Les crises tonico-cloniques

Les crises d'épilepsie généralisées


Type de crises
Les crises généralisées incluent :

Les crises tonico-cloniques ne peuvent pas passer inaperçues. Une grande particularité de ces crises est qu’elles se passent en deux temps.

Dans un premier temps, il y a une perte de conscience soudaine et la personne touchée aura une contraction musculaire de l’ensemble de son corps. Cette phase dure approximativement 10 à 30 secondes et peut être caractérisée par une chute, un cri et/ou une respiration difficile. D’ailleurs, la couleur de la peau peut changer vers le bleu/gris à cause du manque d’oxygène dans les poumons durant la crise.

Par la suite, la phase clonie provoquera des secousses musculaires qui peuvent durer quelques minutes (1 à 3). Il est possible que de la salive s’accumule ou qu’il y ait une perte d’urine ou de selles durant cette phase. Suite à une crise tonico-clonique, la personne ayant subi la crise ressent souvent une grande fatigue et de gros maux de tête. 

Caractéristiques

  • Comporte deux phases l’une tonique et l’autre clonique
  • Durant la phase tonique, il y a un raidissement et une contraction soudaine des muscles.
    • Cette phase dure 10 à 30 secondes
    • Chute
    • Cris
    • Respiration difficile
  • Durant la phase clonique, le corps s’agite rapidement.
    • Possibilité d’accumulation de salive et/ou de se mordre la langue.
    • Possibilité d’une perte d’urine ou de selles.
    • Durée approximative de 1 à 3 minutes.

Premiers soins

  1. Restez calme. Laissez la crise se dérouler.
  2. Notez la durée de la crise.
  3. Évitez les blessures. Si nécessaire, aidez la personne à s’étendre sur le sol. Mettez les objets durs ou pointus hors de portée. Mettez quelque chose de mou sous la tête.
  4. Relâchez ce qui serre le cou.
  5. Cherchez une identification médicale.
  6. N’essayez pas d’immobiliser la personne.
  7. Ne mettez rien dans sa bouche. Il est impossible d’avaler sa langue.
  8. Tournez doucement la personne sur le côté tant que dure la crise convulsive pour permettre l’évacuation de la salive ou autres liquides et pour garder les voies respiratoires libres.
  9. Après la crise, parlez à la personne pour la rassurer. Demeurez avec elle jusqu’à ce qu’elle soit réorientée. Elle pourra vouloir dormir ou se reposer.

Les crises tonico-cloniques : exemple vidéo

Pour en savoir plus sur les crises tonico-cloniques

À propos de cette page
Mise à jour le 23 août 2017
Créée le 16 mars 2017
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine