble-t-elle incontrôlable ? Le bébé pleure, le plus vieux ne veux pas faire la sieste, vous êtes fatigué, vous ne savez plus quoi faire ?

Parlez-en

  • La ligne Parents 1-800-361-5085
  • N'hésitez surtout pas à appeler quelqu'un. En situation de débordement, le fait de parler à quelqu'un diminue la pression de 50 %.

Procurez-vous le Thermomètre de la colère©

  • Il s'agit d'un dépliant cartonné de 7 x 18 pouces qui décrit les paroles de parents dans des situations moins faciles comme lorsque le bébé pleure beaucoup. On y illustre la progression des émotions jusqu'à la colère. L'émotion de la colère est expliquée simplement ainsi que les étapes de la prévention (boucle de prévention).
  • Le thermomètre vous aidera à faire les exercices décrits précédemment.
  • Vous pouvez aussi être accompagné dans l'exercice du thermomètre de la colère. Renseignez-vous auprès de votre CLSC.
  • Où se procurer le thermomètre de la colère ?
  • Dans les services de santé (CLSC) de votre région.
  • Pour les professionnels et les intervenants : voir la section sur le thermomètre de la colère©
Saviez-vous que nous sommes...
Parmi les meilleurs hôpitaux spécialisés dans le monde selon le classement Newsweek.
Newsweek
1er établissement québécois de santé des meilleurs employeurs canadiens au palmarès Forbes.
Forbes
À propos de cette page
Mise à jour le 8 juin 2015
Créée le 30 mai 2014
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine