La gestion du comportement

Informations et stratégies

Qui dit TDAH dit parfois troubles de comportement. Comment faire pour gérer l’énergie souvent débordante de son enfant ?

L’infirmière-pivot de la clinique du TDAH, Marie-Ève Despa, explique quelques stratégies et lignes de pensée afin d’aider les parents et les enfants dans cette démarche.


Quel est l’ingrédient essentiel à une belle relation entre un parent et son enfant?

  • Les habiletés parentales constituent un des ingrédients essentiels pour prévenir les problèmes de comportement chez les enfants et les adolescents et, ainsi, maintenir une ambiance familiale saine et harmonieuse.
  • Plusieurs recettes sont possibles pour assurer une bonne relation entre un parent et son enfant. Chaque personne est différente et il faut garder son naturel comme parent. De plus, il faut respecter l’enfant dans ce qu’il est (tempérament, intérêts, choix).
  • Un parent a tout à gagner en étant ferme, cohérent et constant avec son enfant.

Pour une relation satisfaisante, il faut assurer des interactions empreintes de bienveillance et garder de la place pour l’affection, le plaisir et l’humour! Faites confiance à vos enfants.

Quelles sont les problématiques les plus souvent vécues par les parents d’enfants ayant un TDAH?

  • Tout d’abord, les problématiques ne sont pas les mêmes d’une famille à l’autre. Il faut toujours tenir compte du contexte de vie de l’enfant et du niveau de tolérance que lui offre son environnement face aux défis qu’il vit au quotidien.
  • Les problèmes de comportement sont souvent le reflet de l’impact des symptômes du TDAH déjà présents chez l’enfant. Le fonctionnement de l’enfant peut alors en être atteint, que ce soit au niveau de :
    • ses relations sociales;
    • la gestion de ses émotions (ex. : irritabilité, frustration, colère, hypersensibilité, agressivité verbale et/ou physique);
    • la présence d’opposition;
    • certaines difficultés de socialisation;
    • la présence d’impulsivité.

Quand doit-on s’inquiéter en tant que parent?

  • Dès qu’on perçoit que l’enfant à moins confiance en lui.
  • Lorsqu’on note la présence d’anxiété chez l’enfant (refus de faire des activités, isolement, fuite devant certaines situations).
  • Lorsque l’enfant dit qu’il souffre de sa situation.
  • Si ses comportements sont dangereux pour lui-même ou pour les autres.

Mais surtout dès que les parents se sentent dépassés, qu’il y a une atteinte dans la dynamique familiale (ex. : refus de faire des activités ou  choix de rester à la maison pour éviter certaines situations en public).

Il faut alors demander le soutien nécessaire pour parvenir à rétablir un équilibre dans la relation parent-enfant.

Quelles sont les ressources offertes aux parents qui éprouvent des difficultés dans la gestion des comportements de leur enfant?

  • Consulter son médecin (omnipraticien ou pédiatre).
  • Consulter un spécialiste pouvant être disponible dans le milieu scolaire (technicien en éducation spécialisée, psychoéducateur, psychologue, orthopédagogue, etc.).
  • Solliciter les membres du réseau de soutien proche au besoin, que ce soit les grands-parents les oncles ou les tantes, pour avoir un répit. Un parent reposé est un parent plus disponible pour accompagner son enfant dans son quotidien.
  •  Obtenir un suivi psychologique (thérapie familiale ou individuelle).
  • Consulter l’organisme PANDA (le Regroupement des Associations PANDA du Québec est la référence en matière d’aide aux parents ayant un enfant atteint de TDAH).
  • Visiter son CLSC, où des ressources sont aussi disponibles par le biais de l’accueil psychosocial.
    Le parent peut alors être orienté vers divers services dont, par exemple :
    • le soutien d’un travailleur social.
    • le soutien d’un psychoéducateur.
    • des ateliers de groupe de soutien aux parents et aux enfants (habiletés sociales, habiletés parentales).

Vous devez communiquer avec votre CLSC ou encore composer le 811 pour être orienté vers les bonnes ressources de votre secteur.

Il ne faut pas se décourager trop rapidement!

On note qu’en moyenne, deux à trois semaines sont nécessaires pour modifier un comportement chez un enfant. Il faut tout d’abord instaurer les bonnes stratégies pour amener ce dernier à modifier son comportement.

Chez un enfant atteint de TDAH, on remarque que la modification des comportements peut prendre plus de temps.


Autres ressources disponibles

Ressources Web

  • CADDRA
    Organisme indépendant sans but lucratif de ressources pour les professionnels de la santé et les chercheurs ayant un intérêt pour le TDAH.
  • Naitre et grandir
    Source d’information fiable et validée scientifiquement, Naître et grandir a pour mission de soutenir quotidiennement les parents québécois dans leur rôle auprès de leur enfant, dès la conception jusqu’à 8 ans.
  • Tel-jeunes
    Services d’intervention gratuits et confidentiels

Saviez-vous que nous sommes...
Parmi les meilleurs hôpitaux spécialisés dans le monde selon le classement Newsweek.
Newsweek
1er établissement québécois de santé des meilleurs employeurs canadiens au palmarès Forbes.
Forbes
À propos de cette page
Mise à jour le 9 février 2018
Créée le 9 février 2018
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine