Le TDC et la famille

Clinique du trouble développemental de la coordination

Plusieurs difficultés éprouvées par l’enfant peuvent être rapportées par les parents.

Lors de l’habillage, l’enfant peut :

  • Inverser le sens de ses vêtements ou de ses souliers
  • Exécuter avec lenteurs de petits gestes tels qu’attacher ses boutons, nouer ses lacets, enfiler ses bas et ses vêtements extérieurs, fermer sa fermeture éclair, etc.

Lors des soins personnels, l’enfant peut avoir de la difficulté à :

  • Se brosser les dents
  • Se laver les cheveux
  • Se laver les mains
  • Prendre son bain et/ou s’essuyer seul

Lors de l’alimentation, l’enfant peut :

  • Renverser de la nourriture
  • Avoir de la difficulté à utiliser des ustensiles
  • Avoir de la difficulté à se préparer un déjeuner (verser les céréales, verser le verre de lait, tartiner, ouvrir un contenant)
  • Préférer manger avec les mains

Lorsqu’il va à la toilette, l’enfant peut :

  • Avoir des accidents persistants
  • Avoir de la difficulté à s’essuyer

L’enfant peut avoir les autres caractéristiques suivantes :

  • Difficulté à suivre les étapes d’une tâche (omission ou inversion des étapes, difficulté d’enchaînement)
  • Lenteur à initier et/ou exécuter une tâche
  • Difficulté d’organisation
  • Dépendance aux parents pour pallier les difficultés motrices ou initier le contact avec les autres enfants
  • Besoin d’aide supplémentaire par des consignes verbales, par des démonstrations ou par de l’aide physique
  • Comportement d’évitement ou de frustration
  • Isolement social
  • Faible estime, dénigrement de soi

Plusieurs stratégies parentales peuvent être d’une grande aide pour l’enfant tant dans les sports que dans les tâches quotidiennes.

En voici plusieurs exemples :

  • Encourager l’enfant
  • Reconnaître les forces de l’enfant et les mettre de l’avant
  • Être à l’écoute des inquiétudes et des émotions de l’enfant
  • Mettre de l’avant le plaisir de pratiquer de l’activité physique plutôt que la performance et la compétition
  • Avoir un discours positif et rassurant
  • Stimuler l’enfant à faire des activités même s’il les juge difficiles, tout en respectant ses limites
  • Faire découvrir de nouveaux sports à l’enfant
  • Éviter de réprimander inutilement l’enfant lorsque celui-ci éprouve des difficultés motrices
  • Encourager l’enfant à mettre des vêtements qui sont faciles à enfiler et à retirer (des souliers à velcro, par exemple)
  • Réviser les différents mouvements associés à l’hygiène personnel, à l’école et à l’activité sportive dans des temps libres lorsque le parent est plus patient et moins pressé
  • Encourager l’enfant à faire d’autres activités sociales qui ne requièrent pas une bonne coordination motrice (arts, théâtre, cadets, scouts, etc.)

Il est important de mettre l’accent sur le fait que l’enfant n’est pas un paresseux. Ceci peut être grandement dommageable pour son estime de soi.

Voici des vidéos qui représentent certaines difficultés éprouvées par l’enfant à la maison :

Saviez-vous que nous sommes...
Parmi les meilleurs hôpitaux spécialisés dans le monde selon le classement Newsweek.
Newsweek
1er établissement québécois de santé des meilleurs employeurs canadiens au palmarès Forbes.
Forbes
À propos de cette page
Mise à jour le 6 avril 2017
Créée le 8 mars 2017
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine