Compatibilités des principaux médicaments utilisés en néonatologie

Le tableau des compatibilités des principaux médicaments utilisés en néonatologie reprend les données de compatibilités physicochimiques des solutions de médicaments injectables (IV) utilisés en néonatologie au CHUSJ.
La consultation de ce tableau doit se faire sur un écran pleine largeur. Pour la consultation sur un appareil mobile, nous suggérons de regarder la section "Préparation, administration et compatibilités" de chaque fiche-médicament.

Veuillez noter les points suivants :

  • Les données qui apparaissent dans ce tableau tiennent compte des dilutions utilisées aux unités de néonatologie; par conséquent, ces données peuvent ne pas être applicables sur les autres unités de l'hôpital. Ce tableau ne doit être utilisé qu'aux unités de néonatologie du CHUSJ.
  • Seules les compatibilités physicochimiques des médicaments intraveineux clairement établies sont indiquées; les compatibilités qui ne figurent pas dans ce guide sont controversées ou n’ont pas été étudiées. Il importe de vérifier avec les pharmaciens pour toute compatibilité ne figurant pas dans ce guide ou dans les outils habituels.
  • Ce tableau ne considère pas les interactions médicamenteuses possibles des médicaments utilisés en néonatologie, mais seulement les compatibilités physicochimiques des solutions de médicaments perfusées par voie IV en dérivé (en Y); consulter un pharmacien pour connaître les interactions médicamenteuses possibles.
  • Toutes les données présentées dans ce tableau sont conformes aux données présentées dans chacune des fiches-médicaments de ce guide.
  • L'information contenue dans ce tableau est sujette à modification avec la parution de nouvelles données.

Légende du tableau

  • C (case verte) : médicaments ou solutés COMPATIBLES en dérivé
  •  I  (case rouge) : médicaments ou solutés INCOMPATIBLES en dérivé
  •     (case jaune vide) : données de compatibilités INEXISTANTES ou VARIABLES, consulter des sources d’information supplémentaires, comme les fiches-médicaments du guide, Micromedex ou un pharmacien
  • Certaines compatibilités controversées sont identifiées d’un 
  • Calcium (gluconate) : gluconate de calcium dilué à concentration finale de 50 mg/mL pour administration IV intermittente
  • Magnésium (sulfate) : sulfate de magnésium dilué à concentration finale de 20 mg/mL pour administration IV intermittente);
  • Potassium (chlorure) : KCl en mini-sac injectable 10 mmol/50 mL, soit 200 mmol/L
  • Soluté avec électrolytes : D10% avec NaCl 3 mmol/100 mL, KCl 2 mmol/100 mL et gluconate de calcium 10% 4 mL/100 mL
  • HAIV : alimentation parentérale (sans lipides)

 

Compatibilité des médicaments avec les solutions d'alimentation parentérale

Les solutions d’alimentation parentérale préparées au CHU Sainte-Justine sont adaptées aux besoins individuels de chaque patient. Par conséquent, la composition de chaque alimentation parentérale est unique, et les recettes possibles sont infinies. La stabilité de chaque préparation dépend de plusieurs variables considérées et ajustées chaque jour lors de leur prescription et leur fabrication.

Étant donné la complexité des solutions d’alimentation parentérale, celles-ci devraient idéalement perfuser seules dans une voie veineuse, afin d'éviter toute incompatibilité.

Lorsqu’un patient reçoit une alimentation parentérale conjointement à d’autres traitements intraveineux et les accès veineux sont limités, toutes les mesures possibles devraient être prises pour limiter le contact entre l’alimentation parentérale et ces autres traitements. Par exemple, si un médicament intraveineux s’administre en 5 minutes et que la situation clinique le permet, l’alimentation parentérale peut être interrompue durant l’administration de chaque dose de ce médicament.

Toutefois, dans d’autres situations (p. ex. : médicaments intraveineux administrés en 30 minutes ou plus chez un bébé totalement dépendant de l’alimentation parentérale; médicaments administrés en perfusion IV continue), les médicaments peuvent être administrés en dérivé (en Y) de l’alimentation parentérale si les données de compatibilité le permettent.

Notez que tout soluté contenant du calcium, du phosphore ou du magnésium est INCOMPATIBLE avec l’alimentation parentérale. C’est également le cas pour le bicarbonate de sodium.

Les données de compatibilité peuvent parfois varier selon la nature des lipides administrés : veuillez donc porter une attention particulière à ceci lors de la recherche de données de compatibilité.

Dans des situations complexes, il se peut que le pharmacien ait indiqué au dossier du patient quels sont les montages optimaux pour les voies veineuses du patient; veuillez vous y référer si c’est le cas.

Saviez-vous que nous sommes...
Parmi les meilleurs hôpitaux spécialisés dans le monde selon le classement Newsweek.
Newsweek
1er établissement québécois de santé des meilleurs employeurs canadiens au palmarès Forbes.
Forbes
À propos de cette page
Mise à jour le 4 août 2018
Créée le 10 février 2017
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés. 
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité  Crédits

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine