Les intérêts de l’enfant

Autisme au quotidien

La psychoéducatrice Audrey Duquette nous explique qu’on peut plus facilement entrer en relation avec notre enfant atteint d’un trouble du spectre de l’autisme et débuter une communication avec lui en nous basant sur ses intérêts.

À voir aussi...


Pourquoi partir de ses intérêts ?

  • Décodage différent
    L’enfant décode son environnement d’une façon différente de la nôtre. Il peut être attiré par des détails ou ne pas discriminer ce qui est important pour nous dans l’ensemble des stimuli reçus. Il peut aussi rechercher des stimulations perceptives (ex : des lignes régulières, des objets qui tournent).
  • Forces au plan visuel
    Rappelons que l’enfant autiste présente généralement des habiletés au plan visuel, il a souvent une bonne mémoire des lieux, des trajets, des objets.
  • Prévisibilité
    certains objets ou actions ont un effet rassurant, sont prévisibles et faciles à comprendre visuellement. Les activités privilégiées répondent aussi à leurs besoins sensoriels. Lui enlever les objets qu’il aime peut provoquer une perte de repères, qui génère de l’anxiété, voire même des crises de colère.
  • Comprendre
    Partir de ses intérêts nous permet de nous adapter aux besoins de l’enfant autiste et ainsi, de mieux comprendre comment, lui, comprend son environnement.
  • Objectif
    Lorsque nous suivons l’enfant dans ses intérêts, le but est de répondre aux besoins de l’enfant, d’avoir du plaisir, de capter son attention et, graduellement, d’enrichir ses intérêts. Ainsi, les intérêts de l’enfant sont la porte d’entrée pour mieux le comprendre et pour développer des échanges avec lui, dans le plaisir.


Comment ?

  • Observer
    • ce qu’il aime,
    • ce qui le calme,
    • ce qu’il recherche comme sensation ou ce qu’il évite,
    • ce qu’il apprend et comment il l’apprend,
    • son niveau de jeu (sensoriel ? exploratoire ? fonctionnel ? début de faire semblant ?).
    Exemples :
    Des chatouilles, se balancer, regarder des objets tourner, aligner les jouets, les voitures, les lettres, les jouets, avec des lumières ou de la musique ?
  • S'adapater à lui
    En lui fournissant un environnement qui favorise son bien-être, des jouets dans son champ d’intérêt et qui répond à ses besoins sensoriels. Mettre à sa disposition des activités dans son champ d’intérêt. Lui donner des moments où il peut explorer le matériel à sa façon, faire des jeux répétitifs et sensoriels.
  • Suivre votre enfant dans ses intérêts
    Suivre votre enfant dans ses intérêts, même s’ils paraissent répétitifs et sans but. Se laisser guider par l’enfant. Imiter votre enfant.
    Voici un extrait du livre :
    L'enfant autiste. Stratégies d'intervention psychoéducatives : « Lorsque l’enfant joue seul, l’adulte peut s’approcher et jouer à côté de lui pour tenter de solliciter son attention. Il peut imiter les actions de l’enfant ou manipuler un jouet différent pouvant capter son intérêt. L’adulte peut ensuite se rendre disponible et se joindre à lui en proposant un élément d’intérêt nouveau pour son jeu. Il peut amorcer un petit échange sous forme d’imitation réciproque ou de partage de matériel.» (C’est l’adulte qui imite l’enfant et l’enfant décide s’il veut imiter ou non.) « Si l’enfant devient anxieux ou colérique, il est préférable de se retirer du jeu tout en demeurant disponible et de se réintroduire graduellement. » (Mineau et al, 2013, p. 88).
  • Éviter les instructions et ne pas s’imposer dans le jeu
    L’enfant apprend d’une façon différente. Ce n’est pas en lui montrant une façon de manipuler le matériel en lui dictant de nous imiter qu’il le fera. L’enfant autiste imite lorsque l’action ou l’objet l’intéresse. Pour ce faire, un jeu en parallèle permet à l’enfant d’observer les actions de l’adulte et cela lui laisse la possibilité d’imiter ou non ce qu’il a vu, selon ses intérêts.
  • Enrichir son jeu
    Nous pouvons ajouter du matériel dans le même thème aimé de l’enfant ou lui présenter des variantes du thème aimé. Dans les deux cas, présenter visuellement le matériel nouveau de manière à ce que le matériel parle de lui-même, avec un minimum d’explications verbales. Créer de la prévisibilité en faisant des choses dont l’effet est attendu. Partir de la phase du jeu où est rendu l’enfant et graduellement, enrichir son jeu avec de nouveaux éléments.

    Les phases du jeu :
    • Exploratoire et sensorielle
      Ex. : observer les jouets, les mettre dans la bouche, les sentir, les manipuler pour rechercher une action en particulier
    • Jeu fonctionnel
      Jouer pour la fonction, ex. : porter le combiné du téléphone à son oreille.
    • Jeu de faire semblant avec des objets concrets
      Ex. : se déguiser, jouer à la dinette, nourrir un toutou, reproduire des actions de la vie quotidienne comme dormir, manger avec des figurines.
    • Jeu de faire semblant avec des objets fictifs
      Ex. : faire semblant qu’un panier devient un chapeau
    • Jeu créatif
      Ex. : inventer des scénarios avec des figurines.


Livres suggérés


Article suggéré

Saviez-vous que nous sommes...
Parmi les meilleurs hôpitaux spécialisés dans le monde selon le classement Newsweek.
Newsweek
1er établissement québécois de santé des meilleurs employeurs canadiens au palmarès Forbes.
Forbes
À propos de cette page
Mise à jour le 29 mars 2017
Créée le 16 janvier 2017
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine