La communication chez l'enfant autiste verbal

L’enfant avec TSA qui développe le langage présente souvent les caractéristiques suivantes :

Langage réceptif

  • Faible attention au langage
  • Indifférence aux questions posées
  • Difficulté à comprendre le langage figuré (ex : double sens)

Langage expressif/parole

  • Utilisation de mots inventés
  • Certaines catégories de mots de vocabulaire plus développées que d’autres (ex : formes, couleurs, dinosaures)
  • Inversion des pronoms et des déterminants possessifs (ex : je → tu; mon → ton)
  • Écholalie immédiate (répétition des mots ou phrases venant d'être dits) ou différée (répétition survenant quelque temps après la production originale)
  • Jargon n’ayant pas nécessairement de valeur communicative (ex : teketeketekete)
  • Difficulté à initier, maintenir et terminer une conversation
  • Difficulté à tenir compte du sujet de conversation
  • Difficulté à utiliser le langage pour socialiser
  • Discours répétitif (dans les thèmes ou les termes utilisés)
  • Rituels verbaux (ex: imposition aux autres de dire un mot ou une phrase dans un contexte donné)
  • Quantité d’informations insuffisante (ex : discours trop concis) ou excessive (ex : détails non pertinents)
  • Difficulté à s’adapter à l’interlocuteur et au contexte
  • Intonation particulière (ex : pseudo-accent français)

Les enfants TSA verbaux ont besoin d’aide pour développer leur langage, mais aussi leur communication avec les autres.
 

Amener l’enfant à diversifier ses intentions de communication

En fonction du niveau de langage de l’enfant, différentes intentions peuvent être stimulées. Voici des exemples :

Exprimer des demandes verbales dans différents contextes et avec différents partenaires

  • Organisez l’environnement, de façon à amener l’enfant à exprimer des demandes. Voir la section « Pour susciter des demandes/protester ». Puisque l’enfant est maintenant davantage verbal, vous pouvez lui donner des modèles plus élaborés (ex : « Donne-moi la balle » ou « Je veux la balle »).

Reconnaître et exprimer verbalement des émotions

  • Amenez d’abord l’enfant à reconnaître des émotions de base (ex : fâché, triste, content). Vous pouvez regarder des livres avec lui et ressortir les émotions ressenties par les personnages. Nommez l’émotion (ex : Le garçon est triste), puis dites pourquoi le personnage se sent ainsi (ex : Il est triste parce qu’il a perdu son ballon). Amenez ensuite l’enfant à nommer les émotions vécues par les personnages.
  • Mettez des mots sur les émotions vécues par vous ou votre enfant (ex : Je suis contente. Tu es fâché).
  • Dans le jeu, vous pouvez aussi créer des scénarios, où des personnages sont tristes, contents ou fâchés.
  • Stimulez ensuite d’autres émotions (ex : peur, surpris, gêné)

Répondre aux questions et à en poser

  • Attirez l’attention de l’enfant avant de lui poser une question.
  • Mettez l’accent sur le mot question.
  • Si l’enfant répète la question ou n’y répond pas, vous pouvez répondre à votre propre question. Vous pouvez aussi poser la question à quelqu’un d’autre afin de lui donner un modèle.
  • Vous pouvez aussi lui donner un choix de réponses.
  • Pour amener l’enfant à répondre aux questions, il peut aussi être aidant de commencer la réponse pour lui. Par exemple, si vous lui demandez : « Avec quoi cogne-t-on des clous? » et qu’il ne répond pas, vous pouvez dire : « On cogne des clous avec un… » pour inciter l’enfant à compléter votre phrase.
  • Amenez souvent des éléments nouveaux dans la conversation (ex : J’ai fait une activité spéciale aujourd’hui). Attendez pour voir si l’enfant vous posera une question. Sinon, incitez-le à le faire (ex : Pose-moi une question; Demande-moi « Qu’est-ce que tu as fait aujourd’hui? »).

Rapporter un événement vécu ou raconter une histoire

  • Racontez vous-mêmes de petits événements vécus ou de courtes histoires, afin de donner des modèles à l’enfant.
  • Amenez l’enfant à parler d’expériences récentes. Vous pouvez utiliser un support visuel  (ex : le dessin qu’il vient de faire) pour l’amener à parler de ce qu’il a fait.
  • Posez des questions à l’enfant, afin de l’amener à préciser son discours (ex : Quand est-ce que ça s’est passé? Avec qui étais-tu? C’était où? Comment t’es-tu senti?)
  • Amenez l’enfant à raconter à un adulte ou un pair (qui était alors absent) un événement qu’il vient tout juste de vivre.
  • Lorsqu’il vit une situation plaisante, vous pouvez prendre des photos de l’enfant en action. Par la suite, à l’aide de la séquence de photos prises lors de cette activité, vous pouvez l’amener à décrire ce qu’il a vécu. Le support visuel sera probablement aidant. Éventuellement, vous pourrez retirer le support visuel.

Amener l’enfant à développer les habiletés de conversation

  • Pour amener l’enfant à avoir de petites conversations, il faut d’abord réagir à ses commentaires. On peut aussi lui poser des questions, afin de l’amener à maintenir le sujet.
  • Ramener l’enfant sur le sujet en cours, lorsqu’il s’en éloigne
  • Amener l’enfant à respecter les tours de rôle dans la conversation, en indiquant à qui c’est le tour de parler, par des gestes ou des rappels verbaux.
  • Encourager l’enfant à relancer l’échange, en questionnant son partenaire de conversation ou en ajoutant de l’information

Saviez-vous que nous sommes...
Parmi les meilleurs hôpitaux spécialisés dans le monde selon le classement Newsweek.
Newsweek
1er établissement québécois de santé des meilleurs employeurs canadiens au palmarès Forbes.
Forbes
À propos de cette page
Mise à jour le 21 février 2017
Créée le 21 février 2017
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine