CHU Sainte-Justine
mercredi 20 janvier 2021
Communiqué de presse

Vapotage : appel à la vigilance des parents

Montréal, le 20 janvier 2021 – À l’occasion de la Semaine pour un Québec sans tabac (du 17 au 23 janvier), le CHU Sainte-Justine lance un appel à la vigilance aux parents d’adolescents et de préadolescents à propos du vapotage, en offrant notamment quelques conseils afin de prévenir la dépendance aux produits de nicotine : en discuter avec la jeune personne, exprimer un désaccord face à la consommation et assurer la supervision comptent parmi les pistes de solutions.

En ces temps de pandémie, les experts s’inquiètent : selon les dernières recherches, la COVID-19 pourrait mener à une utilisation plus intensive et problématique des produits de vapotage en contexte de détresse psychologique. 

Dr Nicholas Chadi, pédiatre et clinicien-chercheur spécialisé en médecine de l'adolescence et toxicomanie au CHU Sainte-Justine explique : « La vapoteuse est très insidieuse, tout d’abord en raison des saveurs qu’elle offre, qui la rendent plus attrayante. La vapoteuse est également très discrète, laisse peu d’odeur et se recharge facilement. Sa consommation devient donc difficile à évaluer ». Il ajoute : « Je vois en clinique des adolescents de 13 ou 14 ans qui m’avouent qu’ils vapotent l’équivalent en nicotine d’un ou deux paquets de cigarettes par jour, ce qui constitue une grosse quantité, sans même s’en rendre compte ».

En marge de la pandémie et du confinement, Dr Chadi se demande comment soutenir ces jeunes qui ont une dépendance au vapotage et éviter qu’ils ne se tournent vers la cigarette, alors que les problèmes de santé mentale sont de plus en plus prévalents, surtout chez les jeunes. En effet, la consommation peut créer un cercle vicieux exacerbé en confinement : l’utilisation des produits de vapotage, qui inclut dans la plupart des cas de la nicotine ou même du cannabis, peut avoir plusieurs conséquences néfastes telles que l’anxiété et des troubles du sommeil. Plus déprimé, l’ado pourrait ainsi s’isoler davantage et même augmenter sa consommation de substances.

La consommation de nicotine sous forme de vapoteuse est une pratique de plus en plus répandue chez les jeunes. En effet, selon l’étude COMPASS, plus de la moitié des jeunes québécois de 4e et 5e secondaire avaient déjà vapoté en 2018-2019. La popularité de ce mode de consommation monte en flèche.

De plus, des études récentes montrent que les jeunes qui vapotent ont des risques accrus de se tourner par la suite vers d’autres produits de tabac. Dr Chadi insiste : « La vapoteuse n'est pas un outil de cessation tabagique démontré efficace chez les ados et est plutôt associée à d'autres comportements liés aux dépendances ».

Sources complémentaires

En anglais

Quelques liens utiles

– 30 –

À propos du CHU Sainte-Justine

Le Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine est le plus grand centre hospitalier mère-enfant au Canada. Il est membre du grand réseau d'excellence en santé de l'Université de Montréal (RUIS). Il compte 5 457 employés dont 1 532 infirmiers et infirmières auxiliaires et 1 000 professionnels en soins, 520 médecins, dentistes et pharmaciens, 822 résidents et plus de 204 chercheurs, 411 bénévoles, 4 416 stagiaires et étudiants de toutes disciplines. Le CHUSJ comprend 484 lits dont 67 au Centre de réadaptation Marie Enfant (CRME), seul centre dédié exclusivement à la réadaptation pédiatrique au Québec. L'OMS a reconnu le CHU Sainte-Justine « Hôpital promoteur de santé ».

Source
CHU Sainte-Justine
Renseignements

Florence Meney
Conseillère cadre
Relations avec les médias
CHU Sainte-Justine
florence.meney.hsj@ssss.gouv.qc.ca
514-755 2516

À propos de cette page
Mise à jour le 20 janvier 2021
Créée le 20 janvier 2021
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine